Alimentation

Allergies alimentaires - comment prévenir les réactions?

La solution la plus efficace pour éviter que votre enfant allergique ait une réaction, c’est d’éliminer complètement de son alimentation les protéines allergènes.

Pour ce faire, voici des précautions à prendre au quotidien.

À l’épicerie
  • Lisez soigneusement la liste des ingrédients des divers produits et aliments que vous achetez et apprenez à connaître les différents termes utilisés par les fabricants pour désigner les allergènes. Prenez toujours le temps de lire l’étiquette d’un produit même s’il fait invariablement partie de vos achats. En effet, sa composition ou son mode de production peuvent avoir changé et un nouvel avertissement pourrait figurer sur l’emballage.
  • Évitez d’acheter des aliments en vrac. Les fruits et légumes vendus à l’unité, comme tous les aliments vendus au détail, peuvent subir une contamination croisée lors de la manipulation par les détaillants ou les consommateurs sur les lieux de vente.
  • Évitez les aliments tranchés, hachés ou moulus en épicerie, car l’appareil utilisé pourrait avoir été en contact avec des allergènes. Par exemple, les machines à trancher le pain peuvent avoir servi à découper du pain aux noix ou aux graines. Si votre boucher utilise son hachoir, demandez-lui s’il a été en contact avec de la viande ou de la charcuterie de plus d’une espèce animale et s’il a été nettoyé avec soin (il a pu servir à la découpe de saucisson aux noix, par exemple).
À la maison
  • Entreposez les aliments de façon sécuritaire, de préférence dans des contenants hermétiques. Afin d’éviter tout risque de contamination croisée, vous pourriez aussi ranger les aliments de l’enfant allergique dans un placard et ceux du reste de la famille dans un autre. Pour les plus jeunes, vous pourriez aussi utiliser un système d’étiquettes autocollantes pour désigner les aliments ou produits sûrs.
  • Nettoyez les surfaces de travail et les ustensiles avant et après la préparation des repas et lavez-vous les mains fréquemment après avoir manipulé les aliments afin d’éviter, une fois encore, les contaminations croisées.
  • N’utilisez pas la même huile de cuisson pour faire frire des aliments, des frites et des croquettes de poulet par exemple. Les protéines allergènes ne sont pas détruites à la cuisson.
  • Utilisez une cuillère de service différente pour chaque aliment (ou mets) servi. De manière générale, servir en premier l’enfant allergique est une précaution qui permet d’éviter les contaminations croisées avec les ustensiles de service.
À l’école

Il n’existe pas de directive nationale pour la prise en charge des allergies alimentaires à l’école. Les procédures diffèrent selon les commissions scolaires et selon les écoles. Un enfant allergique doit être signalé à la direction de l’école par les parents. Chaque enfant allergique dispose alors d’une fiche détaillée comprenant sa photo et la description des allergies dont il souffre. Cette fiche est destinée à informer la communauté scolaire de sa situation.

  • Rappelez à votre enfant allergique qu’il ne doit ni accepter de la nourriture de ses amis ni en échanger avec eux. Il ne doit pas non plus échanger d’ustensiles ni de récipients, car ils peuvent être contaminés par des allergènes. Il est par ailleurs impossible pour un enfant allergique d’utiliser le service de traiteur de l’école, car les menus ne sont pas garantis sans allergènes.
  • Plutôt que de préparer un lunch froid à faire réchauffer au four micro-ondes, utilisez un thermos. C’est le meilleur moyen d’éviter une contamination croisée avec un plat qui contiendrait un allergène et qui aurait été passé au four.
  • Assurez-vous que votre enfant allergique a toujours son auto-injecteur d’épinéphrine avec lui. Vous pouvez également lui suggérer de porter un bracelet d’alerte médicale qui précise ses allergies. Enfin, informez le maximum de personnes dans votre entourage de l’allergie de votre enfant : famille, amis, entraîneurs sportifs, etc.
Au restaurant, chez des amis, en voyage

Certaines situations augmentent le risque d’être exposé à des aliments allergènes. Il faut alors redoubler de prudence. De façon générale, il est plus prudent d’avoir à portée de main plusieurs auto-injecteurs afin d’être prête en cas de défaillance, de mauvaise utilisation ou si les symptômes ne semblent pas maîtrisés.

  • Si vous devez aller loin d’un centre urbain, emportez plus d’un auto-injecteur avec vous. Il arrive parfois que deux doses d’épinéphrine soient nécessaires pour endiguer la réaction allergique.
  • Chez des amis ou au restaurant, informez toujours votre hôte ou le serveur des allergies alimentaires que présente votre enfant. N’hésitez pas à poser des questions sur la composition des plats qui sont proposés. De plus, évitez les buffets : ils sont propices à la contamination croisée.
  • Choisissez de préférence des aliments qui n’ont pas été transformés ou le moins possible, ce qui diminue le risque d’exposition à un allergène.
  • Si vous devez prendre l’avion, demandez à votre médecin de famille une attestation qui stipule que votre enfant est allergique et que son auto-injecteur doit l’accompagner en toutes circonstances. Il existe un formulaire d’autorisation d’auto-injecteur à bord d’un avion, téléchargeable sur le site de l’Association québécoise des allergies alimentaires (AQAA). Les compagnies aériennes ne demandent pas systématiquement ce document, mais mieux vaut l’avoir avec soi!

Tiré du Guide pratique Alimentation, régimes et allergies

À lire aussi
Protégez-Vous

Organisme entièrement indépendant et autofinancé depuis 2001, Protégez-Vous est plus que jamais un média qui s’inscrit au cœur du quotidien des consommateurs et qui répond à leurs besoins d’information, là où ils se trouvent et au moment où ils le désirent. L'organisme publie le magazine Protégez-Vous, les guides pratiques hors série de même que le site Web Protégez-Vous.ca.


Cette semaine
Dépister les difficultés et les troubles d'apprentissage

Quand un élève a des difficultés d'apprentissage ou d'adaptation à l'école, il vit aussi des difficultés à la maison. Comment agir dans ces situations?

Pleurer, c’est pour les filles!

Plus jeune, lorsque mon frère pleurait, mon grand-père demandait à ma grand-mère d’aller lui chercher une robe. Pleurer c’est pour les filles; mais pourquoi? Parce que les filles sont plus faibles ou parce que les filles ont des émotions?

Vacances : six idées pour dénicher de l’argent rapidement

Les vacances arrivent à grands pas et vous n’avez pas commencé à mettre d’argent de côté? Voici six idées pour dégager une marge de manœuvre dans le budget de votre famille, au cours des prochaines semaines.

Nutrition - les vitamines importantes pour la femme enceinte

Si l’on est ce que l’on mange, bébé, lui, naît selon ce que l’on mange! De nombreuses vitamines sont indispensables à l’aboutissement d’une grossesse sans heurts.

Nos Concours

Gagnez un coffret de dentifrices Attitude

Participez pour gagner les nouveaux produits Attitude

Commentaires

Non