Grossesse/Maternité

Les médicaments durant la grossesse

Il existe des médicaments qui peuvent être pris durant la grossesse et l’allaitement et d’autres qui doivent être évités. Voyons les règles générales qui devraient vous guider.

Un mythe veut que tous les médicaments doivent être bannis durant la grossesse et l’allaitement. Ce qui fait que plusieurs femmes enceintes s’opposent à toute forme de médication et supportent des malaises pour lesquels il existe pourtant des produits efficaces et sécuritaires.

Comment savoir?

Ce qu’il faut éviter à tout prix durant la grossesse et l’allaitement, c’est l’automédication, c’est à dire prendre des produits en vente libre sans d’abord avoir vérifié auprès de votre médecin ou de votre pharmacien qu’ils conviennent à votre situation. Les médicaments prescrits avant de devenir enceinte doivent également faire l’objet d’une attention particulière puisqu’ils pourraient ne pas être adaptés à la nouvelle condition et avoir des effets néfastes sur la santé de la future maman et de son fœtus.

Ema Ferreira, pharmacienne au CHU Sainte-Justine et professeure titulaire de clinique à l’Université de Montréal (Chaire pharmaceutique Famille Louis-Boivin) s’est impliquée de près dans la rédaction du Petit guide grossesse et allaitement qui prodigue des conseils sur les médicaments et les autres produits couramment utilisés afin de justement aborder ces interrogations. Ce guide pratique répond à un besoin réel puisque plusieurs futures mamans et mamans qui allaitent se privent d’un soulagement à leurs maux pour lesquels des solutions sont disponibles, alors que d’autres pensent qu’il est sécuritaire d’utiliser un produit parce qu’il est en vente libre. Mme Ferreira nous explique qu’il faut poser des questions avant de prendre ou de rejeter tout médicament. « On pense à tort que tous les médicaments sont dangereux, pourtant certains sont sécuritaires durant la grossesse et l’allaitement. Le plus important est d’en parler à son professionnel de la santé avant de prendre un médicament. Le médecin bien entendu, mais aussi le pharmacien qui doit être informé que vous êtes enceinte ou que vous allaitez. »

Existe-t-il des médicaments qui doivent absolument être bannis de la pharmacie de la femme enceinte? « Il n’y a pas de règle générale, l’état de santé de chaque femme doit être pris en compte avant de prendre ce genre de décision », précise Mme Ferreira en ajoutant que le pharmacien doit être consulté même avant de choisir une multivitamine ou un analgésique comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène. Ema Ferreira explique que plusieurs produits en vente libre (produits pour la fièvre et la douleur, par exemple) contiennent déjà de l’acétaminophène et que leur combinaison avec un comprimé supplémentaire d’acétaminophène pourrait devenir dangereuse. « Le pharmacien sera en mesure de vous informer sur le bon dosage, sur les combinaisons à éviter, sur les produits qui conviendraient davantage à votre état de santé durant la grossesse. En règle générale, il est déconseillé d’utiliser des produits multisymptômes pour privilégier le médicament dont vous avez réellement besoin. »

Les nausées

8 femmes enceintes sur 10 ont des nausées durant le premier trimestre de leur grossesse. Si pour la plupart ces nausées demeurent un simple malaise qui s’estompe rapidement, pour d’autres les nausées constituent un réel problème de santé. « Il existe des solutions aux nausées sévères et il ne faut pas attendre d’être mal en point avant de consulter. Si vous ne pouvez plus vous alimenter, si vous perdez du poids, si vous avez de la difficulté à faire vos activités normales, voyez votre médecin. Si votre rendez-vous de suivi est trop loin dans le temps, allez voir votre pharmacien qui dispose peut-être d’ordonnances collectives ou pourra avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi vous prescrire un médicament contre les nausées sévères, », explique la pharmacienne, ajoutant que dans certaines régions du Québec, des infirmières disposent également de ces ordonnances collectives qui les autorisent à intervenir pour vous soulager. « N’hésitez pas à demander à un professionnel de la santé si vos nausées sont “normales”; vous n’avez pas à endurer des nausées sévères en vous disant que ça vient avec la grossesse! »

Produits naturels et multivitamines

Les produits naturels que vous utilisiez avant votre grossesse ou qu’une connaissance vous recommande de bonne foi doivent également faire l’objet d’une validation : ils ne sont pas tous sécuritaires, loin de là! Alors, avant de choisir vous-même une multivitamine ou tout autre produit naturel, prenez le temps de poser des questions à un professionnel de santé qui vous conseillera en fonction de votre état de santé, du déroulement de votre grossesse, de l’efficacité du produit et surtout de son utilisation sécuritaire.

Prenez le temps de consulter le Petit guide grossesse et allaitement créé par l’équipe de l’Hôpital Sainte-Justine : c’est un document à consulter pour vous aider à protéger votre santé et celle de votre enfant à naître. Il est disponible gratuitement en format PDF et ePub pour les mobiles.

Merci à Ema Ferreira, pharmacienne au CHU Sainte-Justine et professeure titulaire de clinique à l’Université de Montréal (Chaire pharmaceutique Famille Louis-Boivin) pour sa collaboration à cet article.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous aide à briser la routine!

Boutique Séduction vous offre la chance de gagner un panier-cadeau

Nos Concours

Passez du temps de qualité chez Bfly!

Participez pour gagner un laissez-passer chez Bfly!

Zoo de Granby - Dernière chance!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires