Finances

Papa, maman, de quoi êtes-vous fiers?

Ma fille n’arrive pas à attacher ses lacets. C’est à la deuxième oreille de lapin que ça se gâte : il y a trop de lacets, pas assez de petits doigts ou l’inverse... Bref, on n’y arrive pas. 

Je dis « on », parce que je me sens autant investie dans la mission de le lui enseigner qu’elle l’est de l’apprendre. 

Puis ce matin, un petit visage radieux au-dessus de ses espadrilles. Ça y est : les boucles de soulier, c’est dans la poche! Elle est tellement fière. Et, entre une maman et son enfant, la fierté, c’est plus contagieux que la grippe en décembre! 

Qu’est-ce qui rend les parents fiers?

En sondant des parents québécois, on a voulu savoir quelle est la plus grande source de fierté pour eux. Sans trop de surprise, la réussite scolaire occupe une place importante au palmarès. Elle arrive au deuxième rang, après l’épanouissement personnel de leur enfant.

En fait, la vaste majorité des parents sondés (73 %) affirment que la réussite scolaire de leur enfant est très importante à leurs yeux. En creusant davantage, on comprend que trois raisons amènent principalement les parents à valoriser le succès scolaire. La conviction que cela ouvrira de plus grands horizons à leur enfant, à long terme, arrive en tête de liste. Viennent ensuite l’espoir que cela leur permettra de bien gagner leur vie et la conviction que l’éducation est le plus beau des héritages. 

« Je suis tellement fier de toi! »

Pour démontrer leur fierté, 83 % des parents optent pour la simplicité : ils disent à leur enfant qu’ils sont fiers. Quel moyen efficace, après tout!

On se laisse parfois emporter dans un tourbillon quand vient le temps de récompenser les efforts de nos petits. Personnellement, je plaide « coupable ». J’ai un trop long historique de systèmes de récompenses démarrés en force et complètement délaissés après quelques semaines. Combien de tableaux d’autocollants ont terminé, inachevés, dans le bac de recyclage!

Et si tout ce que ça prenait pour cultiver une petite graine d’amour-propre chez nos enfants, ce sont quelques mots sincères, prononcés au bon moment? « Tous les efforts que tu as mis à réviser tes mots de vocabulaire me rendent fière ».  « Tu as résolu ce problème plutôt difficile. Es-tu fier de toi? Moi, je le suis! »

Être un parent impliqué, dès maintenant et pour l’avenir

L’implication des parents dans la vie scolaire d’un jeune constitue aussi une stratégie gagnante pour encourager sa persévérance scolaire. Les moyens pour participer activement à cette sphère de sa vie sont nombreux : en supervisant la période des devoirs, des leçons ou encore la lecture, en s’intéressant aux activités parascolaires et sportives auxquels il participe.

N’hésitez pas non plus à parler d’avenir avec votre enfant. Comment entrevoit-il son cheminement scolaire? Sait-il quelles études sont requises pour exercer le métier de ses rêves? De votre côté, avez-vous commencé à penser au financement de ses futures études? Investissez-vous des sommes dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) en prévision de cette étape importante de sa vie? 

Quand ma fille décrochera son diplôme, la fierté de son premier lacet noué avec succès sera bien loin derrière. Je l’aurai certainement oublié! Mais, j’aime bien penser que c’est au fil de petites victoires comme celle-là qu’elle apprend la persévérance et qu’elle se prépare pour des réussites encore plus éclatantes! 

Publication initiale juin 2017


Source

Sondage réalisé par CROP pour le compte de Kaleido : Fierté et implication des parents envers leurs enfants (19-22 janvier 2012, par le biais d’un panel web, auprès de 1 000 Québécois)

Kaleido

Kaleido sont pionniers de leur domaine. Ils ont contribué à la naissance du régime enregistré d’épargne-études – le REEE. Ils ont fait de l’épargne-études leur spécialité, et ce, depuis 1964. Mais au-delà d’offrir un produit financier – aussi merveilleux soit-il! – ce qui les anime c’est la conviction que chaque enfant peut se réaliser à son plein potentiel. Suivez les sur les réseaux sociaux!  Facebook  Instagram  Twitter  LinkedIn  YouTube 


Cette semaine
Six questions pour faire la lumière sur la dermatologie en ligne

La télémédecine fait désormais partie du quotidien des familles québécoises. Mais quel est le niveau d'efficacité de cette pratique? Dre Émilie Bourgeault, dermatologue chez DermaGo.ca, nous donne son point de vue. 

La plagiocéphalie - syndrome de la tête plate

« Encore trop de bébés à la tête plate » selon l’article sur le sujet de la plagiocéphalie paru à l’automne 2017 dans le journal La Presse. Les récentes études sur cette condition clinique du nourrisson sont unanimes, pour éviter le port du casque (orthèse crânienne) le dépistage de la plagiocéphalie doit se faire très tôt.  

10 raisons de leur faire des câlins

Le 21 janvier, c’est la Journée internationale des câlins et plus que jamais on en a tous besoin! C’est le moment parfait pour devenir un peu gaga et se raconter tous ces petits riens qui nous explosent le cœur et nous poussent à étreindre nos enfants, peu importe leur âge!

L'attachement et le détachement parent-enfant

Est-ce que je vais rendre mon enfant dépendant si je le prends dans mes bras? Voilà la question que j’ai reçue d’une lectrice. Son bébé d’un an traverse une phase très « maman » ; elle se demande comment gérer la situation.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires