Santé

Pandémie, jeunes et détresse psychologique

76 % des psychologues et différents thérapeutes de psychologue.net ont remarqué une augmentation des pathologies chez les jeunes depuis le début de la pandémie. 

Parmi les troubles les plus répandus, l’anxiété et la dépression arrivent au premier rang avec 95% des jeunes patients. Viennent ensuite les troubles alimentaires à 37% et les problèmes de consommation à 16%. 

De plus en plus de parents se demandent comment ils réussiront à aider leurs enfants et leurs adolescents à traverser les prochains mois de restrictions. 

Pour commencer il est important d’identifier les signes de mal-être chez son enfant

Pour comprendre les états d’anxiété et de dépression présents chez de nombreux enfants et ados, Tania Klein, psychologue clinicienne indique : « L’anxiété est un sentiment de crainte ou de peur face à l’anticipation d’un évènement qui apparaît comme insurmontable. L’anxiété ressentie peut être occasionnelle et concerner un domaine particulier. La dépression se rapporte à un état global de tristesse et d’absence de motivation, avec un sentiment de grande fatigue qui s’installe durablement ».

Les changements de comportements témoignent d’un état émotionnel modifié.

Les signes se rapportant à l’anxiété ou la dépression chez les jeunes peuvent être : 

  • les troubles du sommeil, 
  • de la fatigue et de la somnolence durant la journée, 
  • un état d’agitation qui ne faiblit pas avec un intérêt exclusif pour des activités passives comme regarder des films ou jouer à des jeux répétitifs, 
  • un rapport à l’alimentation modifié (grignotages, absorption de nourriture importante ou au contraire une perte de l’appétit), 
  • la persistance des sentiments négatifs, de tristesse, de colère et de peur ou l’évocation de préoccupations qui subsistent et la démotivation par rapport aux tâches proposées.

À retenir : Le bon équilibre d’un enfant est influencé par l'attitude positive de son entourage

Quand un enfant vit une décharge de stress, ses parents se retrouvent face à une situation qui génère également du stress en eux. Mais il est aussi important de comprendre que les enfants regardent leurs parents ou leurs tuteurs et qu'ils recherchent des réactions calmes et positives. Les experts s’accordent pour dire que l'une des choses les plus importantes est d'avoir des parents aimants, solidaires et qui savent gérer leur propre stress. Les jeunes ont besoin d'entendre les adultes leur dire que les choses iront mieux et que tout va s’arranger. Sarah Boulaïd, sophrologue et coach consultante en éducation explique : « Une énergie très forte et incontrôlable sort parfois de l’enfant qui n'est pas en capacité cérébrale d'identifier seul ce qu'il se passe et de contrôler quoi que ce soit. Son stress va se manifester le plus souvent par des cris, des pleurs, des gestes incontrôlés, une respiration coupée, le cœur qui bat très vite, des sueurs froides, ou encore une sensation de chaleur dans le corps ». Afin de fournir autant de structure que possible pendant cette période, les experts recommandent : essayer de suivre une routine familiale pour donner aux enfants le sentiment de sécurité dont ils ont besoin pour s'épanouir, prévenir les enfants le plus tôt possible de changements dans la routine pour leur donner le temps et l'occasion de comprendre et d'ajuster leurs attentes, profiter de sorties dès que cela est possible car les enfants qui jouent à l'extérieur sont plus heureux, plus attentifs et moins anxieux que ceux qui jouent habituellement à l'intérieur, limiter les écrans - la surexposition aux technologies a un impact négatif important sur le mal être et l’anxiété selon 80 % des psychologues interrogés dans la même enquête - et organiser des moments propices à la discussion et l’écoute de l’enfant.

Il y a également des enfants et adolescents, comme pour les adultes, qui sont génétiquement sujets à la dépression et à l'anxiété. Dans un premier temps, en cas de symptômes importants, il est recommandé de consulter un médecin pour s’assurer qu’il n’existe pas de cause physique à ces changements de comportement. Ensuite, il est possible de solliciter l’aide d’un psychologue pour accompagner la famille.

Psychologue.net est leader dans le secteur de la psychologie et du bien-être émotionnel en France. Avec plus de 5 millions de visites par an, ce portail d'information réunit plus de 15.000 spécialistes : psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens. Depuis 10 ans, Psychologue.net a pour priorité d’accompagner la recherche du bien-être émotionnel, en garantissant un environnement de confiance et sécurisé. Toutes les actualités de nos spécialistes sont à retrouver sur le site Psychologue.net.


Cette semaine
10 actions pour devenir une famille écolo

Le 22 avril, c’est le Jour de la Terre. C’est l’occasion de prendre conscience de l’impact de nos comportements sur l’environnement, et de changer nos habitudes pour préserver la planète.  

Préparer la valise pour l'hôpital

Il faut idéalement la préparer (au début du 8e mois) pour être prête à partir quand le moment tant attendu sera venu. Bébé averti rarement avant d’arriver et il pourrait vous prendre par surprise!

12 règles de parents heureux

Comment faire en sorte que notre vie de parents soit plus lumineuse et moins remplie de stress? Chacun a sa recette, mais les quelques éléments que nous vous présentons sont un bon départ!

Les inconvénients du gros ventre de fin de grossesse

Pendant les derniers mois de la grossesse, notre ventre prend toute la place. On ne voit plus nos hanches, puis nos genoux, puis nos pieds… Voici quelques trucs pour vivre normalement malgré tout.

Nos Concours

Gagnez un forfait au Spa Scandinave Vieux-Montréal

Participez pour gagner 2 massages suédois + 2 accès aux bains

Super concours Fête des Mères! Gagnez une nouvelle garde robe d’une valeur de 700$

Participez pour gagner 500$ de vêtements RW&CO et 200$ chez WonderBra

Gagnez un kit de manucure maison

Participez pour gagner un salon maison signé Looky & Elle R

Gagnez une carte-cadeau chez Little Yogi

Participez pour gagner 100$ chez Little Yogi

Commentaires