Enfant

Stress, pleurs et adaptation chez l’enfant

Vous allez chercher votre garçon de 5 ans à la maternelle. L’enseignante vous dit à quel point tout se passe bien à l’école. Il est un garçon souriant, serviable et travaillant.

Cependant, depuis l’entrée scolaire, votre garçon fait des crises le soir à la maison, et ce, sans raison apparente. Il semble être revenu dans sa phase du « terrible two ». Il répond non à tout et ne collabore pas à vos demandes. Il se met en colère facilement et fait des crises de pleurs qui ne se terminent plus. Que se passe-t-il dans la tête et dans le corps de votre enfant?

Vous avez passé un super samedi avec votre fillette de 7 ans. Cours de natation en matinée, fête d’amis en après-midi et souper de famille en soirée, mais tout se gâte au moment de la routine du coucher. Elle ne collabore pas, crie, hurle et pleure « pour rien ». Vous vous dites qu’elle est fatiguée, mais vous ne savez pas comment la consoler.

Voici le quotidien de plusieurs familles au Québec.

Surcharge émotionnelle

Tous les enfants sont stressés en finissant une journée d’école ou d’activités. Ils vivent une surcharge émotionnelle. Ils ont eu à faire face à plusieurs contraintes, à interagir avec des personnes qu’ils connaissent peu et à résoudre des problèmes par eux-mêmes. À cela s’ajoute des semaines bien remplies avec la majorité des deux parents qui travaillent à temps plein, l’école, le service de garde, des activités parascolaires et sportives, les devoirs et leçons, etc.

Les crises en soirée font partie d’un processus d’adaptation où le corps a besoin de se décharger de ses tensions. L’enfant accumule des tensions tout au long de sa journée ou de ses activités. Lorsqu’il dépasse sa capacité à s’adapter aux tensions, son besoin de décharge devient presque une question de survie afin de s’adapter. Certains facteurs peuvent participer à augmenter le niveau de stress chez l’enfant: la perte de contrôle, la nouveauté, l’imprévisibilité, la menace à l’estime de soi, l'anticipation de conséquences négatives, etc.

Surmonter le stress

Le stress est une réaction physiologique et un débalancement de l’équilibre du corps qui est perçu comme étant menaçant pour la personne. Dans ce cas, l’individu a seulement trois réponses possibles : attaquer, fuir ou figer. Quand ni l’action ni la décharge ne sont possibles, l’émotion est refoulée. Le corps reste en tension et sous stress pouvant ainsi entraîner des désordres psychosomatiques, affectifs ou comportementaux.

Les larmes sont une réaction normale et adaptative du système nerveux autonome qui entraîne la production d’analgésiques naturels réduisant la douleur. Ces larmes sont donc un allié nous aidant à mieux gérer les émotions désagréables. En pleurant, l’enfant se relâche et son système nerveux procède à un retour au calme. Il est donc essentiel d’autoriser, d’accueillir les pleurs et les émotions sous-jacentes de votre enfant.

De plus, il est important d’entraîner les enfants à vivre des moments d’apaisement en dehors des périodes de crise afin de les aider à s’adapter aux différents événements de la vie.

Agir en prévention
  • Créer des moments dans la journée qui permettent d’avoir des transitions de retour au calme
  • Faire des activités calmes à quelques moments durant la journée (ex. : lecture, bricolage, coloriage, lego, etc.)
  • Manger en famille
  • Anticiper un plaisir (ex. : collation spéciale, activité familiale)
  • Avoir des moments où chaque membre de la famille se retrouve seul avec lui-même
  • Laisser l’enfant faire des choix gagnants
  • Avoir des rituel
Des outils pour retrouver son calme

Se faire des câlins car ceci libère l’ocytocine, l’hormone de l’attachement et diminue le cortisol, l’hormone du stress (parfois seulement quelques minutes suffisent)

  • Respirer profondément avec le ventre
  • Faire rouler une balle sous les pieds
  • Faire des massages
  • Bouger, courir dehors, faire une promenade
  • Boire un verre d’eau
  • Faire du mini-trampoline, sauter sur place
  • Mettre de la musique relaxante

Il est important d’agir en prévention afin de doser le stress au quotidien. Cependant, à certains moments, l’enfant aura à vivre ou à liquider ses tensions afin de lui permettre d’entamer un processus d’adaptation.

Au besoin, un psychoéducateur ou un psychologue peut vous guider dans les interventions à mettre en place en prévention ou en apaisement pour le bien-être votre famille au quotidien.

Enoya

Clinique pédiatrique

Enoya est une clinique pédiatrique privée qui offre des services professionnels de qualité en ergothérapie, physiothérapie, psychologie, neuropsychologie, nutrition, orthophonie, psychoéducation, travail social et éducation spécialisée. Les services s’adressent aux enfants âgés de 0 à 18 ans et à leurs parents résidant principalement dans les régions de Québec, Portneuf et Chaudière-Appalaches. Les professionnels œuvrant à la clinique Enoya ont à cœur d’offrir des services qui s’appuient sur le travail d’équipe en collaboration avec les différentes personnes qui interviennent auprès de l’enfant (ses parents, le personnel du milieu de garde ou de l’école, le médecin, les autres professionnels consultés, etc.). L’équipe étant formée de plusieurs cliniciens, ils ont la possibilité de travailler en multidisciplinarité et de conjuguer leurs expertises dans un but commun : aider l’enfant.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin, jour 10 présenté par : Schwiing

Concours de Noël 2018, jour 10 présenté par : Schwiing

Nos Concours

Découvrez la douceur Johnson’s

Nouvelle gamme pour la peau délicate des nouveau-nés

Vivez la magie des fêtes au Zoo Ecomuseum!

Venez rencontrer la faune du Québec dans un cadre naturel et enchanteur

Commentaires