Famille

Affrontez votre désordre

Organiser son environnement de vie demande bien sûr de la constance, mais vous devez aussi savoir qu’il existe des principes et des étapes organisationnelles infaillibles pour maintenir l’ordre.

Première étape

Pour pratiquer la première étape, vous devez être persuadée que tout ce qui restera dans votre maison sera, soit doux à votre mémoire ou pour vos yeux ou extrêmement utile au moins une fois dans l’année qui suit. 

Cette première étape est représentée comme une pose de dynamite, où tout objet vole en éclat, où tout est évalué. C’est le grand tri quoi!

Vous constaterez durant votre dynamitage que 80 % des choses que vous possédez ne vous servent qu’à 20 %! Cette étape est incontournable, car elle détermine votre future organisation. Plus votre pourcentage de choses utiles change à la hausse, plus votre pourcentage d’objets inutiles descendra et vous fera retrouver votre espace. Vous aurez alors des idées de grandeur, de classement, de rangement et d’achat de jolis bacs, mais ce n’est qu’une fois votre tri terminé que vous ajusterez votre rangement avec de jolis contenants!

Le butinage

Vous avez tenté plusieurs fois de vous organiser, hélas, sans succès? Peut-être vous prenez-vous pour Maya l’abeille! Si en vous couchant le soir, vous dites « j’ai couru toute la journée et je n’ai rien fait », c’est parce que vous butinez d’une tâche ou d’une pièce à l’autre comme une petite abeille.

Les hommes ont une caractéristique qui nous énerve bien souvent et que pourtant vous auriez tout intérêt à pratiquer. Celle de faire une chose à la fois.

L’habitude de partir une brassée, faire une soupe, parler à une copine au téléphone tout en faisant le ménage des jouets et de votre garde-robe n’est pas de tout repos, vous frustre et ne vous permet pas concrétiser vos projets organisationnels. Si vous en avez bien entendu!

Mieux vaut faire un peu, de temps à autre, que faire du butinage chaque jour, croyez-moi! Ne dépassez pas 30 minutes de tri, surtout si vous devez accomplir d’autres tâches dans la journée. Car il vous prendra autant de temps pour répartir toutes ces piles d’objets. Pour stopper cet étourdissement, les principes des « territoires et zones » et « les îles de piles » vont grandement vous concentrer.

Les territoires

Dans la nature, les animaux déterminent leurs territoires pour se protéger, se catégoriser, se reproduire, se nourrir et même pour se divertir.

Dans votre maison, les besoins sont identiques. Parfois vous avez besoin de vous isoler, de vous nourrir, de vous divertir et d’identifier un espace comme étant uniquement le vôtre. Ces espaces physiques se délimitent alors par des objets, des murs, des meubles, des portes ou par des barrières psychologiques (rideau, paravent…) Mais attention! Lorsque les territoires ne sont pas établis, c’est la guerre!

  • Disputes
  • Frustration
  • Sentiment d’être envahi
  • Non-respect des objets ne nous appartenant pas
  • Perte de choses personnelles
  • Pas de lieu pour se reposer
  • L’espace n’est pas sécurisant

J’ai identifié trois sortes de territoires

  1. Communs (salon, salle de bain, cuisine, salle familiale, garage…)
  2. Intimes (chambre, atelier, bureau…)
  3. De rangement (dessous d’escalier, grenier, garde-robes, tiroirs…)

Lorsque vous faites votre dynamitage, votre grand tri, vous avez sûrement déjà pris l’habitude de vous faire des îles des piles (à garder- à donner)? Maintenant, pour mettre fin au butinage, vous devez ajouter la pile « territoires »

En restant dans la pièce tant que votre tri n’est pas terminé, non seulement vous atteindrez votre objectif, mais en plus vous aurez un sentiment de travail accompli.

Au début, ne faites pas plus de 30 minutes de dynamitage à la fois. Sinon vos piles prendront trop d’ampleur et de temps à être réparties. Rappelez-vous! 30 minutes de tri = 30 minutes pour répartir.

Vous avez le droit, voire l’obligation de mettre les choses que vous gardez, pêle-mêle dans le territoire ou la zone prévue. Ne soyez pas perfectionniste à cette étape! Il n’est pas encore temps de placer votre linge par couleur, ni vos épices par ordre alphabétique. Cette étape permet seulement de trier en regroupant les objets selon la pièce et par le fait même par son propriétaire et son utilité. 

Si vous donnez des objets à un organisme, à un ami ou à un membre de votre famille, déterminez une date limite pour qu’il vienne le chercher. Cette date ne devrait pas dépasser une semaine.

Dans le cas contraire, offrez vos objets :

  • Au bazar près de chez vous;
  • Églises;
  • Centre communautaire (journaux locaux)
  • Inscrivez dans un moteur de recherche « répertoire friperie » pour en trouver une près de chez vous;
  • Mettez vos objets à vendre sur e-Bay;
  • Recyc Québec.

Même brisés, tachés ou démodés, offrez vos objets, ces organismes les réparent, les vendent ou les répartissent dans les écocentres.

Après ce dynamitage, vos territoires communs, intimes et de rangement sont dépouillés. Toutes les futilités reçues en cadeau (entre autres de votre belle-mère) ou que vous avez acquises sous le coup de l’impulsion (ça arrive parfois, non?) sont ailleurs sur la planète. Vous commencez à avoir des idées de grandeur, des goûts de classement? C’est normal, cet espace libre appelle à la créativité. Quoi? Hé oui! S’organiser demande imagination et création, vous savez! Vous êtes prête à préciser votre organisation avec « les zones ».

Les zones

J’entends souvent des gens me dire « je me suis acheté de beaux bacs pour me motiver à faire mon ménage, mais finalement je les ai remplis de cochonneries qui traînaient partout. »  Faire votre grand tri vous empêchera de faire ce genre de mauvais achats et vous permettra de choisir le meilleur contenant adapté à son contenu.

Il est important que chaque membre de la famille ait son territoire intime, mais aussi, qu’il se sente le bienvenu dans un territoire commun et c’est avec les zones que cela est possible. Les zones, ce sont des « superficies » qui sont attribuées à une activité. C’est l’espace dont vous avez besoin pour classer, ranger ou pratiquer une action. Que se soit au garage, à la cuisine, la salle familiale ou même dans un seul tiroir, séparer en zones permet de s’y retrouver, mais aussi, de remettre enfin chaque chose à sa place.

Pour marquer une zone, vous pouvez utiliser des bacs, des bibliothèques, des armoires… Mais parfois, vous aurez besoin de fixer une barrière psychologique (rideau, paravent, meubles) pour définir la zone.

Par contre, je vous conseille fortement de tester votre classement avec une boite recyclée ou un panier que vous possédiez avant d’aller faire des achats. Car même si vous trouvez que votre zone est clairement établie, elle ne l’est pas nécessairement par tout le monde!

Trois points à retenir

  • Pas de butinage Maya l’abeille
  • Piles « donne-jette-garde ou autre pièce »
  • Définir les zones d’activité

Bon ménage!


Cette semaine
Potage de courge et porc au cari

L’automne est la saison des soupes et potages. Votre famille adorera cette recette remplie de saveurs, de vitamines et de réconfort!

Le dépistage prénatal, à qui faire confiance?

Chaque femme enceinte sait à quel point notre tête est remplie de questionnements du moment où le test de grossesse s’avère positif jusqu’à l’accouchement. 

Halloween: Décorations rapides et faciles pour parents pressés

Vous paniquez à l’idée que l’Halloween a lieu dans une semaine et qu’il ne vous reste que peu de temps pour décorer? Pas besoin de passer des heures à décorer la maison pour obtenir un résultat «WOW».

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires