Femme

Dire non, c’est bon!

 « Samedi, j’irai diner chez ma sœur et dimanche je dois aller à un brunch avec Marie avant d’aider Caroline à déménager. Je suis débordée! » Et rien de tout ça ne m’intéressait au départ… 

Ce n’est pas parce qu’on ne les aime pas… On les aime! Tous! La famille, les amis, les enfants, le chum, les anciennes collègues, mais parfois on n’a simplement pas envie de sortir, d’aller faire du vélo, de confier nos enfants à quelqu’un… ni de faire quoi que ce soit.

Même le temps des Fêtes, cette période de répit bien méritée après une longue année de travail, semble remplie du début à la fin. Mais pourquoi est-ce que c’est toujours comme ça? Pourquoi est-ce qu’on se sent comme si tout le monde voulait toujours nous imposer des choses? Et si on était simplement fatiguées? Peut-être que c’est à nous de dire non plus souvent.

La pression

Souvent, on a l’impression que notre vie passe très vite et qu’on doit tout faire, le faire en grand, avoir des choses à raconter au bureau, impressionner nos enfants et être plus riche que le voisin. On voyage pendant la semaine de vacances, on occupe les enfants pour qu’ils soient performants et heureux et on ne veut pas perdre de vue des amis qu’on voit trop peu depuis qu’on a une famille.

Il faut aussi l’admettre, ces gens que nous apprécions tant aiment nous rappeler qu’ils ont fait des réservations, qu’ils sont déçus, qu’ils ne peuvent pas remettre cet évènement, qu’on ne se voit pas assez, que pour une fois notre mari pourrait bien garder…

Le temps des fêtes nous donne aussi l’impression que si on ne s’amuse pas suffisamment, on s’en voudra. Certains en viennent même à détester Noël parce que magasiner, décorer, recevoir et faire la cuisine demande trop de temps et d’énergie. Et pourtant, on aimait ça avant…

Gérer

Cette pression n’existe pas vraiment. Des amis qui apprécient vous côtoyer depuis des années ne vous en voudront certainement pas pour toujours si vous décidez de ne rien faire de temps en temps. Vos enfants aussi peuvent très bien s’accommoder d’une fin de semaine tranquille et, par le fait même, vous les encouragerez à devenir un peu plus autonomes et à s’occuper seuls, en utilisant leur imagination.

Les fêtes, les vacances, les fins de semaine sont des moments qui nous appartiennent. En discutant avec notre famille, en prévoyant les tâches d’avance et en choisissant de faire des activités qui plaisent à tout le monde, on peut passer un bon moment avec ceux qu’on aime tout en ayant du temps pour se reposer un peu.

Dire non!

Arrêtez de répondre au téléphone autant qu’il vous plaira, il faudra bientôt faire face à la musique et dire non. Vous ne pouvez pas dire « je ne sais pas », « peut-être » ou « oui, oui » (en pensant « c’est hors de question ») pour gagner du temps. Si vous n’avez pas envie de vous engager, dites simplement non. Vous pouvez donner une brève explication, mais si vous n’avez pas envie de faire quelque chose, il est parfaitement légitime de refuser de le faire. Vous n’avez même pas besoin d’inventer des excuses, vous avez le droit de dire non. À moins bien sûr que vous n’ayez jamais envie de rien faire, auquel cas il vous faudrait pousser la réflexion plus loin,

On se pratique!
  • Non, je ne pourrai pas aller chez vous samedi, une autre fois…
  • Non, je ne peux pas aller passer le 24 ou le 25 décembre chez vous parce qu’on organise une fête spéciale, seuls avec les enfants cette année. Mais on aura tout le temps de se reprendre pendant les vacances.
  • Non, je n’aime pas trop le spinning, je n’irai pas, on peut faire autre chose.
  • Non, je n’irai pas prendre un café ce soir finalement, je n’en ai pas l’énergie.
  • Non, je ne veux pas que mon fils porte ce manteau-là, même si c’est une bonne marque, il ne l’aime pas.
  • Non, ma fille ne peut pas dormir chez son amie, je préfère qu’elle dorme toujours ici.
Les compromis

Vous rêvez de passer une soirée avec un chocolat chaud et un bon film, mais une de vos amies vous talonne depuis des semaines pour passer un peu de temps avec vous? Invitez là à se joindre à vous. Il faut penser à soi de temps en temps, ne serait-ce que pour apprécier la présence des autres et construire des souvenirs de qualité avec ceux qu’on aime.

Il n’est pas sain de toujours ressasser l’idée qu’on ne fait jamais ce qu’on veut, se plaindre de s’ennuyer et attrister les autres qui, au fond, avaient seulement envie de passer un peu de temps avec nous. Devenons des gens honnêtes et diplomates et gérons nos moments de façon à les apprécier tous!

« Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. » Steve Jobs   

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

La tête tranquille grâce à Braun!

Gagnez un thermomètre frontal sans contact de Braun!

Méli-Mélo de livres pour enfants de 6 à 8 ans

Gagnez 10 livres pour enfants de 6 à 8 ans

Commentaires