Sécurité

Conseils de sécurité pour les enfants

Base

Demandez à votre enfant de mémoriser les adresses et les numéros de téléphone importants et assurez-vous régulièrement qu'il s'en souvient en lui demandant de les réciter. Que ce soit votre adresse, celle d'un parent ou d'un voisin en qui vous avez confiance, l'enfant a besoin de savoir où il peut aller ou à qui il peut téléphoner, s'il est perdu ou s'il a besoin d'aide.

Fixez des règles et déterminez les aires de jeux que votre enfant peut fréquenter ou non. Rappelez-lui ces règles chaque fois qu'il sort et prenez le temps de lui expliquer pourquoi il est préférable d'éviter les stationnements isolés, les secteurs boisés ou les lieux déserts.

Composer le 9-1-1

Assurez-vous que votre enfant comprend que le 9-1-1 est le numéro à composer s'il est en danger. Montrez-lui les endroits dans votre secteur ou sur la route que l'enfant prend pour aller et revenir de l'école où il peut se rendre pour téléphoner en cas de danger.

Se méfier des inconnus

Expliquez-lui qu'un inconnu est, en principe, une personne qu'il ne connaît pas et qui pourrait même se montrer amicale. Parce qu'un jeune enfant pourrait avoir de la difficulté à comprendre ce qu'est un inconnu, indiquez-lui d'abord les personnes qui ne sont pas des inconnus et, ensuite, faites-lui comprendre que toutes les autres sont des inconnus. Méfiez-vous cependant : quand vous saluez un « inconnu » au centre commercial ou dans la rue, expliquez à votre enfant que cette personne ne vous est pas inconnue, sinon il ne comprendra pas pourquoi il n’a pas le droit de parler à des inconnus, mais vous oui.

Que faire lorsqu'une voiture s'arrête près de lui?

Expliquez à votre enfant que les adultes demandent rarement à un enfant de les aider ou de leur indiquer la route. Faites-lui comprendre qu'il ne doit jamais s'approcher du véhicule d'un inconnu et qu'il doit s'empresser de s'éloigner si un véhicule s'arrête près de lui. S'il pense être suivi, il doit courir vers le lieu public le plus près et crier à tue-tête pour demander de l'aide. « Ce n'est pas mon papa » ou « Ce n’est pas ma maman » sont de bons mots clés à dire pour faire comprendre aux passants qu’il est en danger. Simulez des situations différentes, comme s'éloigner d'un inconnu ou dire « non » avec assurance, afin d'aider votre enfant à réagir avec confiance si une situation semblable se présente.

Que faire si quelqu'un essaie de le saisir?

Expliquez à votre enfant qu'un comportement que vous réprouvez habituellement est absolument permis, si une personne tente de le saisir contre son gré. Dites-lui de se jeter par terre et de faire une démonstration de colère en faisant le « bacon » : il peut frapper, mordre, égratigner; lancer ses livres et ses objets personnels; hurler; crier à tue-tête « ce n'est pas ma mère (ou mon père) » ou briser des objets pour attirer l'attention. Dites-lui de faire « n'importe quoi » qui pourrait attirer l'attention. Uniquement dans ces situations, bien sûr!

Ce qui l'identifie

Évitez d'inscrire le nom de votre enfant sur un t-shirt, une boîte à lunch, un sac à dos, une veste ou un bijou de manière à ce que l’inscription soit visible par tous. Si son nom est clairement visible par des inconnus, l’enfant pourrait se laisser convaincre que l’autre le connaît puisqu’il connaît son nom. Soyez donc discrète dans vos identifications d’objets.

Renseignez-vous sur ses activités

Prenez le temps de vous promener dans le voisinage avec votre enfant. Apprenez où se trouve son aire de jeux favorite, son trajet préféré pour aller et revenir de chez ses amis et qui sont les personnes qu'il voit tous les jours. Ce sont des renseignements qui pourraient vous être vraiment utiles en cas de problème.

Un radar toujours actif

Rappelez à votre enfant qu'il doit toujours être sur ses gardes. Enseignez-lui à regarder autour de lui, à écouter et à faire confiance à son instinct. Expliquez-lui que la peur est une bonne réaction et que l'instinct est la meilleure façon de détecter et d'éviter le danger. Il doit faire confiance à son instinct.

Ne jamais garder un secret

Soulignez l'importance de « parler » et assurez-vous que votre enfant comprend que les adultes ne partagent pas des secrets avec un enfant. Si un adulte insiste pour qu’il garde secrète une information et qu’il ne la dise surtout pas à papa et maman, c’est un bon indice que cette information doit au contraire être rapportée. Donnez-lui des exemples concrets, il comprendra mieux.

Signaler sa présence

Établissez une procédure à respecter quand l'enfant est chez des amis. Fixez le moment précis auquel votre enfant devra communiquer avec vous, par téléphone ou en personne, afin de vous indiquer où il se trouve, avec qui et à quelle heure il sera de retour à la maison, et ce, tous les jours.

Réseau social

Insistez pour connaître les amis de votre enfant. Conservez leur numéro de téléphone, leur adresse et renseignez-vous sur leurs parents. Enseignez à vos enfants à ne jamais laisser entrer quelqu'un chez vous sans votre permission.

Deux, c'est mieux

Ne laissez jamais votre enfant se rendre seul au parc, au centre commercial, au cinéma ou à une toilette publique. Insistez pour qu’il soit avec un ami en tout temps.

Absences

Si vous êtes en retard, organisez-vous pour que votre enfant vous attende dans un lieu public connu et sécuritaire ou chez une voisine de confiance. Assurez-vous qu'il ne vous attend pas dans un terrain de stationnement désert ou dans un endroit isolé qui pourrait être dangereux.

Trouvez ensemble un mot de passe

Si quelqu'un doit passer prendre votre enfant pour vous, cette personne doit connaître ce mot de passe.

Fixez des règles à la maison

Les règles de sécurité pour un enfant seul à la maison peuvent être différentes de celles de la rue, mais le principe de prudence à l'égard d'un inconnu demeure le même. Expliquez ces règles à votre enfant, mettez-les par écrit et affichez-les près de la porte ou du téléphone. Inscrivez-y également les noms des personnes qu'il peut laisser entrer.

Montez une trousse d'identité

Le service de police de votre localité peut vous aider à monter la trousse d'identité de votre enfant. Elle comporte habituellement : une photographie en couleur récente qui devrait être remplacée au moins une fois par année (plus souvent quand l'enfant est jeune), ses empreintes digitales, ses antécédents médicaux et dentaires, y compris son groupe sanguin, les problèmes de santé, les cicatrices, les fractures, les extractions dentaires, un appareillage orthodontique, des lunettes, des médicaments, des allergies et tout autre renseignement pertinent.

Enfant-Retour Québec tient des cliniques d’identification des enfants quelques fois chaque année. Profitez-en pour faire mettre à jour les informations et la photo du carnet.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le zoo de Granby l'hiver!

Gagnez un forfait famille pour aller au zoo de Granby.

Nos Concours

Commentaires