Santé

La santé dentaire de nos aînés

Il n'est jamais trop tard pour s'informer lorsqu'il est question de santé dentaire. Pourtant, bien des aînés font une croix sur ces soins, prétextant leur âge. Il peut s'agir de nos parents, de nos grands-parents, de voisins, de proches, etc.

Le mois de la santé dentaire 2011 est en cours et le thème de l'année est justement la santé buccodentaire de nos aînés. La campagne qui durera tout le mois visera deux objectifs : la première étant d'informer les aînés sur les liens entre leur santé buccale et leur santé globale, et le deuxième, de leur rappeler qu'un examen dentaire est de mise, peu importe notre âge.

Prothèses

Une certaine mentalité peut être installée en eux-mêmes. Une majorité porte des prothèses dentaires complètes ou partielles et peut ne pas s'en soucier puisqu'ils n'ont plus leurs dents. Mais la bouche elle-même a tout autant besoin de soins que les dents. Une personne portant des prothèses complètes, jour et nuit, peut se retrouver avec des problèmes tout comme une personne ayant ses dents naturelles.

Évidemment, une prothèse ne carie pas! Mais si elle est portée jour et nuit, est mal nettoyée ou négligée (pour son ajustement, entre autres), elle peut causer bien des désagréments à son propriétaire. Maladies buccales, mauvaise haleine et douleur aux gencives ne sont que quelques-uns de ces désagréments.

L'entretien d'une prothèse dentaire, qu'elle soit complète ou partielle, est semblable. En pharmacie, on retrouve une panoplie de produits nettoyants pour prothèses, conçus spécifiquement pour elles. Les prothèses étant fabriquées en acrylique, on n'utilise pas un dentifrice régulier, et on doit se servir d'une brosse aux poils un peu moins souples que s'il s'agissait de dents naturelles.

Dents naturelles

Certains aînés peuvent encore avoir leurs dents naturelles, soit en totalité ou en partie. Les gens d'un certain âge ont connu les dentistes « arracheurs de dents ». Donc, lorsqu'un problème survient, ils croient que leur seule option est l'extraction de la dent problématique. Or, il en est tout autre. Oui, l'extraction éliminera une dent douloureuse. Mais l'os se trouvant sous la gencive en souffrira. Il se retrouvera inutile de sa fonction de soutien de la dent, alors il se résorbera, occasionnant ainsi d'autres problèmes, comme la perte des dents adjacentes qui se retrouvent elles aussi privées partiellement de soutien. Un cercle vicieux que bien des gens ignorent!

L'arrivée sur le marché de l'implantologie remédie à ce problème. Lorsqu'une dent a été extraite, un implant peut la remplacer. Il s'agit d'un type de vis, en titanium, reproduisant la forme de la racine de la dent. Il est installé dans l'os lors d'un procédé chirurgical. L'os s'intégrera à l'implant et vice versa. Une fois cette intégration faite, nous procédons à la mise en place d'une couronne de porcelaine ou de céramique sur l'implant. L'os retrouve alors son rôle de soutien, et la couronne installée sur l'implant redonne à la personne une qualité de mastication et de phonétique qu'il pouvait avoir perdues.

Incitez vos proches d'âge mûr à veiller sur leur santé buccodentaire. C'est un cadeau que vous leur ferez de vous en soucier. Et pour reprendre le titre de la campagne 2011 : un beau sourire n'a pas d'âge! Pour plus d'informations, consultez le site de l'Ordre des dentistes du Québec.

Julie Mainella

Assistante dentaire

Julie Mainella est passionnée par tout ce qui touche la dentisterie. Maman de deux adorables fillettes, elle leur a fait comprendre l'importance de la santé dentaire dès leur plus jeune âge. De plus, elle a beaucoup travaillé avec les enfants en cabinet dentaire, ce qui fait qu'elle a tout un bagage de trucs et d'astuces pour faire aimer aux enfants le brossage des dents et les visites chez le dentiste!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires