Activités

Organisation 101, pour une sortie de ski réussie - 4 ans plus tard!

Les enfants grandissent et nos sorties de ski sont de plus en plus agréables. Mon conjoint fait de la planche et moi du ski, comme nos 2 filles âgées de 8 et 9 ans. Le ski, c’est notre moment ensemble, l’activité qui nous rejoint tous les quatre.

La règle numéro un pour passer de beaux moments en famille sur la montagne, c’est la préparation. Il faut que le matin du départ, même s’il fait -20 à l’extérieur, nous ayons quand même le goût d’y aller. On veut que les sorties de ski soient agréables afin de transmettre à nos filles notre passion pour ce sport de glisse.

Chaque hiver, les façons d’économiser sont nombreuses via le site Maneige.ski. On opte toujours pour la Ski Passe-Partout, qui nous offre 5 rabais par station, et comme ça, on se fait le devoir d’essayer de nouvelles stations à chaque hiver en plus de revisiter nos préférées au courant de la saison. Mais cette année, puisque ma grande est en 4e année, on a pu profiter du Passeport des neiges du Conseil canadien du ski qui s’adresse justement aux élèves qui sont en 4e et 5e années. Les détenteurs de ce passeport peuvent skier gratuitement non pas une, mais deux fois à chaque station de ski participante. Et on dénombre plus de 125 stations participantes réparties dans tout le Canada. On sauve beaucoup de sous et on étend encore plus notre terrain de jeu cet hiver!

Pour sauver du temps en cette ère pandémique, on réserve nos billets en ligne et on s’informe des mesures sanitaires en place avant notre arrivée en station.
 

Planification du départ

Déjà, la veille de notre départ, l’équipement est cordé en rang d’oignon et prêt à être transféré du garage à la voiture.
Voici les 5 éléments que je place toujours dans la voiture, dans cet ordre bien précis :

  • Les skis, bâtons et les bottes.
  • Le sac qui contient les casques pour toute la famille. Dans chacun des casques, il y a une cagoule et une paire de lunettes délicatement enroulée dedans, afin d’éviter les égratignures.
  • Le sac qui contient les pantalons de neige, des bas de ski de rechange, des petites mitaines de printemps qui pourront agir comme doublures de mitaines, des « hot shots » pour les mains et pour les pieds. (On peut les insérer dans le fond des bottes ou entre les 2 paires de mitaines lors des journées très froides et elles font des miracles.) Un conseil : Achetez-en une grande quantité en début de saison.
  • Le traîneau pour transporter l’équipement, les boîtes à collation ou les enfants exténués à la fin d’une longue journée.
  • N’oubliez pas d’apporter une bouteille d’eau dans la voiture. Ce petit plus peut éviter quelques arrêts motivés par de trop nombreux « j’ai soif! ».

S’habiller adéquatement et selon un ordre bien précis

  • Inévitablement, on va suer. D’ailleurs, le simple fait d’enfiler son équipement est suffisant pour nous donner chaud! La clé du succès pour ne pas avoir froid : opter pour le polyester!  On évite le coton, le polar ou la laine directement sur la peau. Donc, le polyester, puisqu’il absorbe la sueur et respire est le meilleur choix des skieurs.
  • Aider les enfants à enfiler leur combine en polyester et leurs bas de ski. S’il fait vraiment froid, on peut ajouter des pantalons de polar par-dessus les combines et une veste. Ou sinon, on enfile des shorts en coton ouaté entre les combines et les pantalons de ski pour ne pas trop avoir froid aux fesses dans les remontées!
  • Finalement, les enfants n’ont qu’à enfiler leur pantalon de neige et ils sont prêts à partir.
  • Pas de bottes et pas de manteau dans l’auto afin d’éviter qu’ils transpirent.
  • On se prépare dans la voiture une fois arrivé dans le stationnement. 

Pour éviter que le lunch ne gèle, on a préchauffé notre soupe dans des thermos avant de partir. On a glissé thermos et autres items emballés séparément dans des sacs thermiques pour éviter que les aliments deviennent en glace à l’heure du lunch et pour que ce soit simple et rapide, surtout si on mange dans la voiture ou à l’extérieur.

Ce que les parents devraient toujours avoir dans leurs poches:

  • Carte d’assurance maladie : pour s’identifier et en cas d’accident.
  • Carte de crédit et clé d’auto.
  • Une crème pour contrer les engelures.
  • Un cadenas conçu spécialement pour les porte-skis. Il est conseillé de ne jamais laisser les skis sans surveillance et/ou débarrés.
  • Des couvre visages pour pouvoir entrer dans le chalet pour se réchauffer ou utiliser les toilettes.

La tradition

Un truc que je n’oublie pas (parce que j’ai instauré cette tradition et que je suis prise à la maintenir à jamais!), c’est que je me garde toujours une petite sucrerie-surprise pour la fin de cette belle journée en plein-air, comme récompense pendant le chemin du retour, qui ravit toujours les enfants …et le papa!

Par Catherine Lacasse, une maman passionnée de ski alpin et de grand air!


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?