Famille

Les probiotiques, bons à chacun des stades de notre vie!

Que l’on soit encore dans le ventre de maman, enfant ou adulte, la consommation de probiotiques est favorable à tous. Mais que sont ces probiotiques?

L'Organisation mondiale de la santé a proposé une définition très précise du mot probiotique : « un probiotique est un micro-organisme vivant qui, lorsqu’ingéré en quantité suffisante, produit des effets bénéfiques sur la santé de celui qui le consomme ». En d’autres termes, les probiotiques, qui signifient « pour la vie » sont les bonnes bactéries qui procurent les effets bénéfiques à notre corps et plus précisément à nos systèmes digestif et immunitaire. Les probiotiques agissent positivement sur notre corps en ayant une constante interaction avec notre microbiote, également appelé flore intestinale. Essentiellement, notre microbiote est composé de bonnes et de mauvaises bactéries et les probiotiques aident à maintenir ce bon équilibre pour notre santé. Saviez-vous que votre corps contient 10 fois plus de bactéries que de cellules humaines, qu’il y a 100 000 milliards de bactéries qui habitent votre microbiote intestinal et qu’il existe 1000 à 1150 espèces différentes? Ce microbiote est très complexe et aussi très important pour nous garder en santé! Il est en interaction constante avec le corps humain; on pourrait même le surnommer notre « deuxième cerveau ». Par ailleurs, 70 % des cellules immunitaires se retrouvent au niveau du système digestif. Il n’est donc pas surprenant que notre système immunitaire puisse être défaillant lorsque notre microbiote est déséquilibré. Tous les jours, notre alimentation, le stress, la prise de médicaments et nos habitudes de vie perturbent positivement ou négativement notre microbiote. À titre d’exemple, le simple fait de manger une pomme ou même la méthode de cuisson de nos aliments a un impact sur l’équilibre de celui-ci.

Plusieurs études ont montré que l’administration orale de divers probiotiques pouvait réguler certaines composantes du système immunitaire. Ils améliorent la capacité de résistance de l’intestin face à la colonisation par des bactéries provenant de l’extérieur : lorsqu’il est équilibré, le microbiote permet à l’organisme de s’opposer à l’implantation et à la multiplication des germes néfastes endogènes.

Allons voir maintenant, plus spécifiquement, comment la prise de probiotiques peut être avantageuse tout au long de notre vie…

Mère en devenir!

Nous venons à peine de savoir que nous sommes enceintes que la fatigue est déjà bien installée en nous. Qui dit fatigue, dit susceptible de tomber malade! Les probiotiques, en modulant positivement le système immunitaire, peuvent diminuer les risques de contracter un quelconque virus et ainsi vous permettre de profiter pleinement de ces premiers instants de bonheur. Les probiotiques aident également à prévenir certains malaises digestifs, tels que la constipation ou ironiquement la diarrhée, souvent retrouvées chez la femme enceinte. Les bactéries probiotiques, en favorisant le bon équilibre de la population bactérienne du microbiote, favorisent une meilleure digestion des aliments et permettent ainsi un meilleur transit intestinal. Aussi, une récente étude1 a démontré que la consommation de probiotique diminue les risques de prééclampsie durant la grossesse, qui apparaît généralement après la 20e semaine de grossesse et qui se caractérise par une hypertension et protéinurie. N’est-il pas important de se sentir bien dans son corps et en forme durant les 9 plus beaux mois de notre vie? Je crois que oui, alors pourquoi ne pas essayer d’ajouter un probiotique à notre quotidien!

Dans le ventre de maman!

Lorsque la femme enceinte prend des probiotiques, les bienfaits ne vont pas uniquement à elle, mais ils se transmettent également à son fœtus. Des études2 démontrent que les probiotiques favoriseraient une saine maturation du système immunitaire et ceci entrainerait une diminution de l’incidence des réactions allergiques et de l’eczéma chez l’enfant, par exemple. Tout porte à croire que les probiotiques auraient un effet sur les maladies qui sont directement reliées au système immunitaire.

J’étais pressé de voir le monde extérieur!

Chez le prématuré, le microbiote intestinal est beaucoup moins diversifié en raison de l’environnement entourant sa naissance (souvent césarienne, séjour plus long à l’hôpital, généralement non allaité, etc.). La prise de probiotique par le prématuré peut aider, entre autres, à rééquilibrer le microbiote par l’augmentation de bactéries Gram + et aide donc à regagner du poids plus rapidement. L’entérocolite nécrosante (ECN), qui se définit comme une perte de tissu de la muqueuse intestinale se transformant souvent en perforation ou en péritonite, est susceptible d’arriver dans 10 % des cas chez le bébé prématuré. C’est une maladie grave avec un taux de mortalité de 25 %. Des études3 ont démontré que la consommation de probiotiques chez le bébé prématuré diminue significativement l’incidence d’ECN sévère et même le taux de mortalité associé.

Maman… sais-tu comment rendre ton lait encore plus bénéfique?

Il est bien connu que l’alimentation joue un rôle majeur dans la qualité du lait maternel. Une récente étude4 a démontré que chez les mamans qui ont une alimentation saine, l’ajout de probiotiques à leur régime alimentaire permet d’augmenter la proportion d’acide linoléique et d’oméga-3 ainsi que de plusieurs cytokines dans le corps. Une plus grande consommation par la maman d’acides gras à chaînes longues augmente la concentration de ces « bons gras » dans le lait maternel ce qui contribue à assurer une bonne intégrité de la barrière intestinale et une maturation correcte du tube digestif de l’enfant allaité. D’ailleurs, en ayant une maturation correcte du tube digestif, on diminue les risques de coliques, maux de ventre, diarrhée ou constipation.

Jeune et dégourdi

Au fur et à mesure que bébé grandit, ce n’est pas seulement sa taille et son poids qui augmentent, mais également sa diversité microbienne intestinale. Il est donc bon d’ajouter des probiotiques à son alimentation afin de bien équilibrer son microbiote et ainsi préserver une bonne santé digestive et une bonne immunité. D’autant plus que lorsqu’ils grandissent, les enfants bougent, touchent à tout et surtout mangent tout! Sans compter la propagation des virus dans les garderies et à l’école. Bien que l’on essaie de leur inculquer de bonnes méthodes d’hygiène, ces petites frimousses réussissent toujours à nous déjouer! Les probiotiques supporteront le système immunitaire afin de leur assurer une protection contre tous ces agents pathogènes environnants.

Parents en forme

Avec le boulot, les enfants, les préoccupations familiales, maman et papa en ont beaucoup sur les épaules! Le stress crée un débalancement négatif au niveau du microbiote et c’est dans ce genre de situation que nous sommes plus susceptibles de tomber malades. Les probiotiques renforcent les défenses naturelles de l’organisme et pourraient, ainsi améliorer la réponse immunitaire globale du corps, et plus particulièrement l’immunité de la muqueuse intestinale. En ayant un système immunitaire plus fort, nous sommes donc moins à risque de contracter différentes infections et ainsi, nous sommes en mesure de continuer à faire nos activités quotidiennes et surtout de rester en santé. Le maintien d’un microbiote sain et équilibré permet au système immunitaire de réagir plus efficacement et de remplir son rôle défensif essentiel.

Maintenant, quel produit probiotique choisir?

Il existe des tonnes de produits probiotiques dans le marché, il y en a sous forme de poudre, capsule, produit fermenté, mais petit conseil : renseignez-vous comme il faut sur le produit probiotique convoité avant d’en faire l’achat. La réglementation actuelle sur les produits probiotiques n’assure pas que le produit que vous achetez est efficace! Actuellement au Canada, aucune étude clinique n’est obligatoire pour la mise en marché de ce type de produit.

