Alimentation

La découverte de la nourriture par Arthur, un an plus tard

En regardant mes anciens billets, j’ai réalisé qu’il y a un an déjà (un peu plus, même), je commençais l’introduction des solides pour Arthur. Le temps passe trop vite! Et ça été une belle période d’adaptation pour moi aussi…

Comme mode d’introduction des aliments, j’ai choisi la diversification menée par l’enfant (DME, ou baby-led weaning, BLW), ce qui veut dire qu’Arthur a commencé à manger des morceaux directement plutôt que des purées. Pour ma part, je lui en ai aussi donné en purées, sur une galette de riz par exemple. Il a adoré! Je lui ai aussi fait manger des céréales enrichies et je lui en sers encore aujourd’hui à l’occasion.

Avec le recul, je peux dire que l’introduction de la nourriture chez mon fils, qui a aujourd'hui 19 mois, a été une période pas mal stressante. J’avais peur qu’il s’étouffe, qu’il soit allergique, qu’il digère mal ou juste qu’il n’aime pas ce que je lui donne.

J’ai quand même noté trois trucs qui ont vraiment bien fonctionnés.

La cuillère? Pas chez nous!

Arthur n’a jamais été nourri à la cuillère. J’ai préféré tout laisser directement sur sa tablette, question qu’il décide de la quantité et de l’ordre des aliments à ingérer. Beaucoup de dégâts, mais beaucoup de plaisir aussi! Comme je le disais plus haut, je lui servais ses purées sur une galette de riz. Pour les céréales, je mettais un peu moins d’eau alors elles se tenaient comme une « pâte » plus facile à manipuler. Bon, il faut un peu plus de patience, mais ça vaut le coup d’essayer. Maintenant, il mange avec des ustensiles sans problème en passant.

L’introduction des allergènes

Les recommandations de Santé Canada ont changé au sujet de l’introduction des allergènes. En effet, avant, on demandait d’attendre au moins un an avant d’introduire les poissons, les œufs, les arachides et autres allergènes. Maintenant, on suggère d’en faire l’introduction vers 6 mois pour justement aider à prévenir les allergies. Honnêtement, j’étais pas mal contente : j’ai su assez vite qu’on n’aurait pas à « dealer » avec des allergies, en tout cas pour Arthur! J’avais d’ailleurs trouvé une super recette de soufflé aux œufs et aux courgettes, j’en ai même gardé une portion juste pour moi.

Pssst! Il existe tout plein de belles recettes à faire avec des œufs.

La pression, non merci

Même si j’étais stressée par la chose, j’ai essayé vraiment fort qu’Arthur ne s’en rende pas compte. Et puis surtout, j’ai décidé de ne pas le forcer à manger plus que ce qu’il avait vraiment envie. Parfois, il a mangé quatre bouchées pour souper. C’était super important pour moi de ne pas le traumatiser avec la bouffe… je l’ai donc laissé aller à son rythme, tout en surveillant évidemment.

Aujourd’hui, c’est sûr que je dois un peu plus contrôler… sinon c’est clair qu’il passerait au travers de la boîte de biscuits au chocolat! Ha ha ha.

Et chez vous, comment s’est passée l’introduction des aliments avec vos minis?

Bien que ce témoignage soit commandité par Les producteurs d’œufs du Canada, les opinions et le langage qu’il contient sont les miens, et ils ne reflètent d’aucune façon Les producteurs d’œufs du Canada.

Lamammifere

Maman d'Arthur, Suivez-la sur son blogue.


Cette semaine
Jardins de lumière souligne cette année ses 30 ans!

Aucun doute possible, l’événement fait bel et bien partie des traditions d’automne à Montréal. Une belle tradition qui a su se renouveler au fil des ans tout en conservant son cachet et son authenticité.

L’hyperparentalité peut-elle être toxique?

En avril 2019, le Centre universitaire de santé McGill publiait un communiqué de presse qui faisait état d’une augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents vus à l’urgence pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires.

Quand les devoirs tournent au drame

Séance de torture. Corvée. Bataille. Ces mots ne devraient jamais servir à décrire la période des devoirs et leçons. Et pourtant, c’est la dure réalité de plusieurs enfants…et parents. Comment transformer ce moment difficile en une activité plaisante? On vous propose quelques astuces.

Préparer son enfant à faire face aux jugements

Chaque année à la rentrée scolaire, quel parent n’est pas un peu inquiet de savoir comment son enfant se défendra dans la cour d’école face aux potentiels jugements des autres enfants.

Nos Concours