Santé

Les Québécois pensent connaître le TDAH

Presque tous les Québécois ont entendu parler du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), mais la majorité d'entre eux ne parvient pas à discerner les faits des idées reçues.

Ces résultats sont présentés dans le rapport CARD (Canadian ADHD Report carD) dont nous faisons un résumé ici.

Alors qu'un peu plus du tiers (37,7 %) des Québécois déclare connaître le TDAH et qu'un pourcentage semblable connaît une personne atteinte ou est lui-même atteint de la maladie (38,6 %), le rapport CARD révèle qu'en réalité, nous ne savons que très peu de choses sur ce trouble.

Le TDAH est un trouble cérébral généralement découvert et diagnostiqué pendant l'enfance. Mais c'est aussi un syndrome qui peut se prolonger à l'adolescence et à l'âge adulte, en affectant la vie scolaire, sociale et professionnelle. Il s'agit là d'un fait dont de nombreux Québécois n'ont pas conscience (1), (2).

Par exemple, seulement 16 % des Québécois interrogés savent que les enfants sont plus prédisposés à être atteints du TDAH si l'un de leurs parents l'est aussi. Globalement, plus de 55 % des Québécois interrogés ne savent pas que le TDAH est un trouble cérébral. Certains vont même jusqu'à appuyer l'affirmation suivante : « Si les enfants étaient plus disciplinés, ils ne développeraient pas le TDAH. »

Beaucoup considèrent le TDAH comme un trouble infantile, ce qui peut expliquer pourquoi plus du tiers des Québécois n'est pas conscient du fait que le TDAH est un trouble souvent permanent qui aura des impacts à l'âge adulte.

Ce manque de compréhension peut être difficile à vivre pour les enfants, les adolescents et les adultes qui en sont atteints. « J'ai parfois l'impression que le TDAH est aussi peu connu et accepté que la dépression il y a 25 ans », dit Julie Beauchamp, mère d'un enfant atteint de TDAH. « Cette situation peut énormément blesser et frustrer. »

Entre le 17 et le 25 janvier 2008, Léger Marketing a procédé à un sondage en ligne auprès de 2007 Canadiens âgés de 18 ans et plus, en testant leurs connaissances sur le TDAH chez l'adulte, l'adolescent et l'enfant. La marge d'erreur pour un échantillon de cette taille est de +/- 2,2 %, 19 fois sur 20. Le sondage a été commandité par Janssen-Ortho Inc.

The Shulich School of Medicine and Dentistry; University of Western Ontario. Understanding the Nature of Adult ADHD. London (Canada); University of Western Ontario; 2007.

Source : Janssen-Ortho


Cette semaine
Maladie grave : nécessaire d’assurer son bébé?

Présenté par Beneva

L'annonce d'une maladie grave détectée chez un enfant doit causer une onde de choc au sein de la famille concernée. Une assurance maladie grave permet de soulager le stress financier afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte réellement, le rétablissement et l'accompagnement. Voici ce qu'il faut savoir sur l'assurance contre les maladies graves.

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Allergies alimentaires - mythes et réalités

Avoir un enfant qui souffre d’une allergie alimentaire est une source de stress. L’essentiel pour l’apaiser, c’est d’être bien informée.

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman