Loisirs

Trucs de pro pour photographier un enfant

Ils viennent au monde, grandissent et, un jour, on constate qu’ils ne sont plus des bébés! Une chance que la photographie existe pour nous rappeler l’évolution de nos enfants!

Les styles de photos

Une des catégories de photos les plus populaires dans les studios photos et à mon bureau aussi, c'est la catégorie que j'appelle famille qui inclus la maternité, les bébés naissants, l'enfance et la famille comme telle.

Au cours de la dernière décennie, les studios Magenta ont permis le grand retour de la photographie populaire « de studio » en remplacement aux traditionnels Sears que la génération précédente avait connue. Cette modernisation a ouvert la porte bien grande à d'autres studios, ainsi qu'aux photographes, qui, comme moi, apprécient la lumière naturelle en photographie, afin de redorer l'image de la photographie traditionnelle de la famille, que l'on parle de la maternité, de photos de bébés naissants, ou des photos de famille.

Aujourd'hui, il y a autant de styles que de photographes, et il est de plus en plus facile, avec votre appareil numérique et quelques trucs, de faire une petite séance à la maison. 

Cet article a pour but de vous donner quelques conseils, techniques et créatifs, afin de capturer l'évolution si rapide de votre petite dernière (et les autres aussi!) en prenant, toutes les semaines si le coeur vous en dit, des petites parcelles de temps en mémoire pixels. Toutes ces techniques sont celles que j'utilise moi-même, travaillant toujours chez les clients, et en lumière ambiante.

L'emplacement

Choisissez un emplacement pour votre séance où votre enfant sera bien et où les distractions seront réduites au maximum. Le téléviseur, le iPad, le parc avec les jouets seront autant de raisons, selon l'âge de votre bébé, de ne pas vous donner toute l'attention dont vous aurez besoin. Choisissez un endroit simple et lumineux pour commencer à vous habituer. Plus le temps passera, plus vous trouverez facile de négocier avec des emplacements complexes.

La lumière

Pour les petites peaux de bébé, j'aime la lumière naturelle, mais diffuse. À cet effet, donc, je trouve toujours que les jours de pluie sont les meilleurs moments pour faire des photos de bébé. On s'approche de la fenêtre, et hop! Évitez le soleil direct sur le visage de bébé puisque le soleil occasionnera des ombres, souvent mal placées et qui rendront plus sévères les traits de votre petit ange.

Les vêtements

La simplicité est la clef. Je ne suis pas du tout adepte de tous les accessoires à la mode, mais si vous l'êtes, c'est le temps de vous amuser! Pour ma part, j'aime que l'on puisse se concentrer sur la petite bette plus que sur ce qui l'entoure. Je choisis donc souvent des vêtements aux couleurs plus neutres, pâles, sans gros motifs distrayants, de même qu’une couverture neutre et quelques jolis jouets.

L’arrière-plan

Prenez soin de ce qui se trouve en arrière-plan. Personnellement, je prends toujours le temps de m'assurer que des couleurs voyantes ne viendront pas distraire l'oeil, qu’aucune forme pointue n’ait l'air menaçante, que la boîte de mouchoirs et les autres traineries ne sont pas dans le cadrage ni qu’aucun tableau au mur ne viendra « couper » la tête de mon précieux sujet. Cela peut avoir l’air d’un détail, mais ce détail justement fait vraiment, à mon sens, la différence entre une photo soignée et une photo qui l'est moins...

Le secret des pros: ne le dites à personne!

Pour avoir une belle peau de bébé rose sur les photos, mon truc est de surexposer d'un demi-cran et, pour une lumière plus diffuse, d'ajouter un réflecteur. Un réflecteur « fait maison » peut être un simple carton blanc que l'on place à l'opposée de la source de lumière principale. Par exemple, si vous couchez bébé sur votre lit, à plat ventre et le visage devant vous et que la fenêtre est à votre droite, vous placerez votre carton à la gauche. Ce carton réfléchira la lumière naturelle de la pièce sur le côté ombragé du visage de votre enfant. Et voilà un éclairage de pro en moins de deux! Faites un test avant-après pour voir la différence!

La bouille « Gerber baby »

Pour obtenir LA photo, il faut être patient! Ne tentez pas à tout prix de demander à votre bébé de performer, ce sont là des angoisses d'adultes! Votre enfant peut vous laisser d'aussi beaux souvenirs s'il est marabout que s'il est pétillant de bonheur. Parfois, les pleurs précèdent les moments de grand calme et dites-vous que votre enfant, s’il est forcé de sourire parce que vous lui demandez de le faire, finira par vous fournir des « cheez » forcés que vous n'aimerez pas plus!

Mon truc? J’attends. Je patiente, j'observe et je laisse venir les choses. Et puis, à un moment ou à un autre, le contact se fait. J'ai alors l'attention de bébé et seulement à ce moment, je grimace et je chantonne — je dois être franche et vous dire que je chante très mal, mais ça marche toujours! — pour obtenir le sourire tant convoité! Clic!

Ne comptez pas

Ne comptez pas le nombre de photos que vous allez prendre. Le dicton qui dit que « la pratique rend parfait » est vrai pour votre photographe professionnel favori, mais elle le sera également pour vous! Il est tout à fait normal de rater des centaines de photos avant d’en réussir une grande quantité. Prenez beaucoup de photos, et soyez critiques envers vous-mêmes.

Prenez beaucoup de photos de vos enfants; pour en avoir moi-même beaucoup de ma propre enfance, je peux vous dire que c’est le plus beau cadeau que vous pourrez leur laisser en héritage... la mémoire des beaux moments passés avec vous.

Isabelle Paille
Photographe

Née d’un père photographe et d’une mère artiste peintre, Isabelle a baigné dans la créativité toute son enfance. Pour Isabelle, la beauté naît du plaisir, de la complicité, de l’imperfection, d’un moment coquin, d’un regard qui a oublié que l’objectif existait. Elle croit que tous peuvent s’adonner à la photographie et améliorer leurs résultats en suivant quelques conseils. Isabelle a un blogue qui met en vedette des photos et leur histoire, en plus d’exposer ses plus belles photos par thématique. Vous pouvez la rejoindre au 514-776-7888 ou au info@isabellepaille.com.


Cette semaine
Apprendre à faire de la bicyclette

Vous imaginez votre main qui lâche le siège de son vélo au ralenti et qui l’envoie vers… une chute certaine? Mais non, vous l’envoyez vers plus de liberté… c’est un grand jour!

TDAH – Survivre aux examens de fin d’année

La période des examens, ce moment juste avant les grandes vacances, où tous n’ont qu’une chose en tête : être à l’extérieur. Étudier, faire de son mieux et rester contré dans un local surchauffé, c’est évident pour personne.

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Dire adieu au primaire

Dans la vie, chaque changement majeur s’accompagne d’un deuil : deuil de sa vie de célibataire, deuil de ses anciens collègues, deuil de sa maison… Votre enfant aussi peut vivre un deuil à la rentrée.

Nos Concours

Gagnez la gamme complète de soins pour bébé de Klorane

Participez pour gagner une gamme de soins pour bébé