Enfant

L'instinct des enfants

« On ne partira pas tant que tu n'auras pas donné un bec à ton oncle! » Que devrait-on faire et éviter afin d'encourager nos enfants à suivre leur instinct?

Quand on oblige son enfant à faire des câlins et donner des bisous, à flatter un chien qui ne lui inspire pas confiance ou quand on offre des choses à notre jeune neveu en cachette de ses parents, on peut avoir un impact négatif sur son instinct, sur sa prise de décision et sur sa relation avec ses parents sans même s'en rendre compte. Voici quelques trucs pour aider les enfants à s'épanouir en société, en toute sécurité.

La personnalité

Certains enfants ont de la facilité à communiquer avec les autres. Ces enfants-là savent différencier les proches des étrangers, adoptent naturellement des comportements appropriés selon les circonstances et, avec un peu d'aide de leurs parents, s'en sortent souvent bien socialement.

D'autres sont plus timides et ont peur de ne pas réussir à différencier les « gentils » des « méchants ». Certains ne savent pas quand vouvoyer et quand tutoyer et ils préfèrent observer les autres avant de prendre leur courage à deux mains et dire quelque chose qui attirera l'attention de tous ceux qui l'entendront. Les forcer pourrait non seulement empirer leur état de gêne, mais pourrait aussi réduire l’importance de tous les efforts qu’ils faisaient jusqu’à présent pour intégrer les notions de bienséance que vous avez passé des années à leur apprendre. Votre enfant a peut-être naturellement tendance à croire, comme Paul Eluard, qu’« il faut peu de mots pour exprimer l’essentiel ».

Les réflexes

Si votre enfant a peur des chiens, c’est peut-être pour une bonne raison. Il a peut-être vu un chien méchant à la télévision, peut-être qu’il trouve qu’ils ont de grandes dents ou il en a peut-être entendu un grogner de très près. De même, s’il a peur des étrangers, ou même de certains proches, il a peut-être ses raisons qui sont probablement difficiles à expliquer. Il ne se sent pas bien en présence de ces personnes. Évidemment, si c’est son oncle, il est normal de vouloir accélérer un peu les choses, mais en général, de laisser son enfant apprendre tranquillement à apprivoiser les nouvelles personnes qu’il rencontre et leurs animaux de compagnie est tout à fait approprié. Vous pouvez bien sûr lui expliquer comment approcher un chien que l’on ne connaît pas et lui expliquer qui sont ces étrangers qui arrivent chez vous, mais le pousser à poser des actions qu’il ne souhaite pas ne l’encouragerait qu’à ne pas faire confiance à son point de vue et, éventuellement, il pourrait même se mettre lui-même en danger en votre absence par peur de vous décevoir.

L'adulte copain

Il peut être tentant de manger du chocolat en cachette, de sortir sans demander la permission et de sauter sur le divan quand maman ne regarde pas, mais la tante cool et l’oncle permissif pourraient compromettre l’autorité parentale et donner envie à l’enfant de répéter l’expérience en son absence. Si vous avez la ferme intention d’être un jour le confident parfait, assurez-vous que l’enfant comprenne bien que c’est juste pour une fois et que le reste du temps, il doit faire ce que ses parents lui ont dit de faire. Il est probable que ce ne soit pas clair puisque cette compréhension particulière n’arrive en général que vers l’âge de 12-13 ans.

Les enfants en qui on place notre confiance ont habituellement envie de la garder. Si votre enfant hésite, est inquiet ou est timide, prenez le temps de lui parler souvent afin qu’il ait le plus d’information possible et qu’il puisse tirer ses propres conclusions. Il comprendra mieux, aura plus de facilité à faire des liens et sera moins influençable plus tard, parce qu’il aura confiance en son propre jugement.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Les mots de Passe-Partout : pour apprendre en s’amusant

Cette émission jeunesse a marqué plus d’une génération, nous sommes nombreux à avoir grandi en compagnie de Passe-Montagne, Passe-Carreau et Passe-Partout.

20 cabanes à sucre familiales

Puisque le goût de l’érable coule dans nos veines, allons s’en pourlécher les babines encore cette année! Voici des suggestions de cabanes à sucre dans toutes les régions du Québec.

Le RQAP : plus flexible que jamais

Présenté par le Gouvernement du Québec.

Saviez-vous que le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) vous permet de concilier encore plus facilement vos responsabilités familiales et professionnelles? 
 

Sarah-Jeanne Labrosse raffole de ces produits pour bébé

Dans un monde où la peau délicate des tout-petits demande une attention particulière, les soins Mustela émergent comme un phare de confiance offrant des produits qui évoquent la tendresse et le réconfort d’un câlin.