Consommation

Choisir des jouets pour les enfants de 0 à 4 ans

Les jouets. On les aime mais on a parfois l’impression qu’on en a beaucoup trop! De plus, les jeunes enfants semblent souvent se désintéresser rapidement des jouets qu’on a pourtant achetés pour eux. Comment faire les bons choix? 

À Noël, aux anniversaires, ou seulement pour faire plaisir, les adultes offrent des jouets aux enfants... mais leur réaction n'est pas toujours celle escomptée. Cela nous pousse à nous questionner sur l’importance du jouet, sa nécessité, son rôle dans le développement de nos petits amours de 4 ans et moins.

Mamanpourlavie.com s’est entretenu avec Francine Ferland, ergothérapeute, professeure émérite à l’Université de Montréal et auteure de l’excellent livre Et si on jouait? Le jeu durant l'enfance et pour toute la vie.

Q. Est-ce que le jouet est important dans le développement des enfants?

R. « L'important, c'est le jeu. Le jeu est une super vitamine pour le développement de l'enfant. Quant au jouet, il n'en est que l'instrument : il est un stimulant et un soutien au jeu, mais c'est l'usage que l'enfant en fait et le plaisir qu'il retire à l'utiliser qui accrédite le jouet. Le jouet ne fait pas le jeu et le jeu ne requiert pas toujours de jouet.

Pour jouer, l'enfant a besoin de matériel de jeu, ce qui ne concerne pas que les jouets manufacturés, mais aussi le matériel de jeu maison qui est tout aussi riche en possibilités. »

Q. Mère de deux enfants, j’ai remarqué qu'ils s’amusent mieux ou davantage lorsqu’ils ont moins de jouets à leur disposition...

R. « Plus que la quantité de jouets, c'est la variété qui compte (jouets pour bouger, explorer, s'exprimer, construire, créer, se relier aux autres...). S'il y a trop de jouets, l'enfant ne les voit plus. Il est important d'en faire le roulement. Après les avoir oubliés quelque temps, l'enfant leur trouvera de nouveaux usages : la peluche qu'il aimait cajoler deviendra le partenaire avec qui partager un jeu ou à qui raconter une histoire. »  

Q. Comment bien choisir les jouets? Avez-vous des conseils?

Voici quatre éléments à considérer pour vous guider dans le choix d'un jouet selon Francine Ferland.

  • Estimer le niveau de développement de l'enfant et identifier ses intérêts. L'enfant peut-il et aime-t-il explorer l'espace, manipuler des objets, bouger, découvrir le fonctionnement des objets, imiter, jouer à faire semblant, jouer avec les autres.
  • Analyser le potentiel ludique du jouet que l'on pense acheter. Est-ce que ce jouet stimule la motricité globale, la motricité fine, l'expression des sentiments, l'imagination, la communication ou le jeu avec les autres et suscitera-t-il l'intérêt de l'enfant.
  • Évaluer l'apport du jouet comparativement à ceux qu'il a déjà. Ce jouet est-il un complément à ce que l'enfant a déjà? Favorise-t-il une expérience nouvelle, stimulant ce que ses autres jouets ne stimulent pas? Présente-t-il un défi en lien avec ses nouvelles capacités? Est-il une duplication de ceux qu'il a déjà? Si oui, on oublie ce jouet.
  • Tenir compte des considérations pratiques. Résistance, durabilité, niveau de bruit, besoin d'un adulte pour y jouer, nombreuses petites pièces, prix...
Q. Quel serait le critère ultime d'achat?

R. « Le plaisir que retire l'enfant de ce jouet est LE critère. Et pour que ce plaisir soit maintenu, la polyvalence du matériel de jeu peut devenir un critère important à considérer. Un jouet polyvalent est celui qui peut être utilisé de différentes façons. Par exemple, des blocs : l'enfant peut en faire une tour, un train, une maison. Ou un camion; le faire rouler, remplir sa benne, ajouter un chauffeur, le rentrer au garage.

Avec ce type de jouet, l'intérêt de l'enfant se maintiendra plus longtemps qu'avec un jouet qui impose une activité bien précise qui lui sera rapidement délaissé (ex. : jouet téléguidé). Ce dernier jouet est limité dans son usage, le jeu reposant davantage sur le matériel de jeu que sur l'action de l'enfant qui lui demeure relativement passif.

Selon Dodson (Tout se joue avant 6 ans), si 90 % du jeu vient de l'enfant et 10 % du jouet, il s'agit là d'un bon jouet. Ce type de jouet encourage l'enfant à mettre en œuvre ses capacités et son imagination et à trouver divers usages pour le matériel de jeu.    

Quand l'enfant s'amuse davantage avec l'emballage d'un cadeau (boîte, ruban, chou décoratif) que le cadeau lui-même, c'est qu'il lui trouve différentes fonctions et transforme cet emballage en jouet polyvalent. Cela explique aussi pourquoi l'enfant prend plaisir à jouer avec des objets qui ne sont pas des jouets (boites de carton, des rouleaux d'essuie-tout, bouteilles de plastique vides, couverture, cuillères de bois...) Ces objets permettent une utilisation polyvalente qui peut, selon le bon désir de l'enfant, changer à chacune des sessions de jeu et cette nouveauté renouvelée est susceptible de maintenir son intérêt. »

Q. Y'a-t-il un piège dans lequel ne pas tomber?

R. « Considérer que son enfant est plus avancé dans son développement que les autres et choisir pour lui, âgé de 2 ans, un jouet destiné aux enfants de 3 ans. Il vivra alors une situation d'échec et quand il sera apte à y jouer, il ne sera plus intéressé, gardant en tête que ce jouet n'est pas amusant. »

Pour en savoir plus...
Et si on jouait? Le jeu durant l'enfance et pour toute la vie de Francine Ferland (2005), aux Éditions CHU Sainte-Justine, ISBN 9782896190355, 19,95$

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires