Santé

Résumé du rapport CARD sur les TDAH

Alors qu'un peu plus du tiers des Québécois déclare connaître le TDAH,  le rapport CARD révèle qu'en réalité, nous ne savons que très peu de choses sur ce trouble.

Alors qu'un peu plus du tiers des Québécois déclare connaître le TDAH,  le rapport CARD révèle qu'en réalité, nous ne savons que très peu de choses sur ce trouble.

Connaissance du TDAH

Lorsqu'on évalue leurs connaissances sur le TDAH, les Québécois se divisent en trois groupes presque égaux. Environ un tiers pense connaître le TDAH, un tiers dit en avoir entendu parler et près d'un tiers affirme ne pas connaître ce trouble.

37,7 % des Québécois estiment connaître le TDAH.Un pourcentage semblable (38,6 %) déclare être atteint du TDAH ou connaître quelqu'un ayant reçu un diagnostic de TDAH.Au Québec, un peu plus de femmes que d'hommes connaissent le TDAH.Un total de 37,6 % des Québécois disent avoir entendu parler de ce trouble sans bien le connaître.Homme ou femme : qui est le plus prédisposé au TDAH?

Plus de la moitié des Québécois répondent à juste titre que le TDAH infantile est plus souvent diagnostiqué chez les garçons que chez les filles (61 %).

Cependant, cette même proportion affirme de manière erronée qu'il en va de même chez les adultes atteints de TDAH. Seulement 8 % des Québécois savent qu'à l'âge adulte, le TDAH est diagnostiqué aussi fréquemment chez les hommes que chez les femmes.

Faits et idées reçues sur le TDAH

Le TDAH est un véritable trouble cérébral.
Seulement 44,3 % des Québécois confirment ce propos.

Le TDAH est un trouble génétique.
Si le TDAH est diagnostiqué chez un enfant, il est probable que l'un des parents ou les deux parents soient aussi atteints de ce trouble. Cependant, 83,3 % des Québécois ne sont pas conscients du risque génétique. Plus d'un Québécois sur dix appuie l'affirmation suivante : « Si les enfants étaient plus disciplinés, ils ne développeraient pas le TDAH. »

Le TDAH est souvent un trouble permanent qui peut se prolonger à l'âge adulte.
Trois Québécois sur dix ne sont pas conscients de cette réalité.

Le TDAH est aussi répandu en Amérique du Nord que dans les autres pays.
Plus de 86 % des Québécois l'ignorent ou croient de manière erronée que le TDAH est plus répandu en Amérique du Nord.

Le TDAH peut affecter la vie scolaire, sociale et professionnelle.
Beaucoup de Québécois ne sont pas informés de cette réalité.
Un Québécois sur quatre ne sait pas que les personnes atteintes de TDAH peuvent obtenir des résultats scolaires inférieurs à la moyenne.

Plus de la moitié ne sait pas que les personnes atteintes de TDAH sont plus susceptibles d'être considérées comme marginales.

Le chômage est un problème pour les personnes atteintes de TDAH. Un total de 60 % des Québécois n'en n'ont pas conscience.

Les différences étonnantes entre les générations et leurs connaissances sur le TDAH
La génération Y (communément considérée comme étant née entre 1980 et 1995) a été plus informée sur le TDAH que les générations précédentes. On pourrait ainsi supposer que cette population a moins d'idées préconçues sur le sujet. Mais le rapport CARD vient infirmer ce propos...

Les jeunes de moins de 25 ans ont plus tendance à croire que le TDAH n'est qu'une étiquette attribuée aux enfants turbulents contrairement aux personnes de 65 ans et plus (29 % contre 11 %).

Beaucoup croient de manière erronée que les jeux vidéo et la télévision favorisent l'apparition du TDAH. Toutefois, il a été constaté que plus les personnes interrogées sont jeunes, plus elles ont tendance à approuver cette idée reçue.

Comparativement aux générations X et Y, la génération du baby-boom a beaucoup plus tendance à affirmer à juste titre que les personnes atteintes de TDAH sont plus sujettes aux accidents.

Méthodologie
Entre le 17 et le 25 janvier 2008, Léger Marketing a procédé à un sondage en ligne auprès de 2007 Canadiens âgés de 18 ans et plus, en testant leurs connaissances sur le TDAH chez l'adulte, l'adolescent et l'enfant. La situation géographique, le sexe, la tranche d'âge, le niveau de revenus, la situation familiale, l'origine ethnique, la taille du ménage et la sensibilisation au TDAH ont été pris en compte dans ce sondage. La marge d'erreur pour un échantillon de cette taille est de +/- 2,2 %, 19 fois sur 20. Le sondage a été commandité par Janssen-Ortho Inc.

Source : Janssen-Ortho


Cette semaine
Maladie grave : nécessaire d’assurer son bébé?

Présenté par Beneva

L'annonce d'une maladie grave détectée chez un enfant doit causer une onde de choc au sein de la famille concernée. Une assurance maladie grave permet de soulager le stress financier afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte réellement, le rétablissement et l'accompagnement. Voici ce qu'il faut savoir sur l'assurance contre les maladies graves.

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Dumplings au chou nappa

Les dumplings sont très appréciés par les enfants. Ceux-ci sont faciles à préparer et se congèlent très bien après la cuisson ou avant. Voici une recette à essayer! 

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman