Femme

Lettre à mon héroïne

En hommage à toutes ces femmes qui vivent l’épreuve du cancer du sein, voici une lettre pleine d’amour et de compassion.

Le mois du cancer du sein vient de s’achever. Un temps dans l’année pour le souligner, c’est important. Mais pour toutes les femmes atteintes de ce mal indélébile (tant dans le corps que dans l’âme) et souvent fatal, c’est une lutte de longue haleine, qui prend du temps et qui n’aboutit parfois pas. J’aimerais leur rendre hommage. Plus particulièrement à mon amie Julie. Je lui donne un nom fictif. Un nom plutôt commun, car le cancer du sein concerne toutes les femmes. Voici cet hommage à Julie, mon héroïne, et à toutes les autres Julie.

Ma chère Julie,

Tu as appris que tu avais le cancer alors que tu étais enceinte de six mois. Toi, dans la fleur de l’âge, jeune mère d’une grande famille. Ton mal était déjà très avancé. Pourquoi avoir attendu avant de consulter? Avais-tu peur de découvrir l’évidence? Les médecins ne savaient pas quel cas faire de toi. Un choix difficile s’offrait à toi : fallait-il risquer de sacrifier l’enfant à naître et te faire accoucher prématurément? Ou décider d’attendre la naissance et risquer de sacrifier la mère qui laisserait derrière elle une ribambelle d’orphelins. Car oui il faut le dire, la mort planait sur toi, de son ombre envahissante, oppressante. Cette ombre flottait même dans ton regard, éteignant la flamme qui y pétille habituellement, te cernant les yeux. Et me dérobant déjà l’étincelle que tu es pour moi.

Donc les médecins te laissaient un choix déchirant. Mais heureusement ou malheureusement, ce choix t’appartenait. Fidèle à toi-même, tu as voulu aller au terme de ta grossesse. Et garder le futur garçon vigoureux que tu imaginais déjà porter dans tes bras, une image d’espoir, malgré l’anéantissement et la dévastation en toi qu’apportait la maladie. Et pourtant, tu n’en laissais rien paraître. Forte, tu l’as toujours été et encore plus à un moment où le désespoir aurait fait tomber n’importe quelle forteresse.

Et moi… et moi... c’est ici que je me confesse à toi. Je n’ai pas su être là, à tes côtés. La distance n’aidant pas non plus. Tout ceci me dépassait tellement. La peur de te voir partir? Je t’imaginais déjà un pied dans la tombe. Et les médecins aussi. Pourtant, je croyais en toi. Et c’était croire aux miracles, mais j’y croyais fortement. Seulement, j’étais au bord des larmes à chacune de mes rares visites et je n’en voulais rien laisser paraître. Comment l’aurais-je pu, puisque tu me flanquais au visage ton sourire, défiant la maladie? La peine et l’impuissance que je ressentais en te voyant amaigrie, mon soleil aux rayons ternis! Mais comme un diable dans l’eau bénite, tu te débattais, mon petit bout de femme forte. Tu rayonnais malgré tout parce qu’il faut lutter et se battre. Se battre pour la vie, se battre pour tes enfants qui te regardaient, pour celui à naître. Une leçon de vie… ou de mort. Et tu t’es battue, comme jamais quelqu’un ne l’a fait.

La suite et la fin de l’histoire? La voici. Pendant la grossesse, les médecins et spécialistes, en caucus, ont pris la décision de te faire subir la chimiothérapie et autre batterie de traitements que l’on administre lors de cas lourds de cancers. Malgré tout, le bébé est né fort et en pleine santé, tout comme tu l’avais imaginé. Tu as subi une ablation du sein. Plusieurs mois ont passé. Après des hauts et des bas très profonds, tu es arrivée au bout de ta lutte, tout comme tu l’avais imaginé.

Tu as guéri.

Les médecins parlent d’un cas miracle. Toi, tu t’en remets à Dieu, à ta foi en lui, et le lui attribues. Pour ma part, je crois qu’il y a un peu de tout cela. Mais surtout, ce miracle, tu le dois à toi-même et à ta force de vivre.

Tu es une héroïne des temps modernes, détenant entre ses mains un pouvoir insoupçonné. Le pouvoir de la vie, celui qui triomphe de la mort. Comme toutes les Julie, tu es une inspiration pour les femmes, dans leurs grandes ou plus petites luttes.

Par Myriam Bonfils
Seréna Québec

Seréna Québec

Seréna Québec est le seul organisme spécialisé en gestion naturelle de la fertilité au Québec. Reconnu par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, l’organisme à but non lucratif, fondé en 1955, est indépendant et travaille en continu avec une équipe de médecins-conseils pour veiller à maintenir et perfectionner la méthode symptothermique (MST), une méthode de contraception et conception naturelle. Soutenu par un réseau de formateurs bénévoles accrédités dans plusieurs régions, Seréna Québec offre des services d’information, d’éducation et d’accompagnement selon les 5 champs d’application de la MST suivants : contraception naturelle, conception naturelle, retour de la fertilité après une naissance, périménopause et santé du cycle menstruel. Coordonnées : 6646 Saint-Denis, Montréal, Québec, H2S 2R9 Site web : www.serenaquebec.com - Page Facebook : https://www.facebook.com/serenaqc/ Contacts: direction@serenaquebec.comcommunication@serenaquebec.comcoordination@serenaquebec.com


Cette semaine
4 recettes festives à cuisiner en famille

Vous avez envie de profiter du congé des fêtes pour cuisiner en famille? Nous vous proposons ici 4 desserts qui feront saliver toute la famille et, en bonus, ils ont un petit quelque chose de spécial… Dans chacun d’entre eux, de succulents fruits et légumes s'y trouvent. Est-ce que vos enfants sauront les identifier?  À vos tabliers !

Sorties du temps des Fêtes 2022-2023

Les vacances du temps des Fêtes arrivent à grands pas ! Voici nos suggestions pour passer du temps de qualité ensemble et fabriquer des souvenirs mémorables. 

Profiter de l’hiver grâce à Deux par Deux

Présenté par Deux par Deux

Depuis sa création en 1986, la marque québécoise Deux par Deux révolutionne l’univers de la mode et inspire les designer partout au Canada.

Rester zen à l’approche des Fêtes

Mine de rien, Noël approche à grands pas et avec les virus qui traînent, on voudra essayer d'éviter les foules, mais voilà qu'on a peur de ne pas commander nos cadeaux à temps. Tranquillement le stress s'installe.