Grossesse/Maternité

Fausse-couche et perte de grossesse

Subir une perte de grossesse est souvent une expérience dévastatrice dans la vie d’une femme, tant du point de vue physique qu’émotionnel.

Subir une perte de grossesse est souvent une expérience dévastatrice dans la vie d’une femme, tant du point de vue physique qu’émotionnel. Il est normal de se sentir seule et coupable, de se demander ce qui s’est passé de mal et d’éprouver une tristesse voire une colère accablante.

Chaque femme vit une perte de grossesse précoce de façon différente. Chez certaines, il s’agit d’une fausse couche; chez d’autres, les causes peuvent être d’ordre génétique, physique ou environnemental.

Qu’est-ce qu’une fausse couche?

Une fausse couche survient lorsqu’une grossesse se termine involontairement avant la 20e semaine. Dans la terminologie médicale, on parle d’un « avortement spontané ». Bien que les femmes aient tendance à rejeter la responsabilité sur elles-mêmes, le plus souvent il n’y a rien qu’elles puissent faire pour prévenir une fausse couche. En réalité, il s’agit d’une expérience relativement courante — on estime qu’entre 15 et 20 pour cent de toutes les grossesses se terminent par une fausse couche.

Beaucoup de femmes font une fausse couche avant même d’apprendre qu’elles sont enceintes, le seul signe étant l’apparition tardive des règles, lesquelles sont souvent abondantes.

Signes et symptômes d’une fausse couche

Chez certaines femmes, des signes et des symptômes se déclarent avant qu’une fausse couche se produise, alors que chez d’autres aucun symptôme n’est présent. Voici quelques signes d’un début de fausse couche :

saignement vaginal, habituellement de couleur brun foncé, mais se transformant en rose ou en rougediminution de la sensibilité et du volume des seinsabsence de battement cardiaque fœtalabsence de mouvement fœtal

D’autres symptômes qu’une femme enceinte risque d’éprouver si elle fait une fausse couche :

crampesaugmentation de saignements vaginaux rouges

Il est très important d’appeler votre médecin et de prendre note du volume des saignements qui se produisent. Si un petit morceau de tissu est expulsé, tâchez de le conserver. Beaucoup de médecins s’en serviront pour trouver la cause de la fausse couche.

Causes possibles d’une fausse couche

Il est difficile de préciser la cause d’une seule fausse couche. Même si plusieurs femmes se croient responsables, il est très peu probable qu’elles aient fait quoi que ce soit de mal pour provoquer la fin de leur grossesse.

La génétique est une cause importante (environ 50 à 60 pour cent des fausses couches). Parmi les autres causes possibles, mentionnons les infections, l’incompatibilité sanguine ou des facteurs environnementaux ou physiques. Ces causes sont associées à une augmentation du nombre de fausses couches, mais il est peu probable qu’elles puissent provoquer des fausses couches à répétition.

Génétique

Souvent, une fausse couche constitue une façon naturelle de mettre fin à une grossesse si le foetus ne se développe pas normalement. Des facteurs génétiques ou familiaux sont des causes fréquentes d’anomalies congénitales et de fausses couches. Les anomalies génétiques se produisent souvent de façon aléatoire, mais peuvent également être de famille. Il est important de se faire conseiller en matière de génétique si on est au courant d’une maladie ou d’une anomalie familiale, ou si des fausses couches se produisent à plusieurs reprises.

Autres causes

Les infections de l’utérus peuvent causer une fausse couche parce qu’elles peuvent empêcher le foetus de se développer normalement. Des facteurs environnementaux comme la pollution et la fumée de tabac ont été associés à une augmentation du taux de fausses couches, mais il reste à prouver qu’elles en sont une cause directe.

Il arrive aussi qu’une fausse couche soit attribuable à des facteurs physiques. Cela ne veut pas dire que le comportement de la mère en soit la cause. Des fois, la forme de l’utérus est telle que le foetus ne peut pas se développer normalement. Parmi les autres facteurs physiques éventuels, mentionnons un col utérin trop faible pour tenir le foetus dans l’utérus.

Après une fausse couche

Le médecin peut juger nécessaire de pratiquer une intervention appelée D&C (dilatation et curetage) afin d’enlever des parties du foetus ou des tissus qui se trouvent encore dans l’utérus. Lors d’une D&C, on ouvre le col utérin et les tissus sont détachés de la membrane de l’utérus par raclage ou succion. Si des tissus demeurent dans l’utérus, le risque d’infection augmente.

Le corps met du temps à se remettre d’une fausse couche. Les signes caractéristiques d’une grossesse peuvent perdurer pendant plusieurs semaines, tels que des seins volumineux et sensibles et un abdomen arrondi. Des saignements vaginaux peuvent continuer pendant sept à 10 jours environ. On ne devrait pas observer une augmentation considérable du volume de sang et celui-ci ne devrait pas être de couleur rouge vif ou avoir une odeur désagréable. Si vous constatez un de ces problèmes, contactez votre médecin sans tarder.

On devrait attendre deux ou trois semaines avant d’avoir des relations sexuelles. Les médecins recommandent habituellement que l’on attende jusqu’à la fin de ses prochaines règles avant de tenter une nouvelle grossesse. Cela donne à l’utérus le temps de guérir. Si vous doutez que vous soyez prête à devenir enceinte de nouveau, demandez à votre médecin de vous fournir des contraceptifs convenables.

Émotions après une fausse couche

La période suivant une fausse couche en est une de guérison physique et émotionnelle. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, la peur, la tristesse, la colère et la culpabilité sont souvent courantes et constituent des réactions parfaitement normales.

On se pose habituellement des questions comme « Pourquoi moi? Qu’est-ce que j’ai fait pour causer cela? » et « Qu’est-ce que j’aurais pu faire pour prévenir cela? ». Il est important de ne pas rejeter la responsabilité d’une fausse couche sur vos propres épaules. Il est très improbable que vous ayez fait quoi que ce soit pour provoquer l’événement (ou que vous ayez omis de faire quelque chose).

Le soutien de vos amis et de votre famille est essentiel pendant cette période. Parfois, les proches ne savent pas quoi dire ou comment réagir et risquent de dire des choses blessantes, même quand ils veulent offrir du soutien.

Il arrive que les partenaires vivent différemment leur deuil, et il est important de maintenir les voies de communication ouvertes afin de partager vos sentiments l’un avec l’autre.

Beaucoup de personnes qui ont subi une fausse couche trouvent qu’il est utile de parler avec d’autres personnes ayant vécu la même expérience. Il peut être très utile de se joindre à un groupe d’entraide durant cette période.

Cet article est fourni par les spécialistes de la santé des femmes du Women’s College Hospital. Pour en savoir plus sur la santé des femmes, consultez : Femmesensante.ca . © 2000-2006 Women's College Hospital.

Femmesensante.ca

Cet article est fourni par les spécialistes de la santé des femmes du Women’s College Hospital. Pour en savoir plus sur la santé des femmes, consultez : Femmesensante.ca. © 2000-2013 Women's College Hospital.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires