Alimentation

Atteindre un poids santé

L'excès de poids est devenu un problème important de santé pourtant les bénéfices de maintenir un poids santé sont énormes et valent l'effort.

Plusieurs bénéfices à la perte de poids

Tout le monde sait maintenant qu’il est important de perdre l’excès de poids et de maintenir un poids santé. Mais la lutte pour faire ainsi est plus puissante dans un monde où la nourriture bourrée de calories est facilement accessible. Cependant, les bénéfices de maintenir un poids santé sont énormes et valent l'effort. En plus de réduire les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, et d'hypertension, le contrôle de poids peut également réduire le risque de différents types de cancer y compris le cancer des seins, du côlon, des reins, du pancréas et de l'œsophage.

Puisque la plupart des personnes prennent 1 lb ou 2 chaque année, la première et la plus facile étape devrait être d'arrêter ce gain de poids. Cette étape à elle seule possède de grands bénéfices pour la santé. La réduction du poids jusqu’à un niveau santé devrait être la prochaine étape.

Voici 5 idées simples pour atteindre un poids santé

1. Bannir les diètes absurdes.

Presque n'importe quel régime étrange et extrême est condamné à échouer. Quand on maigrit rapidement grâce à un régime très restrictif, on a un risque élevé, pour des raisons physiologiques et psychologiques, de perdre le contrôle de son alimentation lorsque le régime est terminé. La reprise de poids est rapide et supérieure à ce qui a été perdu. Les meilleurs alliés quant à la perte de poids et au maintien de cette perte sont de choisir les aliments santé, de manger de plus petites portions et lentement.

2. Bouger plus.

S’il y a une unique solution pour perdre l’excès de poids celle-ci sera : l’exercice, l’exercice et l’exercice. Choisir les activités agréables et les pratiquer au quotidien 30 à 60 minutes si l’activité est d’intensité modérée (marche rapide) ou 30 minutes d’une activité plus intense. L'exercice avec un ami peut aider à vous garder motivée.

3. Fermer la télé.

Regarder moins la télé pour consacrer plus de temps à l’activité et moins de temps pour être séduit par des publicités de produits alimentaires souvent vides en qualité. Accorder moins de 2 heures par jour devant la télé. Deux façons simples pour diminuer le temps devant la télé sont d’éviter la télé dans la chambre à coucher et pendant les repas.

4. Omettre les boissons sucrées.

Les boissons gazeuses et les boissons aux fruits très sucrées ajoutent plusieurs centaines de calories par jour sans le réaliser et souvent sans un ajout nutritionnel. Préférer l’eau ou les eaux pétillantes agrémentées d’un trait de citron, de lime ou d’une rondelle d’orange ou les jus de légumes frais qui ont l’avantage de contenir des vitamines et des fibres.

5. Penser avant de manger.

Prendre le temps de se demander si on a vraiment faim ou l’envie de manger est liée à une émotion quelconque, comme l’ennui ou le stress. Penser à ce qu’on pourrait faire plutôt que de calmer cette émotion en mangeant. Une bonne promenade pourrait faire beaucoup de bien. Éviter de manger machinalement en regardant la télévision ou en surfant sur Internet et prendre l’habitude de ne rien faire d’autre en mangeant.

Samah Fares
Nutritionniste/diététiste

Samah Fares est une nutritionniste diplômée de l'Université de Montréal. Par amour des enfants, elle s'est penchée durant ses études en nutrition vers le travail dans un milieu pédiatrique et a choisi le CHU Sainte-Justine pour optimiser son apprentissage sur la nutrition de l'enfant et de la femme enceinte. À la clinique de pédiatrie du CHU Sainte-Justine, Samah a travaillé avec des mères et des enfants pour les aider à développer de bonnes habitudes alimentaires. Son expérience en nutrition thérapeutique chez l'enfant englobe plusieurs spécialités : diabète, fibrose kystique, maladies rénales, maladies génétiques et lipidémies. Samah est membre de l’Ordre Professionnel des Diététistes du Québec.


Cette semaine
Six questions pour faire la lumière sur la dermatologie en ligne

La télémédecine fait désormais partie du quotidien des familles québécoises. Mais quel est le niveau d'efficacité de cette pratique? Dre Émilie Bourgeault, dermatologue chez DermaGo.ca, nous donne son point de vue. 

La plagiocéphalie - syndrome de la tête plate

« Encore trop de bébés à la tête plate » selon l’article sur le sujet de la plagiocéphalie paru à l’automne 2017 dans le journal La Presse. Les récentes études sur cette condition clinique du nourrisson sont unanimes, pour éviter le port du casque (orthèse crânienne) le dépistage de la plagiocéphalie doit se faire très tôt.  

10 raisons de leur faire des câlins

Le 21 janvier, c’est la Journée internationale des câlins et plus que jamais on en a tous besoin! C’est le moment parfait pour devenir un peu gaga et se raconter tous ces petits riens qui nous explosent le cœur et nous poussent à étreindre nos enfants, peu importe leur âge!

L'attachement et le détachement parent-enfant

Est-ce que je vais rendre mon enfant dépendant si je le prends dans mes bras? Voilà la question que j’ai reçue d’une lectrice. Son bébé d’un an traverse une phase très « maman » ; elle se demande comment gérer la situation.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires