Santé

Prête-moi ta tablette, en attendant!

Les limites de temps que nous impose notre vie trépidante laissent souvent bien peu de temps à partager avec nos tout-petits. Que vous soyez à la maison ou de retour au travail, les journées filent à vive allure et vous êtes peut-être frustrée de n’avoir pu passer autant de temps que vous le vouliez avec votre enfant. Bien entendu, vous réussissez probablement à trouver quelques moments dans la journée ou dans la semaine pour jouer avec votre enfant, mais lorsque les minutes sont comptées, il vaut mieux profiter des moments qui se présentent à vous et pendant lesquels vous n’êtes pas occupée à d’autres tâches ni dérangée par un autre enfant.

Alors, pourquoi ne pas profiter de l’occasion qui vous est donnée pendant les longs moments où vous devez faire patienter votre tout-petit dans une salle d’attente du médecin, du dentiste, de l’hôpital, etc.?

Les diverses facettes du langage

En bas âge, le bébé développe d’abord les aspects relationnels du langage, soit le contact visuel, le partage du sourire, l’habitude de prendre son tour dans un échange, puis arrive la pratique des sons de la parole et les exercices des muscles qui servent à articuler. Peu à peu, l’enfant parvient à produire des mots et il apprend à les organiser les uns à la suite des autres pour former des phrases. Tôt dans sa petite enfance, l’enfant développe un intérêt pour ce qui est écrit : il reconnaît les logos des commerces (restaurant familial bien connu, épicerie), veut regarder un livre, et il manifeste le désir de commencer à écrire.

À tout âge, en respectant bien sûr les étapes de son évolution, comprendre le langage, soit le sens des mots et des phrases, est également un enjeu important pour l’enfant. En plus de lui permettre d’entrer en communication avec les autres, ceci le prépare à associer un sens à ce qu’il voit par écrit, ce qui est essentiel pour apprendre à lire. Éventuellement, être intéressé à apprendre, écouter, démontrer de l’attention, garder sa concentration sur une tâche sont autant d’outils pour le préparer à l’école.

Le risque des outils dits intelligents

A priori, on peut être épaté de voir la rapidité avec laquelle notre enfant s’approprie les manipulations exigées par les jeux de la tablette ou du téléphone, mais le développement de son intelligence ne consiste pas uniquement en cette capacité. Bien sûr, pour réussir ses jeux il démontre qu’il comprend certaines notions, qu’il fait des liens et qu’il peut associer des éléments entre eux, mais peut-il les nommer, les décrire ou en expliquer le fonctionnement?

Par ailleurs, à voir l’intérêt qu’il y porte et, comment il est captivé par ces appareils, il y a lieu de se questionner sur le développement de ses habiletés sociales et communicatives. L’enfant est si vite attiré par l’aspect visuel des jeux, les couleurs, le mouvement et la musique rattachée aux jeux qu’il est souvent difficile de l’en détacher. L’univers fascinant qu’on lui propose concourt à l’attirer, à le magnétiser de sorte que le contact interpersonnel peut devenir moins intéressant.

Qui de nous n’a pas vu son petit hypnotisé au point de ne pas répondre quand on s’adresse à lui, de ne pas vouloir quitter son jeu, voire même de faire une crise et refuser de cesser son activité? Le phénomène se présentait déjà avec la venue de la télévision, mais l’accessibilité fort différente rend le nouveau matériel omniprésent dans nos vies et dans celles de nos enfants. Bien entendu, tous ces outils font partie de notre quotidien et de la modernité, mais le rôle d’éducateur ne doit pas leur être confié. De la même manière que nous devons guider un enfant dans certains jeux, nous avons la responsabilité de ne pas laisser notre enfant avec un outil intelligent. Le parent a un rôle d’éducateur que les outils technologiques peuvent rendre très plaisant.

Quelques idées pour guider l’utilisation

La rapidité avec laquelle les applications apparaissent rend les choix difficiles et quelques principes de base doivent être mis en pratique. Les jeux peuvent avoir uniquement un but divertissant, ludique ou avoir des visées éducatives. De plus, certaines constituent un substitut aux livres classiques.

Dans tous les cas, certaines règles s’imposent : le choix des applications doit être fait de manière éclairée, en respectant l’âge et les capacités de l’enfant. Il importe aussi de varier le type d’utilisation visée. L’évolution faisant entrer peu à peu les tablettes dans les écoles, l’enfant ne doit pas voir l’instrument uniquement comme un jouet, mais comme un média d’apprentissage.

C’est pourquoi il est intéressant de lui procurer une gamme de jeux tant ludiques que d’apprentissage. Nous vous proposons de choisir des applications aussi variées que l’apprentissage du vocabulaire, des notions (temps, relations spatiales, grosseur, formes géométriques...). Plus tard, on peut y aborder l’enseignement des lettres, des bases de la lecture, de la numérisation. Vous retrouverez aussi des perles d’applications pour stimuler votre enfant à vous raconter une histoire, et pourquoi ne pas alors en profiter pour l’aider à apprendre une comptine?

Dans tous les cas, vous vous retrouverez possiblement avec la contrainte du temps d’utilisation.

Rappelez-vous combien vous étiez fascinée par la télévision lorsque vous étiez enfant. S’il était difficile pour un parent d’en limiter l’écoute, le problème reste tout à fait le même maintenant avec la venue des nouvelles technologies. C’est à vous de décider quelle utilisation votre enfant en fera, combien de temps vous lui permettez de s’en servir et à quel moment il aura le loisir de s’en servir seul.

La présence d'un adulte

Par ailleurs, la tablette ne remplacera en aucun cas la présence d’une personne qui s’adresse directement à un enfant, qui lui donne des réponses adaptées à ses paroles, qui corrige son langage subtilement, en reformulant une phrase incomplète ou mal ordonnée, qui lui dira le mot juste à employer dans une situation et qui, somme toute, lui fournit des modèles en respectant son âge et son niveau de développement.

Il est faux de s’imaginer que l’enfant parlera plus tôt ou mieux avec une tablette. Il est aussi erroné de croire qu’il est plus intelligent s’il comprend comment fonctionne un jeu ou la tablette. Il possède certes de bonnes habiletés visuelles, une bonne capacité déductive, de la précision, de bons réflexes ou toute autre habileté que requiert l’une ou l’autre des applications.

Cependant, pour se développer harmonieusement sur le plan du langage, il importe aussi qu’il puisse entrer en contact avec les gens, qu’il démontre de l’intérêt pour écouter ce qu’ils disent, qu’il soit habile à utiliser son langage pour se faire comprendre, s’expliquer, raconter, questionner, d’écrire... Bref, pour communiquer efficacement. Pour toutes ces raisons, rien de mieux qu’un adulte-guide auprès de lui!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez l’édition québécoise du jeu Telestrations!

Participez pour gagner votre copie du jeu Telestrations

Gagnez les jouets officiels de la série Go Go Cory Carson!

Participez pour gagner la station de pompier, le train DJ et les personnages de la série.

Commentaires