Santé

Parlons d'anesthésie

Qu’est-ce que l’anesthésie? Quelles sont les alternatives, aujourd’hui, lors d’une intervention chirurgicale? Comment se préparer et surtout tenter de mieux vivre cette expérience?

Les mots « chirurgie, anesthésie, opération, salle de réveil » ne sont jamais doux aux oreilles. Quand nous sommes contraints  à fréquenter ne serait-ce qu’un court moment cet univers, le stress, l’anxiété et les questionnements sont souvent de mises. Vous aimeriez en savoir un peu plus sur cet univers quelque peu mystique? Je vous livre ici une partie de mon expérience en tant que spécialiste en inhalothérapie et anesthésie, mais aussi en tant qu’utilisatrice par le passé.

Tout ce qui est inconnu ou encore qui se produit sans qu’on en soit conscient est inquiétant pour tous. Pourtant, statistiquement parlant, tous ou presque devront se faire opérer un jour ou l’autre ne serait-ce que pour une intervention mineure ou la naissance d’un enfant. C’est aussi vrai pour notre entourage, nos enfants. Qu’est-ce que l’anesthésie? Quelles sont les alternatives, aujourd’hui, lors d’une intervention chirurgicale? Comment se préparer et surtout tenter de mieux vivre cette expérience?

Tout d’abord, les spécialistes s’entendent pour distinguer trois types d’anesthésies courantes. Chacune a ses fonctions, ses spécificités propres et est employée à l’occasion de différentes interventions chirurgicales, mais aussi en fonction des différentes clientèles.

TYPES D’ANESTHÉSIES UTILISÉS COURAMMENT
L’anesthésie générale

L’anesthésiste commence par administrer un médicament (souvent par voie intraveineuse via le soluté déjà installé ou encore sous forme d’un gaz respiré) qui servira à rendre le patient opéré inconscient (« endormi ») et insensible à la douleur. Ce médicament permettra aussi de relâcher toutes pressions (physiques et psychologiques) chez l’individu.

L’anesthésiste injecte ensuite un antidouleur pour supprimer toutes formes de malaises qui pourraient survenir durant la chirurgie et pour tenter de soulager la douleur les premiers temps après le réveil.

L’anesthésie générale est surtout utilisée dans le cas de chirurgies plus massives, plus douloureuses ou chez les enfants et les personnes plus anxieuses.

L’anesthésie régionale

Le spécialiste ou l’anesthésiste gèle le membre du corps où aura lieu l’intervention.

On parle :

  • d’anesthésie locale lors qu’il s’agit d’une main, un pied, etc.
  • d'anesthésie loco-régionale lorsqu’il est question d’une partie plus étendue du corps (jambe, bas du corps, etc.)

L’anesthésie loco-régionale regroupe aussi les « épidurales » (comme lors d’une césarienne ou d’un accouchement) ainsi que les « rachidiennes » (très semblables aux épidurales, mais ayant pour particularité de geler le bas du corps encore plus profondément).

Le spécialiste peut choisir avec et/ou selon le patient de combiner un calmant à l’anesthésie régionale pour améliorer le confort durant l’intervention chirurgicale.

Le membre ou la partie du corps est gelée le temps de l’opération ainsi que peu de temps ensuite.

La narcose

Ce type d’anesthésie utilise un calmant, administré au patient, afin de créer un état de bien-être chez celui-ci et pour diminuer l’anxiété durant l’opération.

Selon l’intervention, le médecin peut par la suite geler la partie à opérer de façon précise (un peu comme une dent, chez un dentiste).

L’effet du calmant se dissipe en peu de temps en fonction de celui choisi.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires