Santé

Les petits voleurs

S’il est important d’inculquer à nos enfants des valeurs de respect, il faut d’abord comprendre comment le petit perçoit les objets qui l’entourent… et qui ne lui appartiennent pas.

« Mathis a 4 ans et il nous est arrivé à quelques reprises de trouver des objets ne lui appartenant pas dans ses poches. La plupart du temps, ce sont des petits jouets de la garderie et dans un cas, c’était des bonbons pris au magasin. Comment réagir? Doit-on le punir pour son geste? »

Dans le texte qui traitait du partage, nous abordions déjà la notion d’égocentrisme du bébé naissant qui croit que tout lui appartient, puis en grandissant, qui réalise tout doucement que certaines choses sont à lui et d’autres non. Dans le cas des « petits collectionneurs », les notions de désir, de bien et de mal sont aussi en cause. Enfin, certains enfants agissent ainsi dans le but de combler un vide ou d’attirer l’attention sur eux. Et s’il voulait vous dire quelque chose par son geste?

La théorie : ce qu’en disent les spécialistes

Le sens de la propriété : ce qui est à moi, ce qui ne l’est pas…

Le jeune enfant croit bien souvent que tout lui appartient. Il ne comprend pas que certaines choses ne lui soient pas permises, qu’il ne puisse pas se les approprier comme bon lui semble. La notion de « vol » telle qu’on la perçoit comme adulte est rarement acquise avant 7 ou 8 ans.

La notion de désir

Du petit être qui a des besoins à combler, l’enfant en grandissant développe des désirs de plus en plus présents. Il envie souvent ses amis d’avoir un jouet que lui n’a pas et il suffit qu’un chocolat soit stratégiquement placé à sa hauteur près des caisses à l’épicerie pour que le désir d’en avoir un se fasse immédiatement sentir. Il arrive quelquefois que l’enfant prenne l’objet tant convoité après l’avoir demandé à son parent et essuyé un refus.

La notion de bien et de mal

L’enfant acquiert la notion de bien et de mal vers 4 ans, parfois plus tard dans certains cas. Il n’est donc pas rare que l’enfant plus jeune vous montre fièrement ce qu’il a « volé » sans remords. Pour l’enfant plus vieux, le geste sera souvent fait à la cachette et c’est en vidant les poches des vêtements le soir qu’on découvre avec étonnement les petites collections de notre enfant.

Le petit nous dit quelque chose

A-t-il vécu des changements dans sa vie dernièrement? Un déménagement, le départ d’un ami ou d’une éducatrice à la garderie, l’arrivée d’un petit frère à la maison sont autant d’événements qui bouleversent l’enfant et qui risquent de lui faire développer des petits rituels pour se sécuriser. Garder des objets précieux près de soi peut le rassurer dans les chamboulements qu’il vit. Prendre des objets peut être aussi une façon pour lui de vous dire : « Maman, papa, je suis là! » s’il vous sent préoccupés ou affectés par un événement important dans votre vie.

La pratique : des pistes de solutions

Si votre enfant prend un petit jouet à la garderie ou à un ami : ne minimisez pas son geste en vous disant que votre enfant est petit et ne comprend pas ce qu’il a fait ou que la garderie ou son ami possède plein de jouets. Si vous n’intervenez pas en découvrant ces petits trésors, c’est comme si vous étiez complice de son geste. Il est important qu’il comprenne qu’on ne prend pas les objets qui ne nous appartiennent pas. Discuter avec lui afin de lui faire prendre conscience que pendant que cet objet est entre ses mains, les autres amis ne peuvent plus en profiter. Prenez l’exemple d’un petit jouet qu’il aime bien pour lui faire comprendre la peine qu’il aurait si quelqu’un lui enlevait.

Si votre enfant a pris des bonbons ou un petit jouet dans un magasin : il faut lui expliquer en mots simples que tout ce qui est dans les magasins coûte des sous et que c’est interdit de le prendre sans le payer. Vous pouvez lui parler des choses que vous trouvez belles et intéressantes dans les magasins et que vous ne possédez pas pour illustrer qu’on n’a pas toujours ce qu’on désire.

Dans tous les cas, il faut rapporter l’objet en présence de l’enfant. Ce geste de réparation lui fera prendre conscience de la gravité de ce qu’il a fait et cela risque de le dissuader de recommencer. Si vous découvrez le papier vide d’un chocolat déjà mangé, prenez avec lui des sous dans son « petit cochon » et allez avec lui payer le bonbon au marché. Ne l’obligez pas à s’excuser, il pourrait s’en sentir humilié ou très intimidé. De rapporter l’objet lui demande probablement déjà un immense effort.

Si vous sentez que les gestes sont reliés à un événement en particulier qui l’aurait affecté, parlez-lui et tentez de mettre des mots sur ses émotions. Il se sentira compris dans ce qu’il vit et les comportements diminueront probablement d’eux-mêmes. Et surtout, il est primordial de faire la distinction entre le geste qu’il a posé – et qui est mal – et lui comme personne. L’enfant, peu importe ce qu’il fait, ne devrait jamais douter de l’amour de ses parents!

Les ressources : références, lectures, sites ou groupes d’entraide

Très peu de livres sur le sujet pour les enfants d’âges préscolaires, mais pour les plus grands (5 à 9 ans), le livre-BD Max et Lili ont volé des bonbons, de l’auteur Bloch Saint-Mars, pourrait sûrement vous aider dans la prise de conscience que vous voulez faire faire à votre enfant.
ISBN : 9782884451901, 7,95 $

Solène Bourque
Psychoéducatrice

Solène Bourque est psychoéducatrice, auteure et enseignante en éducation spécialisée. Elle est également la fière maman de deux enfants de 11 et 13 ans. Depuis 2010, elle a publié huit ouvrages éducatifs pour parents et intervenants et signe aussi des articles pour différents magazines s’adressant aux parents.


Cette semaine
Potage de courge et porc au cari

L’automne est la saison des soupes et potages. Votre famille adorera cette recette remplie de saveurs, de vitamines et de réconfort!

Le dépistage prénatal, à qui faire confiance?

Chaque femme enceinte sait à quel point notre tête est remplie de questionnements du moment où le test de grossesse s’avère positif jusqu’à l’accouchement. 

Halloween: Décorations rapides et faciles pour parents pressés

Vous paniquez à l’idée que l’Halloween a lieu dans une semaine et qu’il ne vous reste que peu de temps pour décorer? Pas besoin de passer des heures à décorer la maison pour obtenir un résultat «WOW».

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires