Santé

Habitudes de vie durant la grossesse

Peu de femmes adoptent les habitudes de vie et d’alimentation recommandées avant de tomber enceintes, révèle une nouvelle étude.

Selon une nouvelle étude, seule une faible proportion de femmes adoptent les habitudes de vie et d’alimentation recommandées avant de tomber enceintes. À en croire les résultats de cette étude, beaucoup de femmes dépasseraient la limite de consommation d’alcool recommandée durant la période précédant la conception et plusieurs d’entre elles n’absorberaient pas suffisamment d’acide folique, une vitamine B qui contribue à prévenir certaines anomalies congénitales.

Les chercheurs ont fondé leur étude sur les données du Southampton Women’s Survey, une étude réalisée au Royaume-Uni auprès de plus de 12 000 femmes âgées de 20 à 34 ans. Ils ont concentré leur attention sur les informations recueillies lors d’entrevues approfondies examinant les habitudes de vie et d’alimentation des participantes. Les propos tenus par les 238 femmes qui sont tombées enceintes dans les trois mois suivant l’entrevue ont été comparés aux propos des femmes qui ne sont pas tombées enceintes.

Les chercheurs ont constaté que moins de la moitié des participantes enceintes avaient pris des suppléments d’acide folique avant de concevoir, et que seulement 6 pour cent d’entre elles en prenaient la dose recommandée de 0,4 mg par jour. Environ la moitié des femmes qui sont plus tard tombées enceintes buvaient plus de quatre verres d’alcool par semaine au moment de l’entrevue (quatre verres hebdomadaires étant la limite recommandée aux femmes envisageant une grossesse). Seulement 3 pour cent des femmes disaient avoir suivi les recommandations concernant la consommation d’alcool et l’apport en acide folique avant de tomber enceintes.

En 2007, le Royaume-Uni a mis à jour ses lignes directrices concernant la consommation d’alcool avant et pendant la grossesse. Les nouvelles lignes directrices encouragent les femmes enceintes à cesser toute consommation d’alcool. Faute de cela, on leur conseille de limiter leur consommation à un ou deux verres, une ou deux fois par semaine. Les recommandations en vigueur au Canada sont fondées sur une déclaration de Santé Canada comme quoi il est impossible de déterminer un niveau de consommation d’alcool sécuritaire durant la grossesse. Les lignes directrices nationales de l’Agence de la santé publique du Canada préviennent les femmes enceintes et celles qui souhaitent le devenir qu’il est préférable de s’abstenir de boire de l’alcool durant la grossesse.

Dans l’étude dont il est question ici, près du quart des femmes qui sont tombées enceintes n’avaient pas planifié leur grossesse. Ces femmes étaient considérablement moins susceptibles de prendre des suppléments d’acide folique avant de concevoir que les femmes qui sont tombées enceintes délibérément : seulement 29 pour cent du groupe des grossesses non planifiées comparativement à 48 pour cent du groupe des grossesses planifiées. Il reste que le nombre de femmes prenant des suppléments a augmenté dès qu’elles sont tombées enceintes.

L’Agence de la santé publique du Canada recommande aux femmes enceintes et à celles souhaitant le devenir de prendre 0,6 mg d’acide folique par jour. Un régime alimentaire riche en légumes verts foncé, maïs, fèves et lentilles fournit environ 0,2 mg d’acide folique par jour, alors un supplément de 0,4 mg est recommandé.

Les habitudes d’alimentation et d’exercice des femmes qui sont tombées enceintes n’étaient pas sensiblement meilleures que celles des femmes non enceintes. Seule un peu plus de la moitié des femmes de chaque groupe consommaient les cinq à dix portions de fruits et légumes recommandées par jour. Les femmes qui sont tombées enceintes étaient cependant moins actives sur le plan physique que les femmes qui ne sont pas tombées enceintes.

Les chercheurs ont constaté une très faible différence entre le taux de tabagisme des deux groupes (74 pour cent de non-fumeuses chez les femmes enceintes [avant la conception] contre 69 pour cent de non-fumeuses chez les femmes non enceintes).

Les résultats de cette étude portent à croire que les lignes directrices sur la nutrition et les habitudes de vie avant la conception doivent être publicisées plus largement et qu’il faut redoubler d’efforts pour encourager les femmes à s’y conformer. Vu le nombre élevé de grossesses non désirées, les auteurs font également valoir qu’il faut sensibiliser toutes les femmes en âge de procréer à l’importance de leurs habitudes de vie et d’alimentation.

Cette étude a été publiée dans le numéro du 13 février 2009 du BMJ (British Medical Journal).

Femmesensante.ca

Cet article est fourni par les spécialistes de la santé des femmes du Women’s College Hospital. Pour en savoir plus sur la santé des femmes, consultez : Femmesensante.ca. © 2000-2013 Women's College Hospital.


Cette semaine
Les meilleurs trucs pour réussir ses vacances

Il nous faut toujours quelques jours pour décrocher et se sentir en vacances. Voici quelques trucs pour y parvenir réellement et plus vite.

L'été en famille : 10 sorties coups de coeur

En panne d'idées? Voici notre top 10 des sorties en famille au Québec, des incontournables, des classiques, qui plairont à toute la famille. Vous ne pouvez pas vous tromper avec l'une ou l'autre de ces sorties familiales.

Sommeil : les inconforts du jeune bébé

Lorsqu’enfin votre bébé dort la nuit, toute la famille apprécie ce repos! Par contre, cet équilibre peut devenir précaire d’un jour à l’autre, et ce, pour plusieurs raisons.

Yogourt glacé fraise, framboise, lime et pistaches

Quoi de plus rafraîchissant que tu yogourt glacé et quoi de plus amusant qu’un bon popsicle? Les fraîches du Québec vous présente le meilleur des deux mondes avec cette recette.  

Nos Concours

Gagner une boîte-cadeau de Lego® VIDIYO™!

Une boîte-cadeau de Lego® VIDIYO™ d'une valeur de 30$!

Gagnez deux albums musicaux de La Montagne secrète!

Deux albums musicaux de La Montagne secrète d’une valeur de 22.95$ chacun!

Commentaires