Alimentation

Les allergies alimentaires

Percevant l'aliment comme un danger pour son équilibre, l'organisme déclenche alors une importante réaction pour l'éliminer. En pareil cas, il n'y a pas de chance à prendre : il faut absolument bannir l'aliment problème de l'alimentation.

En fait, ce n'est pas à l'aliment en tant que tel qu'une personne est allergique, mais à une protéine spécifique présente dans cet aliment. Cette substance est aussi appelée l'allergène.

Et c'est durant l'enfance que la plupart des allergies se déclarent. En raison de l'immaturité de l'appareil digestif des tout-petits, de plus grandes quantités d'allergènes sont absorbées, ce qui déclenche les allergies. En grandissant, la plupart des enfants finissent par s'en débarrasser. Toutefois, les allergies sévères et les allergies aux noix et aux fruits de mer sont plus susceptibles de durer toute la vie.

Les enfants sont plus touchés
De 5 à 8 % des enfants présentent une allergie alimentaire, contre seulement 1 à 2 % des adultes. La cause la plus fréquente d'allergie chez les tout-petits? Le lait. Heureusement, cette allergie disparaît généralement vers l'âge de 3 ans.

 

Les aliments les plus allergènes

Aussi peu que 9 aliments sont responsables de 90 % des réactions allergiques graves!

  • Le lait
  • Les œufs
  • Le blé Les arachides
  • Le soya
  • Les noix
  • Le sésame
  • Le poisson et les crustacés

Rassurez-vous, les vraies allergies alimentaires ne sont pas courantes. Avant de bannir des aliments de votre alimentation, assurez-vous que c'est vraiment nécessaire. À force d'éliminer à l'aveuglette des aliments présumés coupables, vous risquez de déséquilibrer votre alimentation.

L'intolérance alimentaire n'est pas une allergie

Beaucoup de gens se disent allergiques à plusieurs aliments, mais, dans les faits, les vraies allergies sont peu communes.

Contrairement à l'allergie, l'intolérance alimentaire n'est pas causée par une réponse anormale ou exagérée du système immunitaire. Il s'agit plutôt d'une incapacité de l'organisme de digérer un aliment à des doses qui sont normalement tolérées par d'autres individus. L'intolérance alimentaire s'apparente donc beaucoup plus à des troubles de digestion.

Si vous avez une intolérance, vous pouvez normalement manger une petite quantité de l'aliment problème sans avoir de réaction, alors qu'avec une allergie une quantité infime de l'aliment provoque une réaction qui peut être grave.

 

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes de l'allergie peuvent se déclarer de quelques secondes à plusieurs jours après l'ingestion de l'aliment responsable. De plus, ils varient grandement d'un individu à l'autre, selon le type d'allergie et le degré d'exposition à l'allergène.

Une allergie peut se manifester sous l'une ou sous plusieurs de ces formes :

  • rougeurs et picotements autour de la bouche, sur les lèvres ou sur la langue;
  • enflure des yeux, des lèvres, de la langue ou du visage;
  • larmoiements;
  • crampes d'estomac, vomissements ou diarrhée;
  • changement de la voix, serrement de la gorge, respiration difficile;etc.

Ces symptômes peuvent aussi indiquer la présence d'une autre maladie. Si vous présentez certains de ces symptômes, consultez un médecin.

Le choc anaphylactique

Le choc anaphylactique est la réaction allergique la plus grave. Elle peut mener à la mort en quelques minutes. Les arachides et les crustacés sont les aliments les plus propices à provoquer un choc anaphylactique, mais n'importe quel aliment peut causer cette réaction.

Le premier signe du choc anaphylactique est habituellement la démangeaison. Par la suite, la gorge gonfle et une pression au thorax est ressentie. La respiration devient alors difficile et sifflante. Vite! Il faut sortir la trousse d'urgence et s'injecter rapidement une dose prémesurée d'adrénaline.

Mais avant d'avoir besoin de vous servir de votre trousse d'urgence, assurez-vous que votre médecin vous enseigne, à vous et à votre entourage, comment et dans quelles circonstances l'utiliser. Et, surtout, ne partez pas sans elle! 

Comment savoir si vous êtes allergique?

Si vous soupçonnez être allergique à un aliment, faites le test par élimination :

  • Ne mangez pas les aliments que vous suspectez pendant une semaine.
  • Réintroduisez-les un à un, à un intervalle de 3 à 7 jours entre chacun, dans votre alimentation.

Vous pourrez ainsi déterminer si vous êtes allergique à un aliment en particulier. Pour éviter des restrictions inutiles et les risques de choc anaphylactique, ce test doit être fait sous la supervision d'un médecin ou d'une diététiste.

Si vous avez déjà eu une réaction allergique sévère, vous ne devez pas utiliser cette méthode.

L'allergie est-elle héréditaire?
L'allergie à un aliment en particulier n'est pas héréditaire. Mais la tendance à être allergique l'est. Si l'un de vos parents est allergique (aliments, rhume des foins, asthme, eczéma, etc.), vos risques de développer une allergie augmentent de 30 %. Et cette proportion grimpe jusqu'à 80 % lorsque les deux parents présentent une allergie.

 

Que faire si vous êtes allergique? 

Pour le moment, il n'existe aucune « cure » pour les allergies alimentaires. La prévention demeure encore et toujours la meilleure arme.

  • Évitez les aliments auxquels vous êtes allergique. L'allergie alimentaire n'est pas proportionnelle à la quantité absorbée : un tout petit morceau de noix dans un gâteau suffit à transformer, parfois très vite, un repas convivial en un véritable cauchemar.
  • Apprenez à déchiffrer les étiquettes sur les contenants des aliments et à reconnaître les mots clés indiquant la présence d'un ingrédient allergène.
  • Informez-vous sur les ingrédients qui sont utilisés pour la préparation des mets avant d'y goûter, et ce, surtout au restaurant.
  • Lavez-vous les mains avant et après avoir manipulé des aliments.

Ayez toujours avec vous une dose d'adrénaline (épinéphrine) sous forme d'auto-injecteur ou d'injection et assurez-vous que votre entourage sait comment l'utiliser. Ça pourrait vous sauver la vie.


Cette semaine
Vaccin COVID-19 - Q & R Femmes enceintes et enfants

Le vaccin contre la COVID-19 représente la lumière au bout du tunnel et l’espoir d’un retour à une forme de normalité. Plusieurs informations ont été véhiculées concernant ce vaccin.

Les meilleures applications pour s'entraîner à la maison

L’ouverture des gyms n’est pas pour tout de suite et la température devient de moins en moins clémente. Pour garder le moral et pour maintenir une bonne forme physique, il est important de bouger. 

8e édition du Défi 28 jours sans alcoolMC

À l’heure actuelle, la santé mentale est une problématique de première importance. En raison de la pandémie, un sondage Léger paru en avril dernier démontre que 50 % des Québécois sont plus anxieux et donc, plus à risque de développer des problèmes de dépendance. 

S'absenter pour le travail : 5 trucs pour ne pas qu’ils s’ennuient trop

En raison de la crise sanitaire, les travailleurs de services essentiels se retrouvent à devoir multiplier leurs heures de travail. Comment faire pour éviter que les enfants s’ennuient trop? Voici nos meilleurs trucs.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires