Couple/Sexualité

L'amour, c'est santé!

Nous sommes des mamans (ou des futures mamans), certes. Mais nous sommes d'abord et avant tout des femmes épanouies et amoureuses. Pour que la flamme de notre amour brûle toujours, il faut l'entretenir. Quel plaisir, tout de même! Plus encore, une sexualité épanouie nous tiendrait en bonne santé. Une pierre, deux coups. Génial! Explications du phénomène!

Encore les hormones!

Le flot fluctuant des hormones durant l’amour est responsable des bénéfices psychologiques récoltés. Durant les ébats, et en particulier au moment de l’orgasme, le cerveau produit de l’ocytocine, une hormone également diffusée lors de l’accouchement et de l’allaitement. L’ocytocine aussi appelée « hormone du bien-être » permet, entre autres, de faire baisser le taux sanguin des hormones de stress. Voilà peut-être la clé de l’effet apaisant ressenti lors des rapprochements! Mais sans les endorphines – véritables antidépresseurs naturels et hormones presque euphorisantes, le septième ciel n’est pas atteint. « Conjuguées à l’ocytocine, elles possèdent un effet antalgique (antidouleur) jusqu’à 200 fois plus puissant que la morphine chimique! », note le magazine européen Marie-France dans son édition de septembre 2004.

Effets positifs des câlins pour le couple... et pour soi!

  • Image positive de soi retrouvée
  • Confiance en soi et en son pouvoir de séduction
  • Complicité accrue
  • Évacuation des tensions
  • Sexualité épanouie
  • Meilleure humeur
  • Coupe-faim efficace
  • Grand brûleur de graisses

L’énergie redoublée des amants, même si la fatigue les cloue habituellement au lit dès que les petits roupillent, vous étonne? Ce serait l’effet d’une autre substance – la phényléthylamine- qui « a la précieuse faculté de lever nos inhibitions, suscitant optimisme, euphorie et énergie débordante ». Vivifiant, l’amour! Mais les effets ne sont pas terminés! À croire que le corps exulte encore plus qu’on le croyait durant une séance de câlins intensive. La sérotonine – eh oui, une autre hormone sécrétée dans le feu de l’action – assurerait la régularité des rythmes biologiques, à commencer par le sommeil, en plus d’agir comme modérateur de l’humeur. Il y aurait donc une explication biologique un peu moins romantique que de croire que c’est le total bien-être qui nous fait dormir si bien après l’amour…

8 habitudes des couples heureux
  1. Faire plaisir à l’autre 
    Petites ou grandes attentions, un simple geste fait tellement plaisir. Aimez-vous! Gâtez-vous! 
  2. S’inventer des rituels
    Pour certains, ils se retrouvent au resto en tête à tête à l’heure du lunch. D’autres suivent des cours ensemble en soirée. Des couples s’inventent des rituels et des habitudes pour célébrer leur anniversaire… À vous d’en imaginer un à votre image! 
  3. En sécurité, mais en liberté
    On a confiance en l’autre et on respecte sa liberté. Ensemble, c’est bien. Mais faire des activités avec notre propre cercle d’amis est aussi agréable. 
  4. Vive la communication!
    Cap sur la franchise et l’ouverture. Certains couples, pour les sujets délicats ou sources de conflits, s’écrivent des courriels. Efficace pour éviter les prises de bec! 
  5. Tourner vers l’autre (et non s’en détourner)
    Côte à côté, on voit le même paysage. Dos à dos, nos horizons sont totalement différents. Vaut mieux regarder dans la même direction! 
  6. Avoir des projets communs 
    Les rêves entretiennent la magie et l’espoir. Que ce soit un grand voyage, un déménagement, la construction d’un chalet, la rénovation d’une pièce, etc. Simples ou d’envergure, on n’a jamais trop de projets! Et en parler avec son conjoint, c’est déjà un pas vers la concrétisation!
  7. Plus de plaisirs
    Plutôt que de chercher à résoudre les problèmes, si vous vous penchiez sur d’abord sur tous les plaisirs et les bonheurs qui vous entourent? Effet positif garanti!
  8. De l'intimité s.v.p.!
    Des moments intimes, secrets et « rien qu'à nous » permettent de se retrouver comme couple et de rapprocher en toute quiétude... À vous de trouver votre intimité!

Le grand cocktail biochimique qui s’opère en nous provoque aussi une dépense énergétique considérable, surtout si on sait qu’un simple « french kiss » brûle environ 12 calories en mettant en mouvement pas moins de 29 muscles et que les ébats amoureux brûlent entre 200 et 500 calories… à la demi-heure! Pendant l’orgasme, le rythme cardiaque grimpe de 80 à 160 battements par minute, soit l’équivalent de monter trois étages… en plus plaisant, avouez-le! Allez, vite… tous au lit!

Autres études piquantes…
  • Il serait plus facile de passer une semaine sans faire l’amour que vingt-quatre heures sans dépenser un sou (source : Le Monde).
  • Une enquête française menée au début de l’année 2007 montre que les deux tiers des Français disent faire l'amour au moins une fois par semaine et 6 % tous les jours.
  • Une étude américaine souligne que faire l’amour entre trois et quatre fois par semaine diviserait par deux les risques de crise cardiaque et d’attaque cérébrale.
  • À la suite d'un sondage de l’Association des sexologues du Québec, on apprend que l’élément principal pour une bonne relation de couple serait la communication (57,7 %). Suivent l’intimité (16,1 %), les projets de vie communs (13,0 %) et l’absence de conflits (5 %). Seulement, 7 % considèrent que des relations sexuelles fréquentes contribuent à vivre une relation de couple satisfaisante!
  • Les fabricants de cellulaires au Japon ne savent plus quoi inventer. Un désir d'enfant? Le téléphone portable se met à sonner quand arrive la période la plus propice pour faire l'amour, en fonction du cycle menstruel de sa propriétaire. Quoi encore? (source : AFP)
  • Le cerveau réagit à l'argent de la même manière qu'il le fait au lit lorsque vient le temps de faire l'amour, ce qui peut mener à un manque de jugement. Selon une étude menée à l’Université Stanford en Californie, le sang monte rapidement dans la partie du cerveau qui contrôle les émotions liées au plaisir lorsque les sujets négociaient des obligations et des actions. Cette partie du cerveau est la même qui fait ressentir le plaisir lié à l'orgasme, que celui lié à la sensation provoquée par la cocaïne ou par la conclusion d'une bonne transaction boursière, selon le chercheur. (Bloomberg)
  • Selon un psychologue de l’Université de Paisley au Royaume-Uni, il semble que faire l'amour dans les 24 heures précédant un test diminuerait le niveau de stress.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires