Enfant

Notre enfant nous interrompt tout le temps!

Avez-vous l’impression de ne jamais finir une phrase? Est-ce que vos amis trouvent que c’est difficile de parler avec vous depuis que vous avez des enfants? Voici comment aider votre enfant à attendre son tour.

Il y a des enfants qui n’ont même pas l’air de se rendre compte quand les autres parlent. On ne sait jamais vraiment si c’est parce que les conversations de grands ne les intéressent pas du tout ou s’ils sont trop pressés de raconter leurs aventures. Dans tous les cas, ils n’ont pas du tout peur de déranger et… ça dérange! Comment faire pour que notre enfant comprenne qu’il ne faut pas interrompre les autres, sans lui donner l’impression que ce qu’il a à dire est sans importance?

Urgence de s’exprimer?

Même si c’est agaçant, on ne peut pas toujours blâmer un enfant d’essayer de s’exprimer. Quand un enfant vit dans une maison où les gens sont très expressifs et communicatifs, ça peut être difficile pour un petit de se tailler une place dans les conversations.

Peut-être que, comme vous lui avez expliqué, il attend la fin des phrases et le silence avant de parler, mais qu’il en trouve rarement. Si c’est le cas, peut-être qu’il portera peu attention au sens de vos phrases et qu’il se lancera dès que quelqu’un reprendra son souffle parce qu’il y verra là une chance d’enfin exprimer ce qu’il a à dire. Comme il se trompera souvent de moment et vous coupera la parole, il donnera peut-être l’impression d’être impoli alors que ce n’est pas le cas.

Si c’est le cas de votre enfant, vous pouvez trouver un compromis. Vous pouvez par exemple prendre le temps de l’écouter entre deux idées quand vous voyez qu’il attend son tour, étant donné que vous savez mieux identifier les moments de pause que lui. Parfois, les efforts de patience des enfants ne paient pas et ça ne les aide pas à mettre vos conseils en application. Il faut savoir leur donner une petite chance de parler, quitte à expliquer aux autres adultes qu’en lui donnant une petite place, on pourra éventuellement reprendre la conversation.

Ou impertinence mal contrôlée?

Pour certains enfants, les conversations des adultes ne comptent pas. C’est un peu comme un bruit ambiant. Ils ne pensent même pas que c’est mal d’interrompre parce qu’ils ont quelque chose à dire, que c’est important et que les parents pourront bien continuer à parler quand leur message aura été passé. Ces enfants arrivent de nulle part, répètent leur propos jusqu’à ce qu’on leur réponde et s’en retournent faire ce qu’ils avaient à faire. Souvent, les parents interrompent la conversation pour répondre parce qu’ils savent que leur enfant n’abandonnera jamais et que ce sera vite terminé. C’est là qu’est l’erreur.

Parce que les parents interrompent leur conversation aussi facilement, les enfants se disent que les conversations ne sont jamais bien importantes de toute façon et répètent l’expérience. C’est peut-être plus simple pour vous de le laisser parler et plus satisfaisant pour votre enfant, mais c’est franchement irritant pour votre interlocuteur, surtout si ça arrive souvent. Cette personne qui essaie de parler normalement avec vous a beau comprendre que les enfants sont les enfants, elle finira par avoir l’impression de ne pas vous intéresser du tout après plusieurs interruptions. Mieux vaut donc trouver une façon d’expliquer à cet enfant que quand les autres parlent, il faut écouter… et attendre son tour.

L’importance d’écouter

En plus de lui donner toute votre attention quand c’est son tour de parler et de ne lui prêter aucune attention quand votre enfant essaie de vous interrompre, vous pouvez essayer quelques trucs. Par exemple :

  • Jouez avec des walkies-talkies. Avec un walkie-talkie, on n’a pas le choix d’attendre son tour avant de parler.
  • Donnez-leur envie d’écouter les adultes pour d’autres raisons. Parce que leur oncle a une expression comique qu’il utilise souvent, par exemple, ou parce qu’ils vont peut-être parler des cadeaux de son anniversaire…
  • Si son habitude de vous interrompre est vraiment un problème, donnez-vous le droit de parole avec un objet. Tant que vous ne lui aurez pas donné un ourson, par exemple, il devra attendre avant de parler.
  • Prenez l’habitude de faire un tour de table pendant les repas pour que chacun ait sa chance de parler et que vous aussi, vous preniez l’habitude de l’écouter.

C’est vrai qu’on a tendance à moins écouter nos enfants quand ils nous coupent la parole. Ils deviennent, eux aussi, un bruit ambiant. En essayant ces quelques trucs et en prenant l’habitude de tous se respecter pendant les conversations, votre enfant ne s’imposera plus aussi souvent ce qui rendra votre vie de famille plus agréable, et l’aidera beaucoup à se faire accepter à l’extérieur de la maison.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Cette semaine

Nos Concours

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires