Alimentation

Les collations pour bébés encouragent la malbouffe

Il faut se méfier des aliments qui font croire aux enfants que la nourriture doit être très salée ou très sucrée pour avoir bon goût.

Les repas et collations en petits formats destinés aux bébés et aux jeunes enfants contiennent une grande quantité de sucre et de sel, et tendent à normaliser une alimentation malsaine à un âge extrêmement jeune, selon une nouvelle étude.

La professeure Charlene Elliott, de l'Université de Calgary, a choisi sur les tablettes des supermarchés des produits destinés aux jeunes enfants et a examiné leur composition nutritionnelle. Parmi les produits figuraient des barres de céréales, des repas pour enfants à chauffer au micro-ondes, des collations à la gelée de fruits et des purées-desserts pour bébés.

Sur les 186 produits choisis, 63 % ont révélé de fortes teneurs en sel ou trop de calories issues du sucre.

« Le fait qu'il y ait sur le marché des aliments comme des « biscuits organiques de première qualité pour bambins » suggère qu'il est parfaitement acceptable de nourrir son jeune enfant avec des biscuits ou de lui donner un dessert après son repas, a dit Mme Elliott. Les bébés n'ont pas besoin de terminer leur repas par un dessert. »

Mme Elliott affirme que de tels produits sont apparus dans les cinq dernières années et qu'ils sont susceptibles d'attirer des parents qui manquent de temps. De tels produits bénéficient d'un « effet de halo », suggère la professeure. Les parents supposent que ces aliments sont bons pour la santé puisqu'ils sont destinés aux enfants.

« Les gens s'attendent à ce que ces produits respectent des normes élevées parce qu'ils sont destinés à de très jeunes enfants. Dans les faits, ce n'est pas nécessairement le cas. »

La professeure Elliott affirme qu'en raison des nombreux cas d'obésité infantile, les parents doivent se méfier des aliments qui font croire aux enfants que la nourriture doit être très salée ou très sucrée pour avoir bon goût.

L'étude, financée par le Centre pour la science dans l'intérêt public du Canada, a été publiée dans le Journal of Public Health.

Source

La Presse Canadienne


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!