Finances

L’ABC du REEE

La réalité est telle qu’afin d’offrir une éducation de qualité aux jeunes, les frais de scolarité et toutes les dépenses se rattachant aux études postsecondaires sont de plus en plus élevés. Comme tout bon parent, vous ne souhaitez certainement pas que cela mette un frein aux rêves et aux ambitions de votre enfant. Vous avez très certainement pensé le soutenir financièrement afin qu’il poursuive ses études. Mais saviez-vous qu’il existe une solution financière avantageuse vous permettant d’économiser dès maintenant en vue des études postsecondaires de votre enfant? Il s’agit du régime enregistré d’épargne-études (REEE).

Qu’est-ce qu’un REEE?

Le REEE ou régime enregistré d’épargne-études est un mode de placement spécialement conçu pour accumuler de l’argent en vue des études postsecondaires de votre enfant. Le montant amassé dans un REEE vise à couvrir les frais de scolarité ainsi que toutes les dépenses liées aux études : logement, fournitures scolaires, nourriture, frais de transport, etc.

Pourquoi investir dans un REEE?

Parce que le coût des études augmente. En effet, dans une vingtaine d’années, le coût des études (incluant les frais de scolarité pour trois années de cégep et deux années d’université, logement inclus) dépassera les 140 000 $1.

Pour aider votre enfant à persévérer dans ses études postsecondaires. Selon le Prix du savoir de la Fondation canadienne des bourses d'études du millénaire2, 33 % des jeunes invoquent les obstacles financiers comme raison pour ne pas poursuivre d’études postsecondaires.

Parce que votre attitude à l’égard des études joue un rôle crucial dans les choix que fera votre enfant. Épargner en vue de ses études postsecondaires symbolise l'importance que vous accordez à sa réussite scolaire. Selon Statistique Canada3, lorsque les parents accordent de l'importance aux études de leurs enfants, ceux-ci :

  • Poursuivent deux fois plus que les autres des études postsecondaires.
  • Ont deux fois plus de chance que les autres d'aller à l'université.
  • Sont moins susceptibles d'abandonner leurs études secondaires.

Parce qu’une fois sur le marché du travail, les études postsecondaires font la différence. De nombreuses recherches4 démontrent l'importance des études postsecondaires et mettent en lumière les diverses opportunités qu'elles ouvrent :

  • Lutte contre le chômage
  • Facilité d'accès à un emploi
  • Stabilité d'emploi
  • Salaire plus élevé
  • Répercussions sur la santé et l'ensemble de la communauté

Parce que les gouvernements fédéral et provincial investissent avec vous. Selon votre revenu familial net, vous pourriez obtenir jusqu'à 12 800 $ en incitatifs gouvernementaux en épargnant dans un REEE pour les études postsecondaires de votre enfant au Québec5.

  • Le gouvernement fédéral vous offre la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), soit une contribution de 20 % à 40 % pouvant représenter jusqu’à 7 200 $ supplémentaires pour les études de votre enfant5.
  • Le gouvernement du Québec, quant à lui, offre l’Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE), soit une bonification de 10 % à 20 % de votre épargne pouvant atteindre 3 600 $5.
  • Les familles à plus faible revenu peuvent également bénéficier du Bon d’études canadien (BEC) pouvant atteindre 2 000 $5.

Planifiez l’avenir de votre enfant dès maintenant en vous renseignant sur les avantages de ce type de placement auprès d’une fondation spécialisée en matière de régimes enregistrés d’épargne-études ou de votre institution financière.

Publication initiale mars 2013


Références et notes légales

1-Cibletudes.ca et Statistique Canada (2012).
2-3e édition.
3-Statistique Canada, « Participation aux études postsecondaires : diplômés, persévérants et décrocheurs, résultats de l'EJET, 4e cycle. ».
4-Statistique Canada, « L'emploi et le revenu en perspective », 2008. Conseil canadien sur l'apprentissage, « L'enseignement postsecondaire au Canada : Les attentes sont-elles comblées? », 2009.
5-SCEE: Subvention canadienne pour l’épargne-études de 20 % à 40 %. Selon le revenu net familial rajusté. Montant maximum annuel de 600 $. Montant maximum versé à vie par bénéficiaire de 7 200 $. IQEE: Incitatif québécois à l’épargne-études de 10 % à 20 %. Selon le revenu net familial rajusté. Montant maximum annuel de 300 $. Montant maximum versé à vie par bénéficiaire de 3600 $. BEC: Bon d’études canadien, pouvant atteindre 2000 $ par bénéficiaire, pour un enfant né après le 31 décembre 2003 et dont la famille est financièrement admissible. Certaines conditions s’appliquent. Consultez notre prospectus


Cette semaine
L’haptonomie, rencontrer bébé avant la naissance

L’haptonomie – développée par Frans Veldman, médecin néerlandais - est la « science de l’Affectivité ». 

Les 5 conseils d’une maman monoparentale

Monoparentales ou non, en couple, divorcées ou en familles recomposées, avec un enfant unique ou une tribu, je croise beaucoup de mamans qui se sentent seules. On tente de faire de notre mieux avec notre propre situation.

Une brosse à dents électrique ou manuelle pour mon enfant?

Tout d’abord, il est important de savoir que l’hygiène dentaire débute dès les premiers jours de la vie de votre enfant.

L’autisme invisible

Pour la majorité des gens, lorsqu’un autiste parle et s’exprime, c’est signe que tout va relativement bien et que la personne a très peu de défis.

Nos Concours

Gagnez le livre Margot et Clémence 'Le Dodo'

Participez pour gagner un livre pour enfant 0 à 2 ans

Pour simplifier l'organisation familiale!
Minimo motivation ludique

Gagnez les nouveaux outils de planification des repas

Gagnez un coffret de produits Attitude

Participez pour gagner l'ensemble familial pour les mains

Commentaires