Ce qu’il faut principalement regarder? Si c’est un produit en capsule, assurez-vous qu’il y ait un enrobage entérosoluble puisque sans cette protection les sels biliaires et l’acidité de l’estomac affectent grandement la viabilité des bactéries. Ensuite, renseignez-vous pour savoir si le produit que vous désirez acheter a démontré son efficacité lors d’au moins une étude clinique publiée.

Pour ma part, j’utilise le probiotique Bio-K+MD. Disponible sous forme de produit frais à boire à base de lait, soya ou riz fermenté, il est idéal pour tous les goûts de ma famille (N.B. également disponible en capsule de 12.5, 25 ou 50 milliards). Avec l’entrée en garderie, et donc le début de la propagation de virus, ce produit nous a tous gardés en santé! Plusieurs études5,6,7 cliniques ont démontré son efficacité dans des cas aussi extrêmes que dans la prévention des diarrhées associées aux antibiotiques et au Clostridium difficile (bactérie pathogène très connue en milieu hospitalier). S’il est super efficace dans ces genres de situations, il est aussi excellent à titre préventif. Sans compter que c’est un produit de chez nous, entièrement fabriqué ici à Laval, au Québec.

En bref, la recherche sur les probiotiques dévoile un ensemble d’effets bénéfiques pour la santé de tous, que l’on soit encore bien au chaud dans le ventre de maman ou encore le parent. Reste à être vigilant pour trouver un produit probiotique efficace qui nous convient. 

Par Virginie Dumoulin, Maman et Pharmacologue, BSc.

Références

  1. Brantsaeter AL, Myhre R, Haugen M, Myking S, Sengpiel V, Magnus P, Jacobsson B, Meltzer HM.2011. Intake of probiotic food and risk of preeclampsia in primiparous women: the Norwegian Mother and Child Cohort Study. Am J Epidemiol.
  2. Rautava, S., Kalliomaki, M., Isolauri, E., 2002, Probiotics during pregnancy and breast-feeding might confer immunomodulatory protection against atopic disease in the infant. J Allergy Clin Immunol 109, 119-121.
  3. Fernández-Carrocera LA, Solis-Herrera A, Cabanillas-Ayón M, Gallardo-Sarmiento RB, García-Pérez CS, Montaño-Rodríguez R, Echániz-Aviles MO. Double-blind, randomised clinical assay to evaluate the efficacy of probiotics in preterm newborns weighing less than 1500 g in the prevention of necrotising enterocolitis.
  4. Merenstein, D., Murphy, M., Fokar, A., Hernandez, R.K., Park, H., Nsouli, H., Sanders, M.E., Davis, B.A., Niborski, V., Tondu, F., Shara, N.M., 2010, Use of a fermented dairy probiotic drink containing Lactobacillus casei (DN-114 001) to decrease the rate of illness in kids : the DRINK study. A patient-oriented, double-blind, cluster-randomized, placebo-controlled, clinical trial. Eur J Clin Nutr 64, 669-677.
  5. Gao, X.W., M. Mubasher, C. Zhang, C. Reifer, K. Zhang 2010. Dose-response Efficacy of a Probiotic Formula in Reducing Antibiotic-associated Diarrhea and Clostridium difficile-associated Diarrhea Incidence: A Double-blind, Randomized, Placebo-Controlled Study. American Journal of Gastroenterology, 105(7):1636-1641.
  6. F. Psaradellis, J. Sampalis. 2010. Efficacy of a probiotic formula in the reduction of antibiotic-associated diarrhea- a placebo controlled, double-blind randomized, multicenter study. Archives of Medical Science, 6(1):56-64.
  7. Maziade, P.J., D. Gagné, G. Murray, C. Jacob, P. Pereira, L. Méthot. 2010. Efficacy of the probiotic, Bio-K+ CL1285, in the control of a nosocomial outbreak of severe Clostridium difficile-associated diarrhea at the Centre Hospitalier Pierre-Le Gardeur : a case report. Submitted for publication in American Journal of Gastroenterology.

Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?