Alimentation

Le Club des petits déjeuners a besoin d'aide

Le Club des petits déjeuners du Québec manque de bénévoles dans plusieurs régions du Québec.

Le nombre de bénévoles qui servent le petit déjeuner aux quelque 15 000 enfants du Club des petits déjeuners du Québec demeure stable, alors que le nombre d'enfants inscrits ne cesse d'augmenter. La situation est extrêmement préoccupante et c'est pourquoi le Club lance un vibrant appel à la grandeur du Québec.

Malheureusement, quelques clubs devront fermer leurs portes jusqu'à ce que le problème soit résolu, alors que d'autres sont présentement en équilibre précaire. Le fait étant que le cœur de la mission du Club repose sur les épaules de ces milliers de bénévoles qui assurent le service auprès des petits. Sans eux, le Club n'existerait tout simplement pas.

Plusieurs régions du Québec sont en pénurie. Le Club invite donc les gens de partout à appeler au numéro suivant pour offrir quelques heures de leur temps au profit du mieux-être des enfants :

450-641-3230 ou sans frais au 1 888 442-1217 ou sur le site du Club des petits déjeuners du Québec.

« L'année dernière, dans le but de faire face à la crise économique à venir et aider le maximum d'enfants partout au Québec, nous avons mis en place un plan ayant pour but d'ouvrir une trentaine de nouveaux clubs », d'expliquer Francyne Charette, directrice générale du Club des petits déjeuners du Québec. « L'objectif est en bonne voie de se réaliser, mais le recrutement des bénévoles ne suit pas. S'il n'y a pas bientôt un revirement de situation, ce sont les enfants qui seront les grands perdants. »

Actuellement, c'est 3 500 bénévoles qui assurent le service des petits déjeuners quotidiens aux 15 000 enfants membres du Club dans plus de 225 écoles du Québec. Tous ces petits ont pu démarrer leur journée avec le sourire, le ventre plein et l'esprit alerte. Tout cela est possible grâce à la collaboration de milliers de bénévoles.

Daniel Germain, président fondateur du Club, sait à quel point le rôle des bénévoles est important. « Les bénévoles sont quotidiennement en contact avec les enfants, ils sont notre main tendue vers les petits et ils accomplissent les gestes qui peuvent faire une différence. Chaque fois qu'ils tendent la main à un enfant, ils établissent un lien, ils créent un premier chaînon. Et puis, petit à petit, cette nouvelle chaîne s'allonge parce qu'un jour, l'enfant qu'ils ont aidé se tourne à son tour vers quelqu'un d'autre et lui offre son aide. Ces enfants ont besoin de constance, d'écoute et d'empathie et les bénévoles sont en mesure de leur offrir, à la fois, la nourriture du cœur et celle du corps lors du déjeuner. Alors, appelez au Club, nous avons besoin de vous! »

Pour mieux connaître le Club des petits déjeuners du Québec et son œuvre, consultez le site Internet www.clubdejeuners.org


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!