Sécurité

Aller à l'école en toute sécurité

Le Conseil canadien de la sécurité demande aux parents et gardiens d’inculquer à leurs enfants les règles de sécurité pour le voyagement à l’école.

Prenez le temps de connaître ces règles et enseignez à vos enfants les façons sécuritaires de partager la route, en autobus, en voiture, à bicyclette ou à pied.

Déplacements en autobus scolaire

Une recherche menée par Transport Canada démontre que les déplacements en autobus scolaires constituent la méthode de transport la plus sécuritaire et ces 16 fois plus qu’en voiture familiale par passager et kilomètre parcouru.

Malgré cette excellente fiche de sécurité, des incidents peuvent se produire lorsque les enfants se déplacent en autobus scolaire. Mais les collisions à l’extérieur des autobus sont plus fréquentes, notamment par collision avec l’autobus lui-même ou avec d’autres véhicules.

Les parents et gardiens doivent savoir qu’ils sont responsables de leurs enfants jusqu’à ce qu’ils entrent dans l’autobus et dès qu’ils en sortent. Ainsi, un adulte doit toujours être sur place pour accompagner les jeunes passagers à l’entrée et à la sortie de l’autobus, du même côté de la rue où s’arrête l’autobus.

Voici quelques conseils à transmettre à vos enfants pour leur assurer des déplacements sécuritaires.

À l’extérieur de l’autobus, les enfants doivent :

  • Arriver à l’arrêt d’autobus déterminé cinq minutes avant l’heure prévue d’embarquement. Ne pas s’aventurer hors de la trajectoire ni commettre des bêtises.
  • Si un enfant manque l’autobus, il doit retourner à la maison ou en informer un enseignant s’il est à l’école.
  • Ne jamais accepter de monter avec un étranger.
  • Se rendre visible à la noirceur pour aller à l’autobus et en revenir.
  • Porter des rubans réflecteurs ou prendre tout autre moyen pour être vu des automobilistes.
  • Attendre l’arrivée de l’autobus à une bonne distance de la route et demeurer en retrait jusqu’à ce que l’autobus se soit arrêté et que la porte soit ouverte.
  • Tenir la main courante pour monter et descendre de l’autobus. Une fois dehors, s’écarter de deux grands pas. S’il faut marcher devant l’autobus, aller trois mètres devant (10 très grands pas). Le chauffeur doit être en mesure de voir ceux qui traversent et il leur fera signe lorsque le passage sera sécuritaire. Traverser à la file indienne.
  • Ne jamais rien ramasser par terre à l’extérieur de l’autobus. Demander au chauffeur ou à un adulte de le faire.
  • Aller directement à la maison, sans détour.
  • Connaître quelques endroits sécuritaires où aller en cas d’urgence sur le chemin de retour à la maison.

À l’intérieur de l’autobus, les enfants doivent :

  • Ne jamais courir, pousser les autres, crier, lancer des objets ni se bousculer autour de l’autobus.
  • Ne rien sortir par les fenêtres, surtout pas les bras ni la tête.
  • S’asseoir tout de suite prestement à sa place, face vers l’avant.
  • Placer les sacs sous les sièges.
  • Éviter de faire trébucher les autres en laissant un sac ou le pied dans l’allée.
  • Ne pas se lever avant que l’autobus se soit immobilisé à destination.
  • Parler à voix basse pour ne pas distraire le chauffeur.
  • Attendre à l’école ou à la maison pour manger sa collation ou son repas. Il y a danger de s’étouffer avec la nourriture. Le chauffeur pourrait ne pas pouvoir intervenir en urgence.
Déplacements en voiture

Les parents doivent respecter les règles de sécurité pour le transport de leurs enfants à l’école. Ils doivent éviter les risques de collisions ou de blessures en n’obstruant pas la circulation et en adoptant une conduite prudente dans les zones scolaires. À cet effet, des mesures préventives peuvent s’appliquer telles l’imposition de sens uniques de circulation devant les écoles, la réduction des vitesses permises, la délimitation d’aires de débarquement, un programme d’accompagnement à l’école par des adultes ou un protocole de signature à l’entrée et à la sortie des enfants.

