Famille

5 signes de détresse psychologique chez les mamans

En raison du confinement, la détresse psychologique chez les mamans est de plus en plus présente dans les foyers québécois. Depuis le début de la pandémie, la surcharge mentale est en croissance. 

Le télétravail, l’école à la maison, les fermetures spontanées de certaines garderies sont toutes des situations qui peuvent accentuer le niveau de stress chez les mamans. En plus d’être contraintes de donner leur maximum au travail, elles doivent souvent être disponibles pour soutenir les enfants au niveau académique. 

Observer les signes avant-coureurs de la détresse psychologique

Les troubles du sommeil

C’est bien connu, le stress peut souvent mener à des troubles du sommeil. Deux scénarios sont possibles : 

Le sommeil refuge (hypersomnie) : la personne qui ne ressent aucune douleur psychologique lorsqu’elle dort se réfugie souvent dans des nuits prolongées et n’arrive pas à se réveiller le matin. 

L’incapacité de s’endormir ou le réveil soudain (insomnie) : la personne n’arrive pas à s’endormir et lorsqu’elle y arrive, elle se réveille en sursaut et c’est alors impossible pour elle de se rendormir. 

Dans les deux cas on parle d’un sommeil non réparateur et qui apporte une grande détresse aux personnes qui en souffrent. 

Source : Pfizer 

L’irritabilité

La personne qui souffre de détresse psychologique pourrait voir son seuil de tolérance diminuer de façon importante ; et se voir réagir exagérément face à des situations plus ou moins graves. Exemple : fiston renverse son verre de jus sur son devoir et maman se met à pleurer. Malheureusement cette situation entraîne beaucoup de peine car après coup un grand sentiment de culpabilité se manifeste. 

Source : etatdepressif.com 

La perte d’estime de soi

La personne se sentira souvent moins capable d’effectuer ses tâches quotidiennes et ressentira le besoin de déléguer par crainte d’échouer. De plus, elle ne mettra pas trop d’effort sur son apparence physique. 

Source : Passeport Santé 

La tristesse 

La personne atteinte de détresse psychologique pleure sans cesse sans trop savoir pourquoi et ses sentiments positifs sont souvent obstrués par des pensées négatives. La peine est au premier rang des symptômes reconnus de la dépression. 

Source : ecoute.entraide.org 

Apparition de malaises physiques

Le corps essaiera d’envoyer des signaux d’alertes à la personne atteinte de détresse psychologique. La personne pourrait commencer à ressentir des maux de tête chroniques, des courbatures, des troubles de la vision et peut-être même des maladies plus graves comme le zona. 

Source : quebec.ca 

Des ressources disponibles 

Si vous croyez que vous ou un membre de votre famille souffre de détresse psychologique, n’hésitez pas à chercher de l’aide. Outre tous les organismes en ligne qui s’offrent à vous, le gouvernement du Canada a élaboré une plateforme visant à offrir du soutien psychologique aux Canadiens en temps de Covid. Pour de plus amples renseignements, cliquez-ici

Autres ressources :

LignesParents – 1-800-361-5085
Tel Aide – 514-935-1101
Première ressource – 514-525-2573 ou 1-866-329-4223
AQPS (Association québécoise de prévention du suicide) – 1-866-277.3553
Tel Écoute – 514-353-2463

Pour conclure, nous vous invitons à ne pas abandonner. On va s’en sortir ensemble! 

Écrit par Michèle Laplante


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours