Femme

S'occuper en faisant du bénévolat

Il n’y a pas si longtemps, le bénévolat était une activité de retraités. Pourtant aujourd'hui, on constate que ce type d’activité est en effervescence auprès des jeunes adultes.

Il n’y a pas si longtemps, le bénévolat était une activité de retraité. Quand on regarde le portrait des bénévoles au Québec, on constate que ce type d’activité est en effervescence et que la plupart du temps ce sont les jeunes adultes qui donnent de leurs temps. Mais qu’est-ce que le bénévolat apporte à nous tous qui « bénévolons »?

Mon implication
Je fais du bénévolat auprès de nouvelles mères qui désirent allaiter, de la naissance de leur bébé jusqu’au sevrage, et parfois même plus. Parce que vous savez quand j’écoute ces femmes me raconter leurs espoirs, leurs déceptions, leurs joies et leurs questionnements, je ne peux rester de glace et bien souvent de belles amitiés téléphoniques se développent. Quand je discute avec une maman, mon intérêt va bien au-delà de son allaitement, je veux qu’elle vive une relation exceptionnelle avec son enfant et je veux l’accompagner dans cela.

Je suis bénévole depuis 3 ans et à chaque fois que je dépose le combiné après une vingtaine de minutes de discussion avec une filleule, je me sens si bien, si valorisée. À plusieurs reprises, je me dis que si mes mots ont pu changer les perspectives de la maman, j’aurai réussi mon mandat. À chaque appel, je fais de mon mieux pour être une oreille attentive et compréhensive ne portant aucun jugement. Parce que, oui, des fois, je n’agirais pas de la même façon que cette maman avec son bébé. Je sais qu’elle sait ce qui est bon pour son bébé alors, j’ignore mes émotions et je fais de mon mieux pour la soutenir.

Le bénévolat en 2008
C’est ça le bénévolat, c’est faire de son mieux pour aider l’autre, pour lui redonner sa dignité et du pouvoir sur sa vie. L’engagement social est une action vraiment altruiste. Nous donnons quand même beaucoup de notre temps, de notre tête, de nos mains, de notre cœur sans aucune sorte de rémunération en retour. La rémunération se situe bien au-delà de l’argent, elle se situe dans le cœur. Nous recevons notre rémunération dans les remerciements, dans les sourires, dans les changements d’attitude. 

Le bénévolat c’est aussi, « se mettre au service du collectif, d’intervenir sur le mode de vie du groupe pour faire en sorte que la vie s’organise mieux ou se passe mieux ». Bien souvent, nous associons le bénévolat à l’aide humanitaire à petite ou grande échelle, mais l’engagement se situe à bien d’autres niveaux. Sport, loisirs, culture, action sociale, opinion, éducation, insertion, santé, religion. Ce qui est important, c’est de trouver notre cause, celle qui nous tient à cœur, celle qui nous propulse vers l’avant, celle à qui « nous voulons offrir nos compétences ».

 

Si pour nous trouver du temps en dehors de la folie métro, boulot, marmots, dodo est réellement un tour d’acrobaties, nous pouvons agir par petits gestes :

 


  • Céder le passage à un piéton en voiture

  • Aider une maman avec sa poussette

  • Tenir la porte à une personne âgée

  • Offrir son siège à une femme enceinte dans les transports en commun.

 

Ces gestes ont peut-être l’air anodins, mais ils parlent, surtout quand nous les faisons devant nos enfants.

 

Donner l’exemple aux enfants

 

En prenant soin de l’autre, en le considérant, nos enfants apprennent à allez vers les autres et apprennent à prendre du temps pour le malade, le démuni, etc. Nos actions expliquent concrètement à nos enfants qu’il faut se mouiller les mains pour faire bouger les choses. Nos ambitions s’imprègnent dans leurs yeux, dans leur tête et nous leur léguons une envie d’actions et d’efforts envers sa communauté, envers ses pairs. Notre exemple ouvre leurs ailes.

 

En discutant avec Annick Gagnon, coordonnatrice aux relations publiques chez Centraide Montréal, j’ai appris qu’il est bon d’introduire les notions d’engagement social auprès de nos jeunes enfants. Cependant, ce concept n’est acquis qu’à partir de 9-10 ans. C’est à cet âge qu’ils sont capables d’agir sans demander la pareille en retour. C’est pourquoi en 2000, les 18 Centraide du Québec, ont mis sur pied l’activité Les Matinées scolaires de l’entraide qui a pour but de permettre aux jeunes de 4e année (9-10 ans) d'explorer les valeurs d'entraide, de générosité et d'ouverture aux autres. Elle vise aussi à les sensibiliser aux ressources communautaires de leur entourage et à préparer la relève bénévole. Des centaines de témoignages de bénévoles et de travailleurs communautaires, des activités d'entraide et des jeux seront proposés le 7 mai 2008 aux élèves des quatre coins du Québec.

 

Donner de son temps, c’est vraiment une chose extraordinaire. On aide son prochain, mais bien souvent on s’aide soi-même à devenir meilleur.

Où s’impliquer?
Il y a des milliers d’organismes au Québec qui cherchent des gens comme vous, disponible pour quelques heures par semaines. Faites le tour de votre région, de vos journaux locaux ou communiquez avec votre CLSC, ils s’auront vous guider pour trouver ce qui conviendrait.

  • Club des petits déjeuners
  • Les comités d’aide en allaitement
  • CHU Sainte Justine
  • Parents-secours du Québec
  • Les maisons de la famille
  • L’aide aux devoirs
  • Les centres de répits pour enfants handicapés
  • Les centres d’action bénévole
  • Équiterre
  • Environnement Canada
  • ENvironnement JEUnesse (ENJEU)
  • Greenpeace
  • Les amis de la montagne à Montréal
  • Différents partis politiques (scolaire, municipal, régional)
  • MRC-Commission scolaire
Julie Bourdua

Je suis maman à la maison de 3 enfants. Je fréquente la maison de la famille de mon quartier, son parc ainsi que sa bibliothèque. L’horaire scolaire dirige mes sorties mais malgré tout je réussis à faire de belles rencontres. Je suis passionnée par tout ce qui touche le quotidien des mères et leur famille. L’anthropologue et la sociologue en moi cherchent à en savoir toujours plus sur les mères d’aujourd’hui.


Cette semaine
Bricolages d’Halloween avec des rouleaux

À l’Halloween aussi les fameux rouleaux de papier de toilette peuvent servir à bricoler avec les enfants. Voici dix idées pour les réutiliser.

5 recettes de soupes et potages

Les soupes et les potages sont presque un symbole des récoltes d’automne. Pour vous préparer à faire bon usage de nos meilleurs légumes, voici cinq succulentes recettes.

Halloween: Décorations rapides et faciles pour parents pressés

Vous paniquez à l’idée que l’Halloween a lieu dans une semaine et qu’il ne vous reste que peu de temps pour décorer? Pas besoin de passer des heures à décorer la maison pour obtenir un résultat «WOW».

Costumes d’Halloween qui font peur!

Pour les adolescents et les amateurs de films d’épouvante, voici quelques costumes qui n’ont rien de mignon. Après tout, à l’origine, ces costumes devaient chasser les mauvais esprits...

Concours Partenaires

Découvrez la série des cahiers de La classe en ligne avec Mme Marie-Ève

Gagnez un paquet-cadeau de Succès Scolaire pour aider votre enfant à apprendre en s’amusant

Nos Concours

Minimo aide votre enfant à développer son autonomie

Gagnez un ensemble d’outils éducatifs de Minimo et un abécédaire pratico-ludique

Simplifiez vos soupers de semaine grâce à Geneviève O’Gleman

Gagnez le livre soupers rapides de Geneviève O’Gleman

Gagnez le coffret - Expédition sur L’île Tire-Bouchon

Développer la curiosité et la créativité avec L’île Tire-Bouchon

Commentaires