Consommation

Le vélo sans pédalier - mode ou avantages réels?

Depuis quelques années, on voit de plus en plus d’enfants monter un vélo sans pédalier. Est-ce que ce drôle de bolide n’est qu’une mode passagère, ou comporte-t-il de véritables avantages?

On a l’impression qu’il est tout nouveau, et pour cause : c’est le manufacturier allemand Kokua qui a sorti sur le marché le tout premier vélo d’apprentissage de ce genre en 1997 : le LikeaBike. Depuis, plusieurs autres fabricants ont, eux aussi, commencé à produire ce vélo spécialisé pour les jeunes enfants, qui a la particularité de ne pas avoir de pédalier.

L’histoire de la draisienne

Tout nouveau, tout beau, ce vélo? Pas vraiment, puisqu’il s’apparente en effet à la draisienne : un bolide en bois et sans pédales, inventé par Karl Von Drais en 1817. Cette draisienne, qui porte le nom de « vélocipède » en France et « hobby horse » en Angleterre, est considérée comme étant l’ancêtre du vélo, son but étant de se propulser avec ses jambes.

Si la draisienne remporte un certain succès lors de sa création, elle est néanmoins rapidement reléguée aux oubliettes lorsque le vélocipède à pédales sur la roue a fait son apparition, quelques années plus tard.

Vélo d’apprentissage

On lui octroie donc plusieurs noms : vélo d’apprentissage, draisienne, vélo sans pédales… Les Américains l’appellent le balance bike, et il semble que le surnom soit en effet tout indiqué, puisque c’est précisément son sens de l’équilibre que l’enfant entraînera en montant cette étrange bicyclette. En outre, l’équilibre demeure la notion la plus importante pour rouler à vélo!

Avantages

Bien plus qu’une mode, donc, la draisienne comporte de réels avantages et permet à l’enfant de développer certaines habiletés qui faciliteront son passage à la bicyclette.

  • Facile à manœuvrer : l’enfant n’a qu’à se propulser avec ses jambes, ce qui permet aux enfants de faire du vélo dès l’âge précoce de 2 ans. Vous n’avez même pas besoin de lui montrer comment fonctionne ce vélo : d’instinct, l’enfant réussira à le manœuvrer.
  • Confiance : le fait que l’enfant soit en parfait contrôle de sa vitesse, et qu’il puisse freiner facilement grâce à ses pieds lui permet d’être plus en confiance.
  • Sécuritaire
  • Favorise le transport actif : les jeunes enfants rechignent parfois à marcher, mais aimeront toutefois faire de plus longues distances avec ce vélo.
  • Léger : ces draisiennes sont habituellement construites à partir de matériaux légers. Certains modèles sont même munis d’une poignée pour en faciliter le transport.
  • Pensé pour les plus petits : le cadre abaissé facilite l’enjambée.
  • Prépare à faire du vélo avec pédales.
  • Écologique
Désavantages

Malheureusement, l’utilisation de ce vélo ne dure généralement pas très longtemps. En effet, la plupart des modèles ne sont pas ajustables et on ne peut pas ajouter de pédales, c’est donc dire que l’enfant fera rarement plus d’une ou deux saisons avec son vélo sans pédales. De plus, il s’agit d’une dépense assez importante, surtout si vous envisagez les modèles en bois naturel. Il reste toujours la possibilité de le revendre sur les petites annonces - il devrait conserver une bonne valeur de revente étant donné son prix d’origine -, mais c’est quand même un pensez-y-bien.

Ceci étant dit, il existe maintenant plusieurs modèles, et il est possible d’en trouver un qui s’ajustera peut-être mieux à votre portefeuille.

  • Fabriqués au Québec, les vélos de chêne rouge SouriaVélo sont relativement nouveaux sur le marché. On aime le fait que le produit soit ajustable : ce qui lui permet d’accompagner l’enfant jusqu’à ses 6 ans! Écologique, haut de gamme, le SouriaVelo est fait pour durer. Il est, cependant, assez dispendieux à 825 $.
  • Plus abordables, les vélos sans pédales de la marque de renom Louis Garneau sont offerts en plusieurs déclinaisons de couleurs, à un prix d’environ 140 $.
  • MEC offre aussi différents modèles de vélos d’apprentissage, certains avec un cadre en aluminium (120 $), d’autres avec un cadre en bois naturel (90 $ et 140 $).

Avec ou sans pédales, on porte toujours un casque à vélo!

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Il est temps de prendre une PAUSE famille!

Présenté par Capsana

De nos jours, la tablette et le cellulaire nous permettent d’être à l’affût de tout ce qu’il se passe à la minute près. Les réseaux sociaux sont aussi un bon moyen pour communiquer avec les amis et les familles plus facilement. Même nos enfants deviennent hyper-informés et hyper-connectés dès le primaire.  
 

5 trucs simples pour faire fructifier votre REEE

Présenté par Kaleido

L’inflation et l’augmentation du coût de la vie affectent bien des familles québécoises actuellement. Dans ce contexte économique particulier, il est normal que les priorités d’épargne changent pour certains.
 

10 trucs pour chasser la grisaille de novembre en famille

Le mois des morts s’installe. Il amène avec lui son lot de noirceur et de frissons. On nous répète sans cesse de trouver des sources lumineuses, de bouger et de bien manger… comme à chaque année.

Les plus beaux marchés de Noël au Québec

Eh oui, le sol a officiellement revêtu son beau manteau blanc, et Noël approche à grands pas; il est donc déjà temps de penser à magasiner vos cadeaux! Pour des idées qui sortent de l’ordinaire, cap sur les marchés de Noël!

Nos Concours

Tout pour soigner les petits enrhumés!

Participez pour gagner deux produits Homéocan