Sécurité

L’impact des radiofréquences sur la santé des enfants

Elles se sont invitées dans nos maisons, dans notre quotidien, au boulot et dans le métro. Les radiofréquences (ou ondes électromagnétiques) sont là, invisibles et omniprésentes. Si le spectre de la dangerosité relative à leur utilisation plane depuis longtemps, aucune étude à ce jour n’avait pu prouver qu’elles étaient néfastes pour la santé des enfants.

En juin 2016, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (l’Anses) révélait les résultats d’une étude dont l’objectif premier était d’analyser les conséquences de l’exposition aux radiofréquences sur la santé des enfants.

Dans la population en générale, les enfants sont les plus exposés aux champs électromagnétiques radiofréquences. Leur petit gabarit, leurs organes et leurs fonctions physiologiques en développement les rendent vulnérables. Tablettes, téléphones mobiles, wifi, moniteurs, jouets radiocommandés, talkies-walkies, les enfants sont bombardés, en permanence. Pourtant, ce n’est pas tant la quantité d’ondes émises que la multitude et la nature des sources d’exposition qui représentent un problème.

Santé mentale et bien-être

Selon l’étude de l’Anses, il est peu probable que l’usage du téléphone mobile, de la tablette ou du Wifi soit responsable de l’apparition de cancers. Les données actuelles ne permettent pas non plus de conclure aux effets négatifs de leur utilisation sur le comportement, l’audition, le système reproducteur, le système immunitaire et la toxicité systémique. En revanche, ils auraient un impact significatif sur la santé mentale et le bien-être en général (dépression, sommeil, etc.), la coordination, la mémoire et l’attention.

Ainsi, l’utilisation des nouvelles technologies doit être « modéré et encadré », indique le rapport. Olivier Merkel, chef de l’évaluation du risque lié aux nouvelles technologies à l’Anses fait quelques recommandations pour minimiser les risques connus et potentiels liés à l’utilisation des radiofréquences.

  • Mettre en mode avion les tablettes et téléphones mobiles, et ce, dès que possible
  • Télécharger les films et ne pas les regarder en streaming
  • Ne pas placer le moniteur dans le lit ou près de la tête de bébé
  • Utiliser la fonction main libre pour les conversations téléphoniques
  • Si vous ne mettez pas vos appareils mobiles en mode avion, les laisser en dehors de la chambre pour la nuit

De petits gestes, certes, mais qui pourraient faire une grande différence en bout de compte. Sans être alarmistes, il faut garder en tête que nos enfants seront les premiers à être exposés, une vie durant, aux ondes électromagnétiques et qu’il est impossible de prédire les conséquences à long terme.


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!