Blogues

Redonnons le contrôle de la rue aux enfants

J’habitais la rue de L’Anse, une rue remplie d’enfants dans les années 90 qui avait la cote à L’Épiphanie. Chaque maison ou presque avait des enfants.

À tous les jours, on entendait des jeunes rire, crier, pleurer, se chicaner, s’obstiner et rire encore.

À ce temps-ci de l’année, les cloches pieds se faisaient aller, la rue ressemblait à une cour d’école. Deux buts, des bâtons de hockey, un pogo-ball, deux trottinettes, des tas de craies pour se faire des marelles. On droppait nos mitaines dans le milieu de la rue pour sauter dans la corde en chantant Crème-à-la-glace-limonade-sucrée…

Les voitures ne roulaient pas vite et si elles avaient roulé trop rapidement, elles auraient frappé un but de métal sur leur beau char neuf alors, dans la rue de L’Anse, les voitures ralentissaient. Les enfants avaient le contrôle de la rue et c’était le bonheur. Vers 17h, certains parents revenaient travailler, ils nous envoyaient un bisou et rentraient faire le souper. Nous restions dehors à chanter As-tu-déjà-monté-dans-une-échelle-quelle-couleur-était-elle-sans-regarder-sur-toi-ni-sur-les-autres. Il n’y avait pas d’adulte dans la rue qui réglait nos chicanes ou surveillait, nos parents faisaient le souper et nous appelaient pour aller manger…

À tous les étés, je suis nostalgique de ma rue de L’Anse, j’aurais aimé que mes enfants vivent les années 90. Comme maman, je ne vis plus sans inquiétude à laisser mes enfants seuls dans la rue. Les enfants y sont tellement rares que d’en croiser un me rend presque inquiète. Je me demande s’il est perdu, s’il a besoin d’aide, s’il cherche sa maison. Les voitures regardent moins, c’est si rare de voir apparaitre une corde à danser au coin d’une rue. Les enfants ne font plus partie du paysage.

Ils ne se regroupent plus en masse pour jouer, pour être visibles. Je dois me parker dans la rue pour surveiller les miens avec leurs vélos, je le vois, les gens tournent et font le saut de les voir. LES GENS FONT LE SAUT DE VOIR DES ENFANTS JOUER DANS LA RUE, vous rendez-vous compte ?!?! Chaque enfant est dans sa cour avec sa piscine, son carré de sable et ses parents. Le bonheur ne goûte plus le même, l’été n’a plus la même saveur.

Je me questionne comme parent…  De quelle façon est-ce que nous pourrions faire retourner la roue dans l’autre sens ? En deux petites décennies de rien du tout, les rues et les parcs se sont vidés. Ça prend des dos-d’âne pour faire ralentir les voitures alors qu’avant, étrangement, c’était mes amies et moi qui jouions dans la rue qui servaient de flag pour faire ralentir les ados qui roulaient trop vite.

Je nous questionne aussi comme société à savoir s’il faudrait réglementer le plaisir. Les gens fonctionnent maintenant par motivateur, par pancartes, par règlements municipaux. Cet été, j’aimerais redonner le contrôle de la rue à mes enfants et leurs amis. J’aimerais que ce soit logique, que je puisse faire le souper pendant que mes enfants trottinent dans la rue en dessinant sur l’asphalte sans que je sois inquiète pour leur sécurité. J’aimerais que ce soit normal que les amis se disputent dans la rue, se crient après, fassent un compromis et trouvent une solution seuls, sans parent pour jouer au médiateur…

J’avoue, je suis entre deux chaises, entre deux générations, entre l’enfance que mes enfants vivent et celle que j’ai vécue, je cherche la bonne chaise, je cherche le juste milieu, celui qui n’existe pas parce que ma rue de l’Anse des années 90 était parfaite, c’est la société autour qui a changé et qui n’est plus la même…

Et si cet été, tranquillement, ensemble nous redonnions le contrôle de la rue aux enfants ? Peut-être pas toute en même temps pour ne pas donner un choc à la société mais peut-être en retournant doucement la roue de bord ? Pour que l’été retrouve sa déstructure et sa flexibilité qui rendait le bonheur tellement facile, tellement simple, tellement toute…

Geneviève Jetté

Éducatrice à l’enfance de profession, bricoleuse, amoureuse et passionnée de littérature jeunesse, Geneviève est la maman de Louka (5 ans) et Rémi (2 ans). Sa vie familiale à la maison est teintée de peinture, de dessin, d’aquarelle, de lectures, de thés, de musique et de projets. C’est lorsqu’elle s’est mise à pleurer dans la section littérature jeunesse d’une librairie adjacente au Cegep qu’elle fréquentait que Geneviève a su que le domaine de la petite enfance était l’univers qui lui collerait à la peau pour toute sa vie. Blogueuse pour la boutique Mère Hélène, elle signe aussi Tatouée Maman sur Mamanpourlavie.com et la chronique Consommation dans les revues Bébé Magazine et Grossesse Magazine. Son principal défi : chasser la routine à grands coups de créativité pour rendre le train-train quotidien plus agréable. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le zoo de Granby l'hiver!

Gagnez un forfait famille pour aller au zoo de Granby.

Nos Concours

Commentaires