Sécurité

Le Canada limite l'utilisation du bisphénol A

Ce composé chimique est formellement reconnu au Canada comme une substance dangereuse.

Le Canada est devenu le 18 octobre 2008 le premier pays au monde à limiter l'utilisation du bisphénol A, alors que ce composé chimique est formellement reconnu comme une substance dangereuse. Le ministre fédéral de la Santé, Tony Clement peut maintenant procéder à l'interdiction de l'importation, de la vente et de la promotion de biberons en polycarbonate contenant du bisphénol A. On retrouve notamment du BPA dans des bouteilles de plastique pour bébés, des tasses anti-fuites en plastique dur, dans des bouteilles d'eau réutilisables, des revêtements intérieurs de boîtes de conserve et certains scellants dentaires.

Le gouvernement fédéral a publié sa décision d'inscrire le bisphénol A sur sa liste de substances dangereuse dans la Gazette officielle du Canada. Cette décision survient six mois après que le ministre fédéral de la Santé, Tony Clement, eut annoncé son intention de limiter l'utilisation de ce produit chimique controversé. « Notre décision d'interdire le BPA dans les bouteilles pour bébé démontre que notre gouvernement a fait la bonne chose en prenant des mesures pour protéger la santé et l'environnement de tous les Canadiens », a affirmé M. Clement.

Le groupe Environmental Defence, qui a milité en faveur de l'interdiction, a salué la décision du gouvernement et a plaidé pour que le BPA soit éliminé de tous les autres produits. Environmental Defence souligne également que les annonces engagent le gouvernement à travailler avec l'industrie afin de limiter le BPA dans les revêtements intérieurs des formules pour enfants, mais ne propose pas d'éliminer ou de réduire le bisphénol A d'autres produits en boîte, des scellants dentaires et d'autres produits de consommation qui en contient.

Plusieurs inquiétudes avaient été soulevées sur une possible contamination de la nourriture et des boissons par le bisphénol A contenu dans des produits contenant du polycarbonate ou de la résine époxy.

Le bisphénol A, lequel, selon certaines études, réagit comme les œstrogènes, a été lié à certains types de cancers et à l'infertilité chez les animaux. Une étude britannique publiée plus tôt cette semaine montre que les gens qui ont davantage de BPA dans leur urine ont 2,9 fois plus de risques d'avoir un trouble cardiovasculaire et 2,4 fois plus de risques de diabète. C'est la première fois que des effets sont montrés chez l'adulte. Les études antérieures visaient surtout les bébés.

En août, l'Autorité européenne de sécurité des aliments a conclu après une révision que le BPA était sûr dans les biberons.

Source

La Presse Canadienne


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?