Bébé

Donner des consignes à un enfant de moins de 3 ans

Pour qu’un enfant écoute les consignes qu’on lui donne, il doit évidemment les comprendre. C’est pourquoi il est important que la communication soit adaptée à son niveau.

On comprendra dès lors que plus l’enfant est jeune, plus les consignes doivent être simples et courtes. Ainsi, plus il vieillira, plus les demandes pourront se complexifier, et vos attentes, par la même occasion, seront plus grandes.

1 an à 2 ans

Ainsi, est-ce que l’enfant âgé de 1 à 2 ans est véritablement en mesure d’écouter une consigne? Oui. Mais il va de soi que celles-ci doivent être simples, concrètes et courtes. De plus, il sera sans doute nécessaire d’accompagner votre directive d’un geste qui permettra à l’enfant de mieux visualiser ce que vous désirez qu’il fasse, particulièrement entre 12 et 15 mois. Par exemple, lorsque vous lui demandez « Assieds-toi », pointez le sol, ou le banc où il doit s’asseoir. À « Apporte-moi le livre », pointez vous-même en direction de l’objet. Vous verrez, après quelques semaines, il ne sera plus nécessaire de faire ces mouvements : l’enfant aura bien assimilé ces consignes de base. « Viens ici », « Donne un câlin », « Va chercher le ballon », sont le genre de consignes auxquelles un enfant entre 1 et 2 ans peut répondre sans problème.

2 ans à 3 ans

Vous croyez que votre enfant fait la sourde oreille à vos consignes et vous ignore? Peut-être n’a-t-il pas compris la directive. Vraisemblablement, les enfants de 2 à 3 ans comprennent des phrases plus complexes que les plus jeunes, mais les subtilités peuvent, surtout au début, leur échapper. Vers 2 ans par exemple, vous devez continuer de demander à votre « terrible two » des choses simples, mais les consignes peuvent désormais compter deux éléments reliés, comme « Apporte-moi ton chandail et tes pantalons », « ton bol et ta cuillère »… Vous pouvez aussi commencer à inclure des termes d’orientation spatiale : « Place ton bol sur le comptoir », « range les blocs dans leur boîte »… Lorsque votre enfant répond enfin bien à ce type de commande, vous pouvez ajouter une autre consigne à la première : « Apporte ton bol et ta cuillère et viens t’asseoir à ta place. »

Il n’écoute pas

Avant de vous fâcher, convaincue que votre enfant refuse de vous écouter, assurez-vous que la directive que vous lui avez formulée n’était pas trop compliquée pour lui. Ainsi, toutes les consignes qui font référence au temps sont complexes pour l’enfant, qui ne comprend pas toujours bien ce concept. Donc, on essaie d’éviter les « avant de », « après », etc. Même chose pour les consignes dans lesquelles vous glissez une condition : « Si tu ranges ton casse-tête, tu pourras sortir un autre jouet… » S’il continue de vous ignorer, voici quelques trucs qui pourraient vous aider.

  • On évite d’intervenir à distance, en montant le volume de notre voix. En effet, l’enfant répondra beaucoup mieux s’il vous voit. D’ailleurs, si vous vous placez au même niveau que lui, en vous penchant et en le regardant dans les yeux, il y a beaucoup plus de chance pour qu’il vous écoute.
  • Invitez-le à répéter la consigne.
  • On privilégie les consignes « positives ». Ce que ça veut dire? Au lieu de commencer une phrase par « Ne fais pas… », on le fait avec un « J’aimerais que tu… » C’est plus agréable pour tout le monde : pour lui, mais aussi pour vous, vous verrez!
  • Soyez constante.
  • Répétez. Oui : il faut répéter, souvent, répéter, avec les enfants, qui ont tendance à oublier ce que vous lui avez demandé. C’est normal. Donc il faut… Ah! Oui : répéter…
  • N’oubliez pas de le féliciter lorsqu’il répond bien à votre consigne.
  • Et souvenez-vous que de donner des règles et des consignes aux enfants, même en bas âge, est très important. En effet, ils ont besoin de balises, et ces limites sont sécurisantes pour eux, quoi qu’ils en disent!
Apprendre par le jeu?

Saviez-vous que jouer est une excellente façon d’initier votre enfant aux consignes et aux règles? En effet, tous les jeux permettent de donner des directives, et celles-ci stimuleront le développement ainsi que la compréhension de votre enfant. De plus, il est facile d’entraîner son enfant à écouter une directive lorsqu’on s’adonne à une activité toute simple. Souvenez-vous que les directives ne doivent pas toujours être reliées au ménage ou à la discipline. Jouer est donc une façon extrêmement positive et amusante d’apprendre à mieux écouter.

  • Lorsque vous lisez un livre avec lui, demandez à votre enfant de vous pointer des objets.
  • Faites une chasse au trésor et donnez-lui des indices-directives : « Regarde sous ton lit »…
  • Invitez-le à vous aider à mettre la table : « Place ton napperon », « Prends les ustensiles »…
  • Cuisiner avec votre enfant est aussi une occasion en or de lui donner de petites consignes.
Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Pour une école en santé

On le sait, aider nos cocos à développer de saines habitudes alimentaires est essentiel pour leur permettre de grandir en santé et de mettre toutes les chances de leur côté en matière de réussite scolaire. 

Bricoler avec des pommes

On va cueillir les pommes, on cuisine les pommes, on mange les pommes, mais saviez-vous qu’on peut aussi bricoler avec des pommes! Voici 4 idées de bricolage à faire avec nos surplus de pommes. 

12 recettes pour cuisiner les pommes

Une fois qu’on a cueilli tout plein de pommes, il faut soit les manger nature, soit les apprêter! Et comme il est plutôt difficile de manger tant de pommes, voici des recettes pour les cuisiner.

Nos 15 adresses préférées pour aller aux pommes

Les enfants raffolent des pommes qu’ils ont cueillies et leur joie est belle à croquer. Voici quelques endroits où vous pourrez mordre dedans à pleines dents avec eux.

Nos Concours

Gagnez votre habit de neige Souris Mini

Participez pour gagner un prix d’une valeur de 500$