Ado

Le sommeil de nos ados perturbé par les réseaux sociaux

On reproche souvent aux adolescents leur manque d’implication. Paradoxalement, c’est un trop grand engagement social qui nuit à leur sommeil et par extension, à leur santé.

Problèmes de santé, troubles cognitifs, fluctuations de l’humeur, désordres d’ordre physiologiques et physiques, etc., les effets néfastes de la privation de sommeil ont été démontrés empiriquement, et ce, à maintes reprises.

Mais qu’en est-t-il du sommeil des adolescent, dans un monde plus connecté que jamais?

Une étude du Journal of Youth Studies, publiée l'an dernier, fait état d’une inquiétante tendance : un adolescent sur cinq se réveille la nuit pour aller sur les réseaux sociaux.

Réalisée auprès de 900 élèves âgés entre 12 et 15 ans, l’étude avait pour but d’évaluer les habitudes nocturnes des jeunes afin de déterminer non pas la quantité, mais la qualité de leur sommeil. À la question « Combien de fois, par nuit, vous réveillez-vous pour contacter un ami ou vérifier vos messages via votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone? », la moitié des participants ont répondu jamais, alors que 21,6% des 12-13 ans et 22,5% des 14-15 ans ont répondu qu’ils se réveillaient presque toutes les nuits pour se rendre sur les médias sociaux.

Moins satisfaits de leur vie

Toujours selon l’étude du Journal of Youth Studies, il semblerait que le phénomène serait plus fréquent dans la population féminine (26,4% des filles versus 16,5% chez les garçons). Cependant, nonobstant le sexe, les élèves qui ont dit utiliser les réseaux sociaux la nuit ont rapporté se sentir plus fatigué durant la journée et moins satisfait de leur vie en générale.  

Bien entendu, plusieurs autres facteurs entrent en ligne de compte lorsque vient le temps d’évaluer la qualité du sommeil chez les adolescents. Cependant, il est indéniable que l’omniprésence des appareils électroniques et la peur de manquer quelque chose (Fear of missing out) vient exacerber, jusqu’en pleine nuit, l’engagement social des jeunes et affecte ainsi leur qualité de vie et leur santé.

Quelques effets du manque de sommeil chez l’adolescent :

  • Affecte la mémoire et interfère dans l’apprentissage
  • Augmentation des troubles de l’humeur/dépression
  • Augmentation des troubles associés au TDA/H
  • Anxiété
  • Diminution ou altération de l’attention

Puisque la santé et le bien-être des adolescents passent en partie par la qualité de leur sommeil, ils doivent donc avoir des nuits reposantes. Si votre enfant est incapable de résister à l’appel des médias sociaux la nuit, peut-être devrait-il s’éloigner de la tentation et bannir tablettes, ordinateurs et téléphones intelligents de sa chambre à coucher?  

Image de Annie Harvey

Maman de trois garçons, rédactrice Web et chroniqueuse.


Cette semaine
Jardins de lumière souligne cette année ses 30 ans!

Aucun doute possible, l’événement fait bel et bien partie des traditions d’automne à Montréal. Une belle tradition qui a su se renouveler au fil des ans tout en conservant son cachet et son authenticité.

L’hyperparentalité peut-elle être toxique?

En avril 2019, le Centre universitaire de santé McGill publiait un communiqué de presse qui faisait état d’une augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents vus à l’urgence pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires.

Quand les devoirs tournent au drame

Séance de torture. Corvée. Bataille. Ces mots ne devraient jamais servir à décrire la période des devoirs et leçons. Et pourtant, c’est la dure réalité de plusieurs enfants…et parents. Comment transformer ce moment difficile en une activité plaisante? On vous propose quelques astuces.

Préparer son enfant à faire face aux jugements

Chaque année à la rentrée scolaire, quel parent n’est pas un peu inquiet de savoir comment son enfant se défendra dans la cour d’école face aux potentiels jugements des autres enfants.

Nos Concours