Alimentation

Découvrir les étiquettes pour mieux s'alimenter

Plusieurs personnes associent le fait de lire les étiquettes nutritives au fait de perdre du poids. En réalité, c'est une façon de faire les bons choix pour mieux comprendre ce que nous mangeons et remplir notre corps du carburant nécessaire pour faire sa journée. 

Samedi dernier, avec les enfants, nous nous sommes rendus à l'événement « Concentrez-vous sur les faits » qui avait lieu à la Place Laurier de Québec pour découvrir, en compagnie de leur généreuse porte-parole Isabelle Racicot, différentes façon de comprendre ce qui se trouve derrière les aliments que nous achetons pour bien nourrir notre famille. 

Avouons-le, il est facile de s'y perdre avec tous les termes qui sont inscrits sur le tableau de valeurs nutritives. Certaines entreprises aiment bien nous mélanger ou tenter de nous induire en erreur en jouant sur les quantités proposées dans le tableau. Ce sont des petits pièges dans lequel il est plus facile d'attraper le consommateur s'il regarde l'étiquette en diagonale sans trop savoir comment s'y prendre. 

La bonne démarche

Mais au fond, la démarche est simple. Il faut tout d'abord bien vérifier la portion lorsque nous comparons deux aliments du même format : comparons-nous la même quantité? Est-ce que l'un propose la valeur pour une tasse et l'autre pour 1/4 de tasse? C'est souvent le cas avec les produits qui contiennent beaucoup de sucre.

Ensuite, il faut bien regarder le pourcentage de la valeur quotidienne pour vérifier s'il s'agit d'un bon choix. Comment faire? Voici un petit truc qui nous a été proposé : lorsque le pourcentage est sous la barre du 5%, c'est PEU, alors que lorsque nous dépassons le 15%, c'est BEAUCOUP. Il est donc bon de déterminer ce que nous voulons en petite quantité (le sucre, le sodium, les lipides trans) et ce que nous préférons avoir en bonne quantité (les fibres, le fer, les vitamines, le calcium).

Pour terminer, il faut partir à la recherche d'un nutriment pour voir s'il vous apportera la bonne quantité de ce que vous devez manger au moment où vous le mangez. 

Un bon truc
  • Si le pourcentage de la valeur quotidienne est sous 5% : c'est peu
  • Si le pourcentage de la valeur quotidienne dépasse 15% : c'est beaucoup
La curiosité des enfants

Avec les enfants, cela devient très concret : par exemple, lors du choix des céréales pour le déjeuner. Au supermarché, les produits placés à la hauteur des enfants sont souvent remplis de sucre et contiennent très peu de fibres. C'est le moment de sortir avec eux la loupe pour détecter quel choix est le meilleur pour eux. Vous pouvez leur demander si, dans la ligne des glucides, la portion contient plus de sucre ou plus de fibres. Ils comprendront rapidement que la couleur de la boîte n'est pas gage de qualité! 

Mon truc? Rendre mes enfants curieux, au lieu d'être rigide vis-à-vis leur alimentation. Depuis samedi dernier, déjà, mes deux garçons me posent des questions sur les étiquettes que nous croisons, autant sur la boîte de petits pois que sur la gourmandise que grand-maman leur a donnée dimanche matin. Elle était d'ailleurs très surprise de voir son petit-fils comprendre ce qui était inscrit sur les faits apposés sur l'étiquette. Comme quoi il y a un début à tout! 

Saviez-vous que vous pouvez courir la chance de gagner 300$ en épicerie en découvrant le www.Concentrez-voussurlesfaits.ca, vous y trouverez un petit quiz très instructif (et il répondra probablement à plusieurs de vos questions)! Nous vous invitons aussi à visiter le www.Canada.ca/ValeurNutritive pour en savoir davantage sur le tableau de valeur nutritive proposé par Santé Canada.

Geneviève Jetté

Éducatrice à l’enfance de profession, bricoleuse, amoureuse et passionnée de littérature jeunesse, Geneviève est la maman de Louka (5 ans) et Rémi (2 ans). Sa vie familiale à la maison est teintée de peinture, de dessin, d’aquarelle, de lectures, de thés, de musique et de projets. C’est lorsqu’elle s’est mise à pleurer dans la section littérature jeunesse d’une librairie adjacente au Cegep qu’elle fréquentait que Geneviève a su que le domaine de la petite enfance était l’univers qui lui collerait à la peau pour toute sa vie. Blogueuse pour la boutique Mère Hélène, elle signe aussi Tatouée Maman sur Mamanpourlavie.com et la chronique Consommation dans les revues Bébé Magazine et Grossesse Magazine. Son principal défi : chasser la routine à grands coups de créativité pour rendre le train-train quotidien plus agréable. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook.


Cette semaine
Covid-19 - Le partage des congés des Fêtes pour les parents séparés

Le 19 novembre 2020, le Gouvernement du Québec annonçait les mesures d’assouplissement permises pour les rassemblements durant les Fêtes de fin d’année 2020. Un casse-tête pour les parents séparés? 

Laissez-les croire au Père Noël!

Est-ce qu’on doit laisser nos enfants croire au Père Noël et à toute cette magie des Fêtes? Absolument, et Solène Bourque nous dit pourquoi!

Le baby blues, ce phénomène mal connu

On l’entend sans cesse ce terme, baby blues, et pourtant il est si mal connu du grand public et même des professionnels de la santé. On l’utilise sans bien le comprendre alors que, pourtant, jusqu’à 80 % des femmes en connaissent un épisode plus ou moins difficile.

Un calendrier de l’Avent dans le sapin

Ce que j’aime du temps des fêtes avec les enfants, c’est toutes ces traditions magiques qui mettent des étoiles dans leurs yeux.  

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires