Blogues

Génération d’anxieux : les applications les plus dommageables pour les jeunes

On appelle parfois la génération des moins de 25 ans la « génération anxieuse » parce qu’on dit que 15 à 20 % des jeunes souffrent de troubles anxieux.

Évidemment, de nombreux facteurs de santé mentale, de situation familiale, de milieu scolaire, d’hygiène de vie et de bien d’autres choses encore sont en cause. Mais parmi les principaux facteurs de stress évoqués dans le documentaire intitulé « Génération d’anxieux », on parle du numérique. 

Étant donné que presque tous les jeunes ont désormais un téléphone dans les mains, réfléchissons un peu à ce qui leur y est infligé de pire.

Instagram : beau, bon, pas cher

Pour les jeunes, Instagram est le nouveau Facebook. Tout est là, niveau stress. On y retrouve l’impression d’avoir une vie moins intéressante que les autres, le sommeil amputé par les conversations qui traînent jusqu’aux petites heures du matin et les commentaires assassins sous les publications.

Sauf que pour ajouter à tout ça, Instagram voue un culte à la beauté et à l’approbation des pairs. Qu’est-ce que ça veut dire, un selfie qui ne reçoit aucun Like? Pourquoi est-ce qu’Éliane est suivie par 1000 personnes alors que Maélie n’est suivie que par 63? Qu’est-ce qui ne marche pas avec moi? Je ne suis pas assez belle? Pas assez drôle? Pas assez voyageuse?

Le réseau est si anxiogène, en fait, qu’une étude menée par le Young Health Movement (YHM) en 2017 confirme que c’est l’une pires plateformes pour la santé mentale des jeunes adultes. source

Évidemment, le marketing suit juste derrière. Les publicités de gaines qui font paraître plus minces, de maquillage et de chirurgie plastique sont très présentes sur Instagram. Comme quoi, au lieu de s’accepter, on peut investir pour se changer. 

D’ailleurs, récemment, parce qu’ils en avaient assez de cette pression, des influenceurs ont décidé de se désabonner de plusieurs comptes qui les rendaient malheureux. 

Ceux qui ne sont pas prêts à quitter Instagram, mais qui en ont assez de se sentir mal devraient peut-être également commencer par là. Avec un peu de chance, les suggestions publicitaires changeront aussi.

Fortnite : quand l’envie de jouer nous réveille la nuit

Fortnite est très populaire, c’est le moins qu’on puisse dire. Demandez à n’importe qui de nommer un jeu vidéo, il nommera Fortnite. Pour ceux qui ne jouent à rien, Fortnite est comme Candy Crush. Le jeu dont on connaît tous l’existence. 

Il faut dire que 250 millions de personnes jouaient à Fortnite il y a quelques mois. Ce qui le place au même rang que des jeux comme Tetris ou Minecraft. En plus c’est gratuit. Pourquoi s’en priver?

Eh bien, on s’en prive si Fortnite crée une obsession. Certains jeunes ont tellement de mal à arrêter de jouer, qu’un recours collectif sera probablement intenté contre les créateurs du jeu par le cabinet d’avocats montréalais CaLex. Et qui dit obsession, dit anxiété. source

La section commentaires

Il n’y a pas si longtemps, il fallait être très connu que l’opinion de quelqu’un se retrouve sur la place publique. Aujourd’hui, il suffit de dire une sottise ou que quelqu’un considère que c’est une sottise. 

Voyez-vous, à l’ère des « J’aime », même les opinions ont des fans. Et ces mêmes fans forment des clans. 

Ces clans encouragent leurs alliés et attaquent leurs détracteurs en groupe. Ils prennent parfois des captures d’écran, humilient en public. Un internaute peut même se retrouver en première page d’un journal si la conversation fait assez de bruit. 

À l’adolescence, quand on n’est sûr de rien et qu’on commence à peine à avoir un bagage de connaissances permettant d’exprimer son opinion, ce genre de risque est pour le moins anxiogène.

Fais pas ci, fais pas ça

La pression de bien faire fait partie d’une bonne éducation, même si ça ne fait pas toujours plaisir aux enfants. Déjà à l’époque de nos parents, Jacques Dutronc le chantait.

Il y a toujours eu un ordre des choses. On apprend à marcher, on apprend à se tenir droit, on apprend à être poli et on apprend à se méfier des étrangers, quand on a l’âge de sortir seul. 

Aujourd’hui, cette méfiance arrive beaucoup plus tôt et elle s’introduit directement dans les jeux des enfants. 

« Ne clique pas sur n’importe quoi, tu vas attraper un virus »
« Ferme la caméra, des gens méchants pourraient te regarder »
« Ne donne pas d’informations à tes copains de jeu, ils pourraient s’en servir pour te faire du mal »
« Ne rencontre JAMAIS quelqu’un que tu as rencontré sur Internet. Tu penses que c’est la petite Camille, mais en réalité, c’est peut-être Jean-Luc, un fou à lier de 50 ans. »

Avouez qu’à 8 ans, ça rendrait parano et stressé le plus solide d’entre nous.

Des solutions

Pour réduire ce stress, il n’y a pas trente-six solutions, il faut passer du temps sans écran. Il faut que les ados réapprennent à se coucher sans avoir la main sur leur cell. Il faut que les enfants réapprennent à parler à la famille pendant les repas. Il faut qu’on se réhabitue à se promener dehors sans se sentir obligé de publier des photos. C’est plutôt facile quand on est bien accompagnés.  

Pour ce qui est du temps passé sur les écrans, il faut viser la qualité et non la quantité.  Il y a de tout sur les réseaux : de l’art, de la comédie, des séries de qualité et des jeux intelligents. Il s’agit de les trouver. Et quand vous ne les trouverez pas, je serai là pour vous aider.

Techno Maman

Diplômée en communication publique à l’Université Laval, Anne Costisella est une véritable passionnée des jeux vidéo, applications et autres gadgets. Ancienne globe-trotteuse, elle vous parle désormais de son portable pour vous donner des idées de jeux et vulgariser la technologie. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un sac cadeau incluant un shampoing et revitalisant de Attitude!

Participez pour gagner un sac cadeau Attitude d’une valeur de 30$.

Participez pour gagner votre planificateur familial 2021!

Gagnez un des 4 planificateurs familial de Pomango d’une valeur de 12.95$.

Participez pour gagner le guide de voyage pour enfant: J’explore le Québec.

Gagnez un guide voyage pour enfant d’une valeur de 19.95$.

Participez pour gagner 100$ de jouets!

Gagnez un ensemble de jouets de La jouetterie d’une valeur de 100$.

Commentaires