Bébé

Les allergies et intolérances aux protéines bovines

Pour certains bébés, les protéines bovines contenues dans les préparations lactées peuvent être difficiles à digérer, voire même néfastes. Voici tout ce qu’il y a à savoir au sujet des allergies aux protéines bovines.

Pour un bébé, la consommation de lait est presque aussi importante que l’air qu’il respire. Que peut-on faire alors quand il est allergique au lait qu’on lui donne? C’est le cas des bébés qui sont allergiques ou intolérants aux protéines bovines dont les parents doivent jongler avec des impératifs alimentaires bien particuliers.

Qu’est-ce que l’allergie aux protéines bovines?

La vraie allergie aux protéines bovines est une réaction des bébés à tous les produits bovins. Cette réaction peut se produire pendant l’allaitement, parce que la mère a consommé des viandes ou du lait qui contiennent des protéines bovines, ou en buvant la plupart des préparations pour nourrissons. C’est une affection très rare qui persiste au-delà du premier anniversaire des enfants et qui peut causer un choc anaphylactique.

Toutefois, la plupart du temps, selon Julie Martin, infirmière à la clinique de médecine familiale l’Envolée, c’est une intolérance aux protéines laitières qui cause des symptômes similaires à l’allergie aux protéines bovines. Pour s’en assurer, les médecins retirent les produits laitiers comme le lait, le fromage et le beurre de l’alimentation des bébés qui en présentent les symptômes. Si les symptômes persistent malgré les changements apportés à l’alimentation, les familles sont référées à des allergologues qui investigueront davantage.

Il existe aussi une intolérance aux protéines bovines. Heureusement et contrairement à l’allergie, cette intolérance n’est pas permanente et se résorbe le plus souvent entre 18 et 24 mois, parfois avant. Celle-ci, comme l’intolérance aux protéines laitières, ne cause que des inconforts, mais jamais de choc anaphylactique.

Comment savoir si c'est une intolérence ou une allergie aux protéines bovines ?

La gravité des symptômes varie un peu selon les enfants, mais les intolérances présentent généralement les mêmes symptômes. D’abord, un bébé intolérant aux protéines bovines ou au lactose aura des symptômes gastro-intestinaux comme des vomissements, de la diarrhée, des coliques, des douleurs au ventre, du mucus dans les selles et de la constipation. Il peut aussi avoir de la difficulté à respirer et avoir le nez bouché, comme s’il avait un rhume en permanence. Certains bébés ont aussi des retards de croissance et dans leur prise de poids. Les bébés peuvent aussi être plus irritables et avoir des taches sur la peau ou des boutons qui piquent.

Dans le cas d’une allergie, les symptômes sont similaires, mais l’enfant risque d’enfler et de faire un choc anaphylactique. En plus, il n’arrêtera pas de présenter ces symptômes après l’âge d’un an à deux ans.

Si vous soupçonnez que votre enfant fait une intolérance ou une allergie aux protéines bovines, parlez-en rapidement à votre médecin. Après avoir discuté des symptômes, il vous confiera peut-être à un allergologue qui lui fera passer des tests supplémentaires et confirmera si vous devez apporter des changements majeurs à son alimentation.

Quels aliments doit-on éviter en cas d'allergie ou d'intolérence aux protéines bovines ?

Si votre enfant souffre réellement d’une allergie aux protéines bovines, vous devrez retirer toutes ces protéines de son alimentation que ce soit directement ou par le biais de votre assiette, si vous l’allaitez. Pour commencer, vous devrez remplacer le lait de vache par un autre lait. Il arrive souvent que les autres laits de ruminants provoquent des allergies chez les enfants allergiques au lait de vache. Vous devrez donc peut-être vous tourner vers des préparations lactées spécialisées. Le lait Neocate, par exemple, est un lait sans protéines bovines qui peut être prescrit à votre bébé par votre médecin.

Vous devrez éviter de manger du bœuf, du veau, ainsi que certaines gélatines. Vous devrez également éviter les aliments dont l’étiquette affiche l’un de mots suivants : Alpha-lactalbumine, babeurre, bêta-lactaglobuline, beurre, caillé, caséinate de sodium, caséinate de calcium, caséinate, caséine, crème, lactalbumine, lactoglobuline, lactose, lactosérum, lait, lait malté, protéines ovo-lactohydrolysées, poudre de lait écrémé, poudre de petit lait, solides de lait écrémé et solide de lait. Selon les changements qui s’opéreront dans l’alimentation de votre enfant, il est possible qu’on vous prescrive du calcium et de la vitamine D.

Si cette surveillance vous semble difficile à maintenir au quotidien, il est aussi possible de passer à un régime végétalien, si vous en avez envie. De plus en plus de recettes végétaliennes sont intéressantes pour les enfants et vous trouverez sur internet des recettes très variées de mets principaux et de desserts aussi nourrissants que savoureux.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Maladie grave : nécessaire d’assurer son bébé?

Présenté par Beneva

L'annonce d'une maladie grave détectée chez un enfant doit causer une onde de choc au sein de la famille concernée. Une assurance maladie grave permet de soulager le stress financier afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte réellement, le rétablissement et l'accompagnement. Voici ce qu'il faut savoir sur l'assurance contre les maladies graves.

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Dumplings au chou nappa

Les dumplings sont très appréciés par les enfants. Ceux-ci sont faciles à préparer et se congèlent très bien après la cuisson ou avant. Voici une recette à essayer! 

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman