Grossesse/Maternité

Le placenta praevia

Lors de la grossesse, le placenta s’implante normalement dans la partie supérieure de l’utérus. Dans environ 1 % des grossesses, le placenta s’implante dans la partie inférieure de l’utérus et bloque le col utérin.

Qu’est-ce que le placenta praevia?

Le placenta est la couche de cellules qui se forme à l’intérieur de l’utérus durant la grossesse et qui apporte les nutriments et l’oxygène de la maman au bébé. Normalement, le placenta est censé s’implanter dans la partie supérieure de l’utérus afin que bébé ait assez de place pour se développer. Dans le cas d’un placenta praevia, le placenta sera situé dans la partie inférieure de l’utérus, et peut même parfois couvrir partiellement ou complètement le col utérin, rendant l’accouchement par voies naturelles impossible.

Cette condition est plus commune chez les femmes noires ou issues d’autres minorités, les femmes plus âgées, les fumeuses de cigarettes et les femmes ayant subi des césariennes ou des avortements. On retrouve trois types de placenta praevia :

  • Placenta praevia central : lorsque le placenta recouvre totalement le col utérin
  • Placenta praevia partiel : lorsque le placenta recouvre partiellement le col utérin
  • Placenta praevia marginal : lorsque le placenta est situé près de l’ouverture du col utérin
Les symptômes d’un placenta praevia

Le signe le plus courant d’un placenta praevia est la présence de saignements durant le premier et parfois le deuxième trimestre de grossesse. Les saignements légers ne sont généralement pas accompagnés de douleurs et ils sont souvent de couleur rouge vif. Dans 7 % à 30 % des cas, une femme enceinte présentant un placenta praevia n’aura aucun saignement. Cette affectation se résorbe parfois par elle-même durant la grossesse, mais dans certains cas elle peut mener à des complications comme :

  • Ralentissement de la croissance du bébé
  • Le bébé développe l’anémie
  • Détresse fœtale
  • Infection et formation de caillots de sang
  • Perte de sang importante pouvant nécessiter une transfusion sanguine
  • Dans des cas rares, quand les saignements sont excessifs ils peuvent causer l’état de choc et la mort de la maman
Comment diagnostiquer un placenta praevia?

Pour diagnostiquer un placenta praevia, votre médecin aura généralement recours à l’échographie. Elle lui permettra non seulement de savoir s’il y a présence d’un placenta praevia, mais également d’identifier son type afin d’en tenir compte durant la grossesse et à l’accouchement. Dans le cas d’un col utérin partiellement bloqué, il peut arriver qu’il soit repoussé plus loin du col durant l’évolution de la grossesse, permettant ainsi l’accouchement par voies basses. Si ce n’est pas le cas, ou dans le cas d’un placenta praevia complet, la césarienne est indiquée.

Si vous avez été diagnostiquée avec un placenta praevia et que vous avez des saignements, vous pouvez les contrôler ainsi que réduire votre risque de développer des complications en évitant les examens pelviens et toute activité sexuelle qui pourraient irriter votre col utérin. Si vos saignements sont plus abondants, il est possible que votre médecin vous conseille de rester alitée, dans certains cas à l’hôpital afin de pouvoir garder un œil sur l’évolution de vos saignements.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires