Famille

Parler du parent absent à son enfant

Les absents ont toujours tort, dit-on, mais quand c’est le parent de notre enfant qui est parti, ce n’est pas si simple. On sait qu’il faut faire preuve de tact et de douceur quand on en parle, même quand on a envie de hurler.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer qu’un parent n’est plus dans la vie de notre enfant. Ça peut être un décès, un parent qui n’a pas son rôle de parent à cœur, un parent qui s’en va carrément ou un parent qui mène une drôle de vie. Dans tous les cas, il y a des conséquences et c’est le parent qui reste qui décidera de ce que l’enfant pensera de l’autre. Qu’est-ce qu’on leur dit? Comment est-ce qu’on explique l’inexplicable?

Les décès

Bien sûr, il arrive qu’un parent parte bien malgré lui. Ce n’est de la faute de personne et il faut vivre avec, en abordant de notre mieux la mort avec notre enfant. Évidemment, c’est un sujet très anxiogène qui revient fête après fête, Noël après Noël, en se mélangeant aux souvenirs heureux. C’est un sujet difficile et tendre à la fois, que toute la famille apprendra à aborder à sa façon et de plus en plus sereinement avec les années qui passent.

Dans ces cas-là, on n’a que de bonnes choses à dire à notre enfant. C’est très difficile, mais au moins c’est une séparation qui s’explique, sans ambiguïté ni culpabilité. Nous avons déjà abordé le deuil et la façon d’en parler avec les enfants, mais il fallait quand même souligner ici l’absence de ces parents qui sont partis contre leur gré et beaucoup trop tôt.

Un parent qui ne veut pas en être un

Dans un autre registre plus difficile à expliquer à un enfant, on retrouve un parent qui choisit de ne pas être là. L’enfant se demande bien ce qui s’est passé. Il pense parfois que c’est parce que ce parent ne l’aime pas assez pour le voir plus souvent. De temps en temps, il pense que c’est de votre faute et ne se prive pas de vous le dire. Dans tous les cas, les parents qui jouent leur rôle au quotidien sont pris avec une situation bien compliquée.

Quand le père ne veut pas voir ses enfants et préfère éviter de payer pour ceux qui ne l’intéressent ni de près ni de loin, les choses s’enveniment. Les chicanes sont légion et même en sachant qu’on a raison à 100 %, on ne sait pas toujours comment expliquer ce rejet. On ne veut pas avoir l’air de la mégère qui maudit un père que les enfants ne connaissent pas tellement et idéalisent un peu. On ne veut pas non plus que les enfants s’ennuient d’un père extraordinaire qu’on aurait fait miroiter pour ne pas faire de peine.

Il reste que ce père (ou cette mère) est à quelques rues, n’appelle jamais, fait beaucoup de peine aux enfants. Il se moque éperdument des activités parascolaires et voit son enfant pour un après-midi de temps en temps, mais seulement quand on a fait une scène et probablement gagné une bonne vingtaine de cheveux blancs.

Parce que notre enfant voit notre désespoir, notre colère et notre peine, il faut, tôt ou tard, lui dire une partie de la vérité. Sans entrer dans les détails méchants, on peut dire que l’autre parent est trop occupé pour nous. On peut consoler notre enfant quand ce père achète tout plein de cadeaux et part en vacances avec l’enfant issu de sa nouvelle union alors qu’il peine à appeler le vôtre pour sa fête. On pourra raconter des bouts plus « adultes » de temps en temps, pour éclaircir les choses à mesure que l’enfant grandit et qu’il comprend. Avec tout le stress que ce père absent vous impose et toutes les incertitudes qu’il vous a fait subir, c’est la moindre des choses que votre enfant le voie sous son vrai jour.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez les jouets officiels de la série Go Go Cory Carson!

Participez pour gagner la station de pompier, le train DJ et les personnages de la série.

Commentaires