Blogues

Les jeux vidéo, c’est oui ou c’est non?

On lit parfois que les jeux vidéo sont responsables de tous les maux des jeunes : la violence, la solitude, la sédentarité et les mauvais résultats scolaires. Qu’en est-il vraiment?

Pour les parents qui ne connaissent que Candy Crush, les jeux vidéo ne semblent pas être une idée très brillante pour divertir les enfants. Pour les parents qui n’entendent parler de jeux vidéo que quand il y a une fusillade aux États-Unis, ces jeux ont une mauvaise influence sur les jeunes, les rendent sédentaires et les coupent du monde. Pourtant, la réalité de ce type de jeu est bien plus complexe et il est important d’en saisir les nuances.

De toute évidence, pour les jeux vidéo comme pour tout le reste, les enfants ont besoin des adultes pour faire des choix éclairés et doser leur utilisation. Voici donc un survol de cette activité désormais incontournable qui vous aidera à accompagner votre enfant dans ses quêtes.

Les types de jeux

D’abord, il faut savoir que l’univers des jeux vidéo est aussi vaste que celle du cinéma et des jeux de société. Il existe des jeux indépendants, des jeux d’action, des jeux d’horreur et des quêtes mythiques, en plus des petits casse-têtes rapides. Certains jeux proposent des mondes ouverts que les joueurs peuvent parcourir pendant des heures, d’autres offrent de petits chapitres qui délimitent bien le temps de jeu et d’autres encore, comme Plants vs Zombie, permettent aux enfants de jouer quelques minutes à la fois.

Vous pouvez donc très bien choisir des jeux qui ne demandent pas trop de temps et éviter les mondes ouverts si vous pensez que vos enfants ne sauront pas s’arrêter. D’ailleurs, si vous ne voulez pas choisir à leur place, ou s’ils insistent sur un titre en particulier, établissez une période de temps maximale par jour variant de 45 à 60 minutes selon l’âge de votre enfant.

Les aspects négatifs

S’il est vrai que les amateurs de jeux vidéo sont moins actifs à l’extérieur de la maison que les jeunes sportifs, ils n’ont pas moins de vie sociale pour autant. Maintenant, avec les casques d’écoute et les jeux multijoueurs, ils jouent entre amis, ils apprennent la coopération et leur contact n’est pas moins constructif que s’ils jouaient à des jeux de société, par exemple.

Il faut tout de même que les parents surveillent le comportement de leur enfant. Un enfant sensible à la violence ne devrait pas jouer plusieurs heures par jour à des jeux de guerre. Il ne devrait pas non plus jouer à des jeux qui ne sont pas de son âge. D’ailleurs, Éducaloi explique le classement des jeux vidéo sur son site web. Prenez le temps de vérifier le contenu d’un jeu avant de l’acheter et tentez le plus possible d’opter pour des jeux au contenu recherché, avec un bon scénario et une qualité esthétique acceptable.

Si vous avez peur de ne plus voir votre adolescent qui s’enferme dans sa chambre pour jouer, vous pouvez toujours chercher des jeux auxquels vous pourrez jouer ensemble. Vous verrez ainsi ce qu’il aime, vous vous rapprocherez et vous en apprendrez un peu plus sur ce qui existe sur le marché et sur la qualité et le type de jeux que votre enfant connait. Vous pourrez peut-être même lui apprendre un truc ou deux avec le temps.

Alors… c’est oui ou c’est non?

C’est oui! Dire qu’on ne veut pas que notre enfant joue à des jeux vidéo, c’est un peu comme dire qu’on ne veut pas qu’il écoute de films. Plutôt que de refuser catégoriquement qu’il s’y intéresse, mieux vaut faire de bons choix avec lui et l’accompagner dans ses jeux en ligne afin qu’il joue en toute sécurité.

Les jeux vidéo ne sont plus qu’une simple activité de fin de semaine. Pour beaucoup de jeunes qui s’y connaissent, c’est même un choix de carrière. C’est la motivation qu’il fallait pour qu’un étudiant sur le point de décrocher se lance dans le dessin 3D ou qu’il apprenne des langages de programmation. C’est un véritable champ d’intérêt qui développe l’apprentissage de la coopération, les stratégies de résolution et l’agilité mentale. Oui, il existe des cas pathologiques de dépendance et il y a de mauvais jeux pour les enfants, mais c’est pour cette raison que les parents doivent ajouter leur grain de sel dans cette occupation bien de son temps.

C’est entre autres ce que cette nouvelle chronique vous aidera à faire, en suggérant des titres et en vous parlant des nouveautés sur le web et sur les consoles. Il y a tant à dire!

Techno Maman

Diplômée en communication publique à l’Université Laval, Anne Costisella est une véritable passionnée des jeux vidéo, applications et autres gadgets. Ancienne globe-trotteuse, elle vous parle désormais de son portable pour vous donner des idées de jeux et vulgariser la technologie. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.


Cette semaine
Ménage de votre garde-robe

Vos tiroirs ont peine à ouvrir et votre penderie est sens dessus dessous, c’est le temps d’affronter ce chaos une fois pour toutes et de faire le grand ménage. Mais par où commencer?

Donner le bain à bébé

Le bain permet bien sûr de laver votre bébé, mais c'est aussi un super moment de détente, de plaisir et de complicité.

10 points positifs d'être parents d'un enfant unique

Avoir un enfant unique a longtemps été perçu négativement, et encore aujourd’hui. Pourtant, les enfants uniques sont de plus en plus nombreux alors que la carrière et le désir de liberté prennent de plus en plus d’importance dans la vie des parents.

Stimuler le cerveau des enfants

Le cerveau se transforme à mesure qu’on apprend et a besoin d’une belle variété d’activités pour se développer de manière équilibrée. Voici les meilleures activités à proposer à notre enfant.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau chez Little Yogi

Participez pour gagner 100$ chez Little Yogi

Gagnez La Trousse Masque Hyaluronic2 de IDC+

Participez pour gagner une trousse de produits pour femmes

Commentaires