Femme

Le 8 mars, on se manifeste du respect

Le respect, ça se manifeste! est le thème de la Journée internationale des droits des femmes 2019. De prime abord, j’ai pensé à nous toutes, femmes de tous les horizons, fortes et solidaires. Je nous imaginais défiler dans les rues, réclamant avec force et vigueur le droit d’exister en dehors de notre utérus et d’être considérées pour notre humanité.

J’entendais nos 700 000 voix unies crier à la face des hommes: plus jamais vous ne profanerez notre sexe, plus jamais, nous nous tairons. Une véritable tempête, une marée de publications #moiaussi qui raserait toutes les traces de soumission, d’oppression et d’injustice.

Mais ça, c’est un rêve, une utopie. Malgré les grandes manifestations du 8 mars et les beaux slogans scandés, nos requêtes s’évanouissent avec le crépuscule. Le lendemain, il ne reste que des miettes de nos revendications et rares sont ceux qui s’en nourrissent.

Le respect, on veut qu’il se manifeste, mais on veut surtout qu’il s’installe et s’impose. Pour y arriver, il faut qu’il se manifeste aussi… envers nous-mêmes. C’est la seule manière de mettre nos limites, individuellement et collectivement. C’est ce que je crois.

Donc, à partir de ce 8 mars et pour l’avenir, je m’exigerai le respect que je mérite. Pas parce que je suis meilleure, pas parce que je suis une femme, seulement parce que je suis.

  • Je ne me sentirai pas coupable de prendre une pause du travail (et non un congé) pour m’occuper de mon petit qui a (encore) le rhume.
  • Je ne demanderai plus à être excusée parce que mes jambes ne sont pas rasées.
  • Je répliquerai vivement, et à voix haute, à cet homme qui m’agrippe les fesses dans le métro.
  • Je te le dirai lorsque tu me parles comme on parle à une enfant avec, en bonus, un ton méprisant.
  • J’exigerai que tu me dises «merci» pour le souper, parce que «non», ce n’est pas ma tâche.
  • Je me trouverai jolie sans maquillage et je me laisserai sortir sans fard ou bijou.
  • Je ferai un esclandre quand tu mettras ma colère sur le compte de mon SPM.
  • La contraception, c’est notre affaire, pas que la mienne.
  • Je suis fatiguée, je ne ferai pas l’amour.
  • Je ne prendrai pas la pilule parce qu’elle me rend malade, trouve d’autres alternatives.
  • Je passerai la tondeuse, si j’en ai envie.

Vous riez. Ça semble idiot, du réchauffé presque banal. Pourtant, dans le flot de la vie quotidienne, on en vient à oublier de s’imposer ce respect. On fait sans cesse des entorses à nos résolutions pour toutes sortes de (pas vraiment bonnes) raisons: pour acheter la paix, par gentillesse, parce qu’on est épuisées, parce qu’on ne veut pas avoir l’air grincheux, parce que, parce que, etc.

Le respect, ça se manifeste aujourd’hui, demain et les autres jours. Ça se manifeste, oui, mais ça se cultive également dans de petits gestes. Reste à espérer qu’un jour on le récolte.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Profitez de l'été grâce à Vtech!

Courez la chance de gagner le super tricycle interactif de Vtech

Commentaires