Grossesse/Maternité

Baby Blues - le syndrome du 3e jour

Quelques jours après l’accouchement, une petite déprime peut assaillir la nouvelle maman. Le « baby blues », ou déprime des accouchées, heureusement, n’est que passager.

On dit que cette petite déprime passagère apparaît le troisième jour après l’accouchement, peu de temps après la sortie de l’hôpital. Elle porte d’ailleurs en français une autre appellation très à propos : syndrome du troisième jour. Hier encore, tout était magique et merveilleux, mais aujourd’hui, voilà que vous n’en plus si certaine… Ce sentiment de dépression apparaît donc sans crier gare et vous laisse perplexe et inquiète.

Baby blues

Vous n’êtes pas la seule, puisque ce qu’on appelle le baby blues touche en effet 30 à 80 % des femmes! La raison pour laquelle la statistique est si large tient au fait que toutes les femmes ne le vivront pas aussi intensément et ne le rapporteront pas nécessairement aux médecins. On le reconnaît puisqu’il survient presque toujours au troisième jour suivant l’accouchement, et est accompagné de fatigue, de pleurs, d’idées tristes et de troubles du sommeil. Évidemment, vous vous sentez coupable : vous devriez vivre le plus beau moment de votre vie, mais il n’en est rien! En tout premier lieu, il est impératif de vous déculpabiliser, puisque cette période éphémère est hors de votre contrôle. Consolez-vous : quelques jours suffisent, quelques semaines tout au plus, pour que cette petite déprime disparaisse enfin.

Que faire?

Expliquez à votre entourage de quoi il en retourne, pour qu’il puisse vous épauler le plus possible. En effet, cette période trouble pourrait vous rendre, vous vous en doutez, plus irritable. Par exemple, réduisez le nombre de visiteurs. Il est normal de vouloir être tranquille avec votre bébé les premiers jours et, malheureusement, il s’agit aussi d’une période où la famille et les amis seront assez présents. Même s’ils sont tous bourrés de bonnes intentions, il n’y a pas de honte à leur expliquer que vous préférez vous accoutumer à votre nouvelle vie et que, lorsque les choses seront placées, vous les recevrez les bras grands ouverts. Prendre le temps de récupérer, c’est primordial pour vous, mais aussi pour votre bébé.

Qu’est-ce qui cause cette déprime?

À ce jour, les spécialistes évoquent quelques hypothèses. En premier lieu, la baisse brutale de la concentration d’hormones est montrée du doigt. On pointe aussi dans la direction des angoisses pré-accouchement qui, tout à coup, prendraient vie, comme la crainte de ne pas être à la hauteur.

Un allaitement qui ne va pas comme prévu peut aussi être à l’origine de cette petite crise. Il est alors préférable d’en parler avec un professionnel de la santé ou une spécialiste en allaitement. Celle-ci devrait être en mesure de vous aider, vous conseiller et, avant tout, vous déculpabiliser.

Ça perdure…

Souvenez-vous que vous venez de passer par une expérience physique intense. Donner la vie, ce n’est pas rien! Bien sûr, l’accouchement est extrêmement demandant, mais, en plus de celui-ci, vous avez eu à traverser les hauts et les bas de la grossesse. Bébé arrive si vite et, malgré tout ce que vous avez mis en œuvre pour vous préparer à sa venue, il est malheureusement impossible de tout prévoir. Tous les enfants sont différents et il vous faudra un temps pour vous adapter au vôtre, et, par la même occasion, à votre nouvelle vie. Souvenez-vous à quel point commencer un nouvel emploi peut être stressant et épuisant. Imaginez maintenant qu’il s’agisse d’un emploi pour lequel vous n’avez eu aucune formation directe. Ajoutez à cela que vous venez juste de faire un marathon (l’accouchement!) suivi de quelques nuits blanches… Il est donc tout à fait normal que vous vous sentiez dépassée! C’est pourquoi tout le monde répète ad nauseam à quel point il est important de dormir lorsque bébé dort. Ce que cela signifie, concrètement, c’est qu’il faut aussi apprendre à « laisser-aller ». Le lavage et la vaisselle doivent parfois attendre – ou, mieux, être fait par quelqu’un d’autre!

Dépression postnatale

La dépression postnatale ou post-partum est différente du baby blues, et survient pour sa part dans l’année suivant l’accouchement. Elle se manifeste, entre autres, par une sensibilité émotive subite, des sentiments intenses de tristesse et de désarroi, des états de peur (ne pas être à la hauteur) et de contradiction. Certaines mères pourraient subir une perte de poids drastique ou avoir de la difficulté à manger. Les femmes souffrant de dépression post-partum sont aussi sujettes à l’insomnie et aux troubles du sommeil. Certaines pourraient même voir leur intérêt envers leur enfant diminuer.

Si vous croyez souffrir de dépression post-partum, il est important d’aller chercher de l’aide rapidement. Le plus vite cette dépression sera détectée, et plus le traitement sera efficace et rapide.

Pour une assistance immédiate, appelez Info-Santé (8-1-1) ou la LigneParents, un service d’intervention accessible jour et nuit, gratuit et confidentiel (1-800-361-5085).

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Cuisiner en famille durant la semaine de relâche!

La semaine de relâche est idéale pour renouer avec le plaisir de cuisiner en famille. Dites bonjour aux fous rires et aux nez poudrés de farine!

La micro-aventure : pour créer de beaux souvenirs en famille

Entre le travail, l’école et les routines, on n’a pas toujours le temps de préparer de grandes activités avec nos enfants. Les micro-aventures pourraient être une solution pour vous, parents pressés à la recherche d’idées simples!  

Une semaine de relâche pour grands et petits!

La relâche scolaire est un point de ralliement pour tous les âges! C’est l’occasion rêvée pour organiser des activités ou des escapades en famille.

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Nos Concours

À gagner : une carte cadeau de 100$

Participez pour gagner une carte cadeau de 100$ en épicerie
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Une tempête dans un verre d’eau