Allaitement

La grève de la tétée

Votre allaitement se déroule à merveille, et du jour au lendemain, votre bébé refuse de prendre le sein? Vous pensez au sevrage, mais ça pourrait n’être qu’une grève de la tétée.

Lorsqu’un bébé qui a été allaité sans problème refuse soudainement de prendre le sein et vous semble malheureux, cela peut être inquiétant pour la maman, qui se demande ce qui se passe. Il arrive aussi qu’un poupon refuse avec rage de téter et que vous ne trouviez aucune cause extérieure pour expliquer son comportement.

Grève de la tétée ?

Si votre bébé a moins d’un an et qu’il mange peu ou pas encore d’aliments solides, il est peu probable qu’il soit prêt à se sevrer de lui-même. Son humeur lors de vos tentatives d’allaitement sera révélatrice puisqu’un bébé qui a faim sera visiblement frustré même s’il refuse de boire votre lait. C’est en fait sa façon de dire que quelque chose ne va pas et qu’il a besoin de votre aide pour retrouver le confort que l’allaitement lui apportait. Christelle Adam, monitrice pour La Ligue La Leche et coordonnatrice du C’Maman, un organisme d’entraide à l’allaitement situé à Saint-Hyacinthe, nous explique qu’il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer que votre bébé se déclare en grève et nous résume les plus courantes.

Les causes possibles 
  • Une otite ou une congestion nasale (par ex. un rhume) peuvent causer une pression, de la douleur ou des difficultés à respirer lorsqu’il tète;
  • Trop de distractions ou d’interruptions durant le boire;
  • Une mauvaise position d’allaitement qui peut être inconfortable ou douloureuse;
  • L’utilisation fréquente de la suce ou du biberon pouvant mener à une confusion sein/tétine ou à une baisse de votre production de lait;
  • Un retour de couches ou votre ovulation qui peut changer le goût de votre lait;
  • Faire régulièrement attendre bébé au moment où il réclame le sein;
  • Un excès de stimulation, du stress ou des tensions;
  • Une réaction intense ou un haussement de ton durant la tétée peut conduire bébé à associer cette émotion à l’allaitement;
  • Une séparation trop longue avec la mère.
Traverser la période difficile

Il est normal que vous éprouviez certaines émotions si votre enfant rejette soudainement la relation intime que vous avez développée avec lui durant l’allaitement. Vous pourriez vous sentir frustrée, rejetée et même coupable. Ce sentiment d’échec s’ajouter à votre inquiétude que bébé ne soit pas nourri adéquatement. Pour vous rassurer, Christelle vous suggère de compter le nombre de couches mouillées de votre bébé. Elle indique qu’au moins 6 à 10 couches lavables ou 5 à 6 couches jetables mouillées par jour sont signe qu’un bébé reçoit assez de liquide.

Durant cette période, elle conseille aussi d'exprimer votre lait aussi souvent que votre bébé l’aurait bu, afin que l’engorgement ne devienne pas inconfortable et trop important, ce qui pourrait mener à un canal obstrué ou à une infection du sein.

Comment persuader bébé de reprendre le sein?

En règle générale, la grève de la tétée peut durer de deux à quatre jours et passer d’elle-même sans que vous ayez à en trouver la cause. Si ça ne passe pas tout seul, essayez quelques solutions de base comme de passer plus de temps avec votre bébé et d’augmenter la fréquence des contacts peau à peau.

Christelle conseille également d’allaiter bébé quand il est somnolent et dans un endroit vide de distractions pour favoriser un boire relaxant. Si vous pensez que la position d’allaitement est en cause, tentez de varier les positions. Vous pouvez également offrir le sein en berçant votre bébé ou même dans le bain. L’important est de créer un environnement serein qui mettra votre bébé en confiance, de rester patiente et de persévérer. Si vous vous sentez frustrée ou que vous constatez que bébé n’est pas réceptif à vos efforts, il est important d’arrêter toute tentative de mise au sein et que vous preniez le temps de consoler votre bébé pour éviter qu’il associe allaitement et mécontentement.

Vous pouvez donner du lait à votre bébé autrement qu’au biberon – à la tasse, par exemple – jusqu’à ce qu’il soit prêt à reprendre le sein. Christelle explique que la tasse ne pourra pas satisfaire son besoin de succion comme le ferait un biberon, ce qui le motivera à reprendre les tétées plus rapidement. Votre bébé sera peut-être plus disposé à prendre le sein si vous faites couler un peu de votre lait avant de lui offrir. Vous pouvez même exprimer votre lait directement dans sa bouche en utilisant la compression du sein.

Soyez rassurée, la plupart des grèves de la tétée se résolvent en général rapidement. Avec un peu de patience, de persévérance et de confiance, il vous sera normalement possible de convaincre bébé de reprendre le sein et de continuer de profiter de ces beaux moments ensemble.

Image de Mariem Melainine

Maman de deux belles filles, Mariem Melainine est passionnée par la maternité et l'écriture. Au travers de ces articles, elle offre des conseils pratiques pour les futures et nouvelles mamans. 


Cette semaine
Les mots de Passe-Partout : pour apprendre en s’amusant

Cette émission jeunesse a marqué plus d’une génération, nous sommes nombreux à avoir grandi en compagnie de Passe-Montagne, Passe-Carreau et Passe-Partout.

20 cabanes à sucre familiales

Puisque le goût de l’érable coule dans nos veines, allons s’en pourlécher les babines encore cette année! Voici des suggestions de cabanes à sucre dans toutes les régions du Québec.

Le RQAP : plus flexible que jamais

Présenté par le Gouvernement du Québec.

Saviez-vous que le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) vous permet de concilier encore plus facilement vos responsabilités familiales et professionnelles? 
 

Sarah-Jeanne Labrosse raffole de ces produits pour bébé

Dans un monde où la peau délicate des tout-petits demande une attention particulière, les soins Mustela émergent comme un phare de confiance offrant des produits qui évoquent la tendresse et le réconfort d’un câlin.