Déplacements à bicyclette

Les enfants doivent avoir la maturité suffisante pour aller et venir à l’école à bicyclette (9 à 12 ans). Le cycliste doit pouvoir surveiller à l’avant et à l’arrière sans louvoyer. En 2005, Transport Canada a rapporté 93 collisions d’enfants à bicyclette âgés de 9 à 14 ans ayant subi des blessures graves. Deux cyclistes de dix ans ont eu des accidents mortels.

Pour assurer sa sécurité, le jeune cycliste doit :

  • Porter un casque bien ajusté et des vêtements appropriés (p. ex. jambes de pantalon attachées).
  • Utiliser une bicyclette à sa taille et en bonnes conditions. La bicyclette doit être inspectée régulièrement et être munie d’une cloche. Il est aussi opportun de la munir d’un drapeau.
  • Connaître et observer toute la signalisation routière. Annoncer ses intentions de tourner ou de s’arrêter.
  • Rouler en ligne droite dans le sens de la circulation et s’arrêter aux signaux d’arrêt.
  • Adopter une conduite prévisible pour les autres usagers de la route et circuler à droite de la chaussée à moins d’indication contraire.
  • Ne jamais rouler à la noirceur. Si l’enfant plus âgé doit circuler à la noirceur, il doit utiliser des vêtements réflecteurs et des accessoires de nuit (feux et réflecteurs).
Déplacements à pied

De nombreux enfants prennent la route pour aller à l’école. Les parents et gardiens doivent réviser les règles de sécurité avec leurs enfants et réitérer l’importance de ne pas accepter de monter avec des étrangers. Il est préférable de marcher avec un ami et de se rendre directement à la maison. Le rapport de Transport Canada de 2005 révèle que 212 piétons de 5 à 14 ans ont été blessés gravement et que 17 d’entre eux ont été heurtés à mort.

Pour assurer leur sécurité sur la route, les enfants piétons doivent :

  • Déterminer un trajet sécuritaire et direct avec l’aide des parents et gardiens. Identifier les endroits risqués (voies ferrées, intersections achalandées, etc.) et établir des règles de sécurité à suivre.
  • Demeurer sur les trottoirs autant que possible. S’il n’y a pas de trottoir, marcher sur la voie de gauche, face à la circulation.
  • Ne traverser la route qu’aux intersections en regardant à gauche, puis à droite et encore à gauche avant de traverser, même sur une traverse piétonnière. Informer les enfants que certains automobilistes grillent parfois des feux rouges et qu’en conséquence il faut attendre que toutes les voitures se soient immobilisées. Porter une attention spéciale au danger des voitures qui tournent à droite sur les feux rouges dans certains cas.
  • Respecter et obéir aux indications de traverser.

La prévention est la clé de la sécurité. L’éducation et l’information devraient permettre à tous les enfants d’aller à l’école et d’en revenir en toute sécurité. Prenez donc le temps de partager de précieux conseils de sécurité avec vos enfants.

Source : Transport Canada, Base nationale de données sur les collisions

Conseil canadien de la sécurité (CCS)

Le Conseil canadien de la sécurité (CCS) est un organisme à but non lucratif et autonome axé sur le savoir, qui se consacre à la promotion de la sécurité. Le Conseil canadien de la sécurité s’emploie à suivre les progrès les plus récents réalisés dans le domaine de la sécurité afin d’offrir ressources et renseignements basés sur les travaux et statistiques les plus fiables.


Cette semaine
3 recettes de croustilles santé

Quoi de meilleur que des croustilles en regardant un bon film? Le problème avec les croustilles c’est qu’il est difficile de s’arrêter ! Voici trois recettes pour grignoter sans culpabilité. 

Quand l'enfant dit Je ne t'aime plus!

Votre enfant est tellement déçu et fâché qu’il ne vous aime plus. Vous êtes tellement méchante! On a beau en rire après coup, ce sont des mots qui blessent notre petit cœur de maman.

15 trucs pour économiser en vacances

Vous commencez à planifier vos vacances en famille et craignez de défoncer votre budget? Voici quelques trucs pour économiser.

Comment organiser un voyage familial

Partir en voyage avec les enfants n’est pas réservé à l’élite et aux aventuriers. Avec un peu de planification, il est possible de voyager régulièrement avec les enfants, en toute sécurité et de manière responsable.

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman