Famille

Affrontez votre désordre

Avouez que ce serait chouette de commencer la nouvelle saison avec une maison à votre goût où chaque chose aurait sa place! L’experte en organisation Sophie Legault partage ses trucs avec vous.

Organiser son environnement de vie demande bien sûr de la constance, mais vous devez aussi savoir qu’il existe des principes et des étapes organisationnelles infaillibles pour maintenir l’ordre.

Première étape

Pour pratiquer la première étape, vous devez être persuadée que tout ce qui restera dans votre maison sera, soit doux à votre mémoire ou pour vos yeux ou extrêmement utile au moins une fois dans l’année qui suit. 

Cette première étape est représentée comme une pose de dynamite, où tout objet vole en éclat, où tout est évalué. C’est le grand tri quoi!

Vous constaterez durant votre dynamitage que 80 % des choses que vous possédez ne vous servent qu’à 20 %! Cette étape est incontournable, car elle détermine votre future organisation. Plus votre pourcentage de choses utiles change à la hausse, plus votre pourcentage d’objets inutiles descendra et vous fera retrouver votre espace. Vous aurez alors des idées de grandeur, de classement, de rangement et d’achat de jolis bacs, mais ce n’est qu’une fois votre tri terminé que vous ajusterez votre rangement avec de jolis contenants!

Le butinage

Vous avez tenté plusieurs fois de vous organiser, hélas, sans succès? Peut-être vous prenez-vous pour Maya l’abeille! Si en vous couchant le soir, vous dites « j’ai couru toute la journée et je n’ai rien fait », c’est parce que vous butinez d’une tâche ou d’une pièce à l’autre comme une petite abeille.

Les hommes ont une caractéristique qui nous énerve bien souvent et que pourtant vous auriez tout intérêt à pratiquer. Celle de faire une chose à la fois.

L’habitude de partir une brassée, faire une soupe, parler à une copine au téléphone tout en faisant le ménage des jouets et de votre garde-robe n’est pas de tout repos, vous frustre et ne vous permet pas concrétiser vos projets organisationnels. Si vous en avez bien entendu!

Mieux vaut faire un peu, de temps à autre, que faire du butinage chaque jour, croyez-moi! Ne dépassez pas 30 minutes de tri, surtout si vous devez accomplir d’autres tâches dans la journée. Car il vous prendra autant de temps pour répartir toutes ces piles d’objets. Pour stopper cet étourdissement, les principes des « territoires et zones » et « les îles de piles » vont grandement vous concentrer.

Les territoires

Dans la nature, les animaux déterminent leurs territoires pour se protéger, se catégoriser, se reproduire, se nourrir et même pour se divertir.

Dans votre maison, les besoins sont identiques. Parfois vous avez besoin de vous isoler, de vous nourrir, de vous divertir et d’identifier un espace comme étant uniquement le vôtre. Ces espaces physiques se délimitent alors par des objets, des murs, des meubles, des portes ou par des barrières psychologiques (rideau, paravent…) Mais attention! Lorsque les territoires ne sont pas établis, c’est la guerre!

  • Disputes
  • Frustration
  • Sentiment d’être envahi
  • Non-respect des objets ne nous appartenant pas
  • Perte de choses personnelles
  • Pas de lieu pour se reposer
  • L’espace n’est pas sécurisant

J’ai identifié trois sortes de territoires

  1. Communs (salon, salle de bain, cuisine, salle familiale, garage…)
  2. Intimes (chambre, atelier, bureau…)
  3. De rangement (dessous d’escalier, grenier, garde-robes, tiroirs…)

Lorsque vous faites votre dynamitage, votre grand tri, vous avez sûrement déjà pris l’habitude de vous faire des îles des piles (à garder- à donner)? Maintenant, pour mettre fin au butinage, vous devez ajouter la pile « territoires »

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Participez pour gagner un exemplaire du livre « Incroyable érable »

Courez la chance de gagner le livre « Incroyable érable » d’une valeur de 30$.

Voyagez avec les Imageries !

Courez la chance de gagner trois imageries de trois pays.

Commentaires