Femme

5 trucs pour tenir ses bonnes résolutions à long terme

Avoir des objectifs et des ambitions est preuve de dynamisme et de bonne santé. Seulement, une qualité essentielle doit permettre de nous faire tenir nos plans quels qu’ils soient, c’est la persévérance.

Avoir de la volonté?

La volonté doit venir de nous, sans action extérieure. Nous sommes les seuls à savoir si nous allons réussir, mais nous ne savons pas non plus si nous allons échouer dans l’action. Nous ne savons pas non plus si nous serons assez forts et courageux pour finir ce que nous avons commencé.

Vouloir, c’est comme croire ou avoir la foi : il ne faut pas de preuve. Je veux, cela signifie que je ne compte que sur moi et je me moque des arguments ou avis des autres qui cherchent à me persuader que j’en suis incapable. Ne cherchez pas de preuves : il faut vouloir, c’est tout.

La persévérance est la clé

Enfant, quand on apprend à marcher, il y a beaucoup de chutes, de bobos et de pleurs et pourtant le jeune enfant se redresse et repart vers de nouvelles aventures. Il ne renonce pas, il se relève. Pour nous les adultes, c’est la même chose et le moindre obstacle ne doit pas nous arrêter, au contraire. La persévérance doit nous permettre de nous dire que la prochaine fois va être la bonne.

S’imprégner des histoires des autres

Si vous regardez autour de vous, si vous lisez des biographies de personnes connues et reconnues, vous vous apercevez que la vie ne les a pas forcément gâtées, tout de suite, en tous cas. Les sportifs de haut niveau, les mannequins, les acteurs, ou des gens plus simples qui réussissent à atteindre leurs objectifs ont souvent eu des échecs cuisants. Tout n’arrive pas tout de suite, en claquant dans les doigts.

Échouer est indispensable

Si on reprend l’histoire de l’apprentissage de la marche, si nous n’étions pas tombés, si nous n’avions pas roulé dans les escaliers, si notre course ne s’était pas arrêtée par une chute, nous n’aurions pas parfait notre façon de marcher. L’équilibre, la coordination, le maintien ont été acquis par le fait de se redresser chaque fois.

Apprendre de nos échecs

C’est l’échec qui, avec une analyse post-expérimentale de ces expériences (parfois jugées précocement négatives), va alimenter votre subconscient pour « rectifier le tir » et mieux viser le but la fois suivante.

En résumé, si nous tenons réellement à obtenir quelque chose qui nous tient a cœur, un examen, un job, une maison, prendre ou perdre du poids, être plus heureuse, ça requiert de tenir bon malgré tous les coups de vent, les tempêtes. Mais c’est vrai aussi que, parfois, on doit faire des pauses pour repartir, car la vie nous amène des imprévus. Parfois, nous devons nous autoriser à nous reposer, puis à repartir.

La Rochefoucault, dans les Maximes, disait :

« Nous avons plus de force que de volonté; et c'est souvent pour nous excuser à nous même que nous nous imaginons que les choses sont impossibles. »

Martine Jouffroy Valton
Psychothérapeute

Psychothérapeute gestaltiste diplômée du Centre d’intervention gestaltiste de Montréal, Martine a suivi ses études de psychothérapie clinique en 1995 et a elle-même suivi une thérapie de 5 ans avec des psychothérapeutes d’orientation gestaltiste, à Montréal. Cette orientation lui correspond, car elle aide les personnes dans l’ici et maintenant. Elle a accompagné des personnes en fin de vie et des familles touchées par des maladies génétiques ou le SIDA. Actuellement, elle est coach en entreprise dans le domaine de la communication et du marketing ainsi que plus récemment dans le domaine des recrutements d’experts internationaux pour la commission européenne à Bruxelles. Elle a aussi une pratique privée du coaching en face à face et apprécie particulièrement cette activité très personnalisée. Elle a un site Internet sur lequel elle explique davantage ses services, dont le coaching par téléphone ou par courriel moyennant des frais. Pour la joindre : mjouffroy@hotmail.com ou au téléphone +32-485-614-234.


Cette semaine
Maladie grave : nécessaire d’assurer son bébé?

Présenté par Beneva

L'annonce d'une maladie grave détectée chez un enfant doit causer une onde de choc au sein de la famille concernée. Une assurance maladie grave permet de soulager le stress financier afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte réellement, le rétablissement et l'accompagnement. Voici ce qu'il faut savoir sur l'assurance contre les maladies graves.

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Dumplings au chou nappa

Les dumplings sont très appréciés par les enfants. Ceux-ci sont faciles à préparer et se congèlent très bien après la cuisson ou avant. Voici une recette à essayer! 

